Accueil  | Aperçu général de Chine  | Qui sommes nous Relations bilatérales  | Rubrique de l'ACHA  | Services presses médias
    Portada > Thémas > Spokesperson's Remarks
Conférence de presse du 25 septembre tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Hong Lei
2015-09-25

Q : Une bousculade de pèlerins a eu lieu à La Mecque, en Arabie Saoudite, causant un lourd bilan humain. Quel est votre commentaire là-dessus ? Y a-t-il eu des morts et blessés parmi les pèlerins chinois ? Quelles mesures de protection consulaire ont été prises par le gouvernement chinois ?

R : Nous déplorons profondément la bousculade meurtrière de pèlerins à Mina, près de La Mecque. Selon nos informations, jusqu'ici, un pèlerin chinois a trouvé la mort dans cet accident. Nous exprimons nos profondes condoléances à toutes les victimes et nos sentiments de compassion à leurs familles et aux personnes blessées.

Après la bousculade, l'Ambassade de Chine en Arabie saoudite et le Consulat général de Chine à Jeddah ont déclenché immédiatement les dispositifs d'urgence. L'Ambassadeur et le Consul général à Jeddah sont arrivés sur le lieu du drame dès les premières heures pour prendre connaissance de la situation sur le terrain et gérer les affaires y relatives. Ils ont appelé en même temps les pèlerins à accroître la vigilance et à s'assurer la sécurité. Les missions diplomatique et consulaires de Chine dans le pays continueront à suivre de très près l'évolution de la situation et travailleront ensemble avec le groupe de pèlerinage chinois pour gérer adéquatement les conséquences de la bousculade.

Q : Selon des médias, la Présidente du Parti démocrate-progressiste de Taiwan Tsai Ing-wen se rendra en visite au Japon pendant la première décade d'octobre. Quel est votre commentaire sur ce sujet ? La partie chinoise va-t-elle faire des représentations auprès de la partie japonaise ?

R : Nous exprimons une profonde préoccupation et une ferme opposition à l'égard de la visite de Tsai Ing-wen au Japon. Nous espérons que le Japon s'en tiendra au principe d'une seule Chine, respectera scrupuleusement les engagements qu'il a faits à la partie chinoise sur la question de Taiwan et ne donnera à personne la moindre possibilité de tenir des propos prônant l'« indépendance de Taiwan » sous quel que prétexte que ce soit.

Q : Comment évaluez-vous le déroulement de la visite du Président Xi Jinping aux États-Unis ?

R : Dès le début de sa visite d'État aux États-Unis, le Président Xi Jinping a bénéficié d'un accueil chaleureux de différents milieux américains. Jusqu'à présent, sa visite se déroule dans d'heureuses conditions. Le Président Xi Jinping a présenté les vues et la position de la Chine sur son développement et les relations sino-américaines, ce qui a rencontré un écho favorable auprès de divers milieux américains et a été couvert de manière large et approfondie par les médias américains et d'autres pays. Le 25 septembre, heure locale, le Président américain Barack Obama s'entretiendra avec le Président Xi Jinping et lui offrira une cérémonie d'accueil et un dîner d'État. Nous espérons que les deux Chefs d'État pourront échanger de manière approfondie sur les relations sino-américaines et les questions internationales et régionales d'intérêt commun lors de leur entretien pour promouvoir un plus grand développement du nouveau modèle de relations entre les deux grands pays que sont la Chine et les États-Unis.

Q : Dans un accident qui a eu lieu le 24 septembre, 4 personnes à bord d'un car de l'Université Nord Seattle College transportant des étudiants étrangers en programme d'échange sont mortes et plusieurs personnes ont été grièvement blessées. Y a-t-il des étudiants chinois morts ou blessés ? Est-ce que le gouvernement chinois a offert immédiatement des secours ?

R : Nous exprimons nos profondes condoléances aux victimes de l'accident du car de l'Université Nord Seattle College et nos sincères sentiments de compassion aux familles des victimes et aux blessés. À ma connaissance, un étudiant chinois est mort dans cette tragédie. La gestion des affaires afférentes est en cours.

Une fois informé, le Consulat général de Chine à San Francisco a accordé une grande importance à cette affaire et envoyé immédiatement des personnels sur place pour vérifier la situation et aider à gérer les conséquences. Le Ministère des Affaires étrangères et le Consulat général à San Francisco continueront à suivre de près l'évolution de la situation et bien traiteront la suite du drame.

Q : Selon certains médias, durant la visite du Président Xi Jinping aux États-Unis, la Chine va annoncer la mise en place en 2017 de son marché national d'échange des droits d'émission de carbone et l'écrira dans la Déclaration commune Chine-États-Unis sur le climat. Pourriez-vous le confirmer et en donner plus d'informations ?

R : Au cours de leur entretien, le Président Xi Jinping et le Président Barack Obama vont échanger sur de vastes sujets, y compris les questions importantes dans la coopération sino-américaine et les affaires internationales et régionales. Nous espérons que leurs échanges aboutiront à des résultats positifs.

Q : Le Président russe Vladimir Poutine discutera de la question syrienne avec différentes parties en marge de l'Assemblée générale des Nations Unies. Face à une menace croissante de l'État islamique à la sécurité de la Syrie, d'après la Chine, quelle est la solution de la question syrienne ? Certains médias estiment qu'il faut envoyer des agents de maintien de la paix en Syrie. Quelle est la position de la Chine sur ce sujet ?

R : La Chine suit avec grande attention la situation en Syrie. Nous sommes toujours d'avis que la stabilité au Moyen-Orient est dans l'intérêt de tous et que le dialogue politique est la seule solution réaliste de la crise syrienne. La communauté internationale doit travailler ensemble pour y créer des conditions. La Chine entend faire des efforts communs avec les parties concernées pour favoriser un règlement adéquat et rapide de cette question.

Q : Quelles sont vos attentes de l'entretien entre le Président Xi Jinping et le Président Barack Obama ?

R : Nous espérons que l'entretien entre les deux Chefs d'État permettra de bien expliquer le concept du développement pacifique et de la coopération gagnant-gagnant préconisé par la Chine et l'idée que la coopération entre la Chine et les États-Unis profite aux deux pays et leur confrontation nuit aux intérêts des deux parties, et de dissiper l'inquiétude de la partie américaine pour d'éventuels conflits entre les deux pays sur le système international actuel et l'ordre en Asie-Pacifique. Nous souhaitons que les deux parties puissent réaffirmer leurs orientations de développement et considérations stratégiques respectives, leurs intérêts communs croissants et leurs responsabilités pour la paix, la stabilité et le développement. En conclusion, nous espérons et nous avons la conviction que cet entretien marquera un nouveau temps fort dans la construction conjointe par les deux pays d'un nouveau modèle de relations entre grands pays.

Suggest To A Friend
  Print