Accueil  | Aperçu général de Chine  | Qui sommes nous Relations bilatérales  | Rubrique de l'ACHA  | Services presses médias
    Portada > Thémas > Spokesperson's Remarks
Conférence de presse du 18 septembre 2015 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Hong Lei
2015-09-18

Q : Selon des sources d'information, les États-Unis ont rapatrié Yang Jinjun, l'un des 100 fugitifs chinois visés par une « notice rouge ». Ce rapatriement est le premier de son genre. Quels sont vos commentaires sur cette coopération sino-américaine contre la corruption transnationale ?

R : Sous la coordination du Bureau chargé de la poursuite à l'étranger des fugitifs et du recouvrement des biens mal acquis relevant du Groupe de coordination central de la lutte anticorruption, les départements judiciaires, de l'application de la loi et des affaires étrangères chinois et américains, en étroite coopération, ont rapatrié en Chine, le 18 septembre, Yang Jinjun, suspecté de corruption et en fuite aux États-Unis pendant 14 ans. C'est un nouveau progrès important réalisé dans la campagne spéciale de la poursuite des fugitifs à l'étranger recherchés pour crimes liés à leurs fonctions et du recouvrement des biens mal acquis dans le cadre de l'opération « Sky Net ». C'est aussi la première fois que les États-Unis ont rapatrié en Chine une personne figurant sur la liste des 100 fugitifs chinois visés par une « notice rouge ».

Le rapatriement de Yang Jinjun montre que la Chine reçoit de plus en plus de soutien et d'assistance de la communauté internationale dans sa lutte anticorruption et ses opérations visant à rapatrier les fugitifs chinois et à recouvrer les biens mal acquis cachés à l'étranger. Nous ferons tout notre possible pour arrêter et traduire en justice les corrompus, où qu'ils fuient et quelle que soit la durée de leur fuite.

Ces dernières années, les départements judiciaires et de l'application de la loi chinois et américains ont mis activement en œuvre les consensus politiques réalisés par les Chefs d'État des deux pays, en combattant ensemble la corruption transnationale. Le rapatriement de Yang Jinjun constitue un progrès notable de la coopération sino-américaine en matière d'application de la loi contre la corruption et jète une base importante pour la coopération bilatérale ultérieure dans ce domaine. Nous saluons la coopération de la partie américaine. Dans le futur, nous continuerons à coopérer avec les pays concernés pour lutter ensemble contre la corruption transnationale.

Q : Le Comité spécial sur la législation pour la paix et la sécurité de la Chambre des Conseillers de la Diète japonaise a adopté le 17 septembre, par un vote forcé, la nouvelle loi sur la sécurité qui serait soumise à un vote à la session plénière de la Chambre des Conseillers aujourd'hui. Quels sont vos commentaires là-dessus ?

R : Pour des raisons historiques, l'évolution des politiques du Japon dans le domaine militaire et sécuritaire est suivie de très près par ses voisins asiatiques et la communauté internationale. Nous avons pris note de la montée de l'opposition à cette loi dans l'opinion japonaise. Nous espérons que le Japon pourra entendre effectivement l'appel domestique et international à la justice, tirer toutes les leçons du passé, s'engager fermement sur une voie de développement pacifique, faire preuve de prudence dans le domaine militaire et sécuritaire, et travailler davantage dans le sens de la paix et de la stabilité de la région.

Q : Le commandant des forces américaines dans le Pacifique a déclaré hier que les États-Unis devraient envoyer des patrouilleurs militaires aux alentours des îles et atolls artificiels chinois en construction pour contrer la revendication chinoise en mer de Chine méridionale. Est-ce que la Chine considère une telle déclaration comme un acte de provocation de la partie américaine ?

R : Nous sommes profondément préoccupés par les remarques concernées de la partie américaine. La Chine possède la souveraineté sur les îles Nansha et les eaux adjacentes, ce qui repose sur des fondements historiques et juridiques suffisants. Comme les États-Unis, la Chine est pour la préservation de la liberté de navigation en mer de Chine méridionale, mais nous nous opposons à toute tentative, de quelque pays que ce soit, de défier la souveraineté territoriale et la sécurité de la Chine sous prétexte de la sauvegarde de la liberté de navigation. La Chine appelle les parties concernées à faire preuve de prudence en acte et en parole, à respecter la souveraineté territoriale et les intérêts liés à la sécurité de la Chine, et à s'abstenir de toute provocation ou imprudence.

Q : Un coup d'État a eu lieu au Burkina Faso. Quels sont vos commentaires là-dessus ? Le Burkina Faso est l'un des trois pays africains ayant des « relations diplomatiques » avec Taiwan. La Chine estime-t-elle que la formation d'un gouvernement militaire au Burkina Faso représente une opportunité pour l'établissement des relations diplomatiques sino- burkinabè ?

R : La Chine suit de près l'évolution de la situation au Burkina Faso et espère que les différentes parties au Burkina Faso pourront garder à l'esprit les intérêts fondamentaux du pays et du peuple et régler les différends politiques à travers le dialogue et les consultations afin de rétablir le plus tôt possible l'ordre normal et de sauvegarder la stabilité et le développement du pays.

Question posée après la conférence de presse : Selon des sources d'information, il y a eu récemment des affrontements entre la police israélienne et des manifestants palestiniens dans la Mosquée Al-Aqsa à Jérusalem. Avez-vous des commentaires là-dessus ? Comment voyez-vous la situation israélo-palestinienne actuelle ?

Hong Lei : La Chine y accorde une haute attention, et exhorte Israël et la Palestine, Israël en particulier, à faire preuve de la plus grande retenue et à éviter l'escalade des tensions.

Les affrontements successifs entre Israël et la Palestine ces derniers temps sont préoccupants. Comme l'ont montré les faits, répondre à la violence par la violence ne fera qu'entraîner une spirale des violences et l'aggravation de la confrontation et de la haine entre les antagonistes. La Chine appelle de nouveau Israël et la Palestine à prendre des mesures efficaces pour rétablir la confiance mutuelle et reprendre rapidement les négociations de paix.

Suggest To A Friend
  Print