Accueil  | Aperçu général de Chine  | Qui sommes nous Relations bilatérales  | Rubrique de l'ACHA  | Services presses médias
    Portada > Thémas > Spokesperson's Remarks
Conférence de presse du 29 octobre 2015 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Lu Kang
2015-10-29

Sur l’invitation du Secrétaire général du Comité central du Parti communiste vietnamien Nguyen Phu Trong et du Président de la République socialiste du Viet Nam Truong Tan Sang, M. Xi Jinping, Secrétaire général du Comité central du Parti communiste chinois et Président de la République populaire de Chine, effectuera une visite d’État au Viet Nam les 5 et 6 novembre.

Sur l’invitation du Président de la République de Singapour Tony Tan Keng Yam, le Président Xi Jinping effectuera une visite d’État à Singapour les 6 et 7 novembre.

Q : Le 28 octobre, la Vice-Présidente du Parti communiste du Népal (marxiste-léniniste unifié) Bidhya Bhandari a été élue Présidente du Népal. Quels sont vos commentaires là-dessus ?

R : Nous félicitons sincèrement Mme Bidhya Bhandari pour son élection à la Présidence népalaise et souhaitons que le peuple népalais, sous la direction de la Présidente et du gouvernement népalais, soit uni et solidaire pour instaurer la paix, la stabilité et la prospérité au Népal.

La Chine et le Népal sont voisins et amis. Nous soutenons les efforts du Népal visant à préserver son indépendance, sa souveraineté et son intégrité territoriale et entendons continuer à accompagner au mieux de nos capacités le développement du Népal.

Q : Selon des médias népalais, la Chine et le Népal ont signé le 28 octobre un accord en matière de carburant. Veuillez nous donner plus de détails sur cet accord. Dans l’avenir, la Chine continuera-t-elle de fournir du carburant au Népal ?

R : Sur la demande du Népal, le gouvernement chinois a décidé de lui fournir en urgence, dans les jours qui viennent, une certaine quantité de carburant pour aider le Népal à faire face à la pénurie de carburant. Un groupe de travail népalais est venu récemment en Chine et a eu des discussions utiles avec la partie chinoise sur le commerce de produits pétroliers.

Q : La Chine soutient-elle l’adhésion de l’Inde au Groupe des fournisseurs nucléaires (GFN) ?

R : Cette question a fait l’objet dans le passé de nombreuses discussions au sein du GFN. Le GFN est une composante importante du régime international de non-prolifération nucléaire ayant comme pierre angulaire le Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires (TNP). Nous sommes favorables à l’engagement des discussions amples sur ce sujet au sein du GFN dans le respect du principe de la non-prolifération nucléaire dans le monde.

Q : Première question, quels sont vos commentaires sur l’appel lancé par les États-Unis à leurs alliés à patrouiller seul ou conjointement au large des îles artificielles des îles Nansha ? Deuxième question, l’Australie envisage de participer aux patrouilles en Mer de Chine méridionale. Comment réagissez-vous ?

R : Je dois d’abord corriger une erreur dans vos propos. Les îles artificielles que vous avez mentionnées n’existent pas. Nous avons réitéré à maintes reprises cette position.

S’agissant de la question des patrouilles, la Chine a exposé sa position solennelle à plusieurs occasions ces deux derniers jours. Sur cette base, je voudrais aujourd’hui souligner encore que la Chine et les autres pays de la région sont très attachés à la paix, à la stabilité et à la sécurité régionales, qui constituent d’importantes garanties pour le développement et la prospérité partagés des pays de la région. Je réitère le souhait chinois qu’aucun pays, surtout pays hors de la région, ne fabrique d’histoires.

Suggest To A Friend
  Print