Accueil  | Aperçu général de Chine  | Qui sommes nous Relations bilatérales  | Rubrique de l'ACHA  | Services presses médias
    Portada > Thémas > Spokesperson's Remarks
Conférence de presse du 22 octobre 2015 tenue par la porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Hua Chunying
2015-10-22

Q : Le Japon a récemment protesté contre la Chine qui, selon lui, en violation de l'accord bilatéral conclu en juin 2008 sur l'exploitation des hydrocarbures, a procédé à des activités d'exploitation unilatérales en Mer de Chine orientale. Comment y réagissez-vous ? Les deux pays tiendront-ils prochainement des consultations de haut niveau sur les affaires maritimes ? Lanceront-ils le mécanisme de liaison sur les affaires maritimes et aériennes entre leurs départements de défense ?

R : La Chine mène des activités d'exploitation d'hydrocarbures dans des eaux maritimes sous sa juridiction et non contestées, la question d'« exploitation unilatérale » ne se pose donc pas. Nous espérons que la partie japonaise aura une compréhension correcte du consensus de principe sur la question de la Mer de Chine orientale et ne formulera plus de requête irraisonnable.

Le mécanisme de consultations de haut niveau sur les affaires maritimes Chine-Japon est un mécanisme global de dialogue et de coordination sur les affaires maritimes à travers lequel les deux pays peuvent échanger sur les sujets aussi variés que la défense, l'application de la loi, les hydrocarbures, les études scientifiques ou la pêche en Mer de Chine orientale. Lors du 3e tour de consultations de haut niveau en janvier dernier, les deux parties ont convenu en principe d'organiser le 4e tour de consultations au 2e semestre de cette année. À l'heure actuelle, les deux parties se concertent sur la date et le lieu des consultations.

L'instauration d'un mécanisme de liaison sur les affaires maritimes et aériennes entre les départements de défense relève du consensus des dirigeants des deux pays, et permet de renforcer la gestion et le contrôle des crises maritimes et aériennes en Mer de Chine orientale, d'éviter des malentendus et des erreurs d'appréciation et de maintenir la paix et la stabilité dans cette région. La Chine entend renforcer le dialogue avec le Japon sur les questions concernées sur la base du consensus de principe en quatre points dégagé l'année dernière par les deux parties.

Q : Durant la visite du Président Xi Jinping au Royaume-Uni, le gouvernement britannique a proposé de délivrer des visas de dix ans aux touristes chinois. La Chine entend-elle délivrer des visas de longue durée à entrées multiples aux touristes britanniques ?

R : La Chine salue les mesures prises par le Royaume-Uni et d'autres pays pour faciliter la mobilité humaine. Elle entend, selon les principes de l'égalité et de la réciprocité, maintenir les échanges et coopérations étroits avec les autres pays du monde pour renforcer et faciliter les échanges humains.

Q : Selon des sources, lors du 2e Dialogue politique de haut niveau sino-japonais qui s'est tenu récemment, la partie japonaise a proposé la reprise des visites échangées entre les dirigeants chinois et japonais pour l'année prochaine. Pouvez-vous le confirmer ?

R : Nous avons déjà donné des éléments sur le 2e Dialogue politique de haut niveau sino-japonais. L'information que vous évoquez ne correspond pas à la réalité.

Suggest To A Friend
  Print