Accueil  | Aperçu général de Chine  | Qui sommes nous Relations bilatérales  | Rubrique de l'ACHA  | Services presses médias
    Portada > Thémas > Spokesperson's Remarks
Conférence de presse du 25 novembre 2015 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Hong Lei
2015-11-25

Q : Les autorités militaires turques ont affirmé le 24 novembre avoir abattu, près de la frontière avec la Syrie, un avion de combat russe violant l'espace aérien turc. Le Ministère russe de la Défense a confirmé, de sa part, qu'un Su-24 avait été détruit avant de s'écraser en Syrie. Quel est votre commentaire sur ce sujet ?

R : Nous suivons cette affaire avec une grande attention. Maintenant, pas mal d'éléments sont à éclaircir. La Chine soutient les efforts de la communauté internationale contre le terrorisme et espère voir les différentes parties renforcer le dialogue et la coordination.

Q : Le Tribunal arbitral établi à la demande des Philippines pour l'arbitrage concernant la Mer de Chine méridionale a ouvert l'audience sur le fond. Quel est votre commentaire là-dessus ?

R : La Chine a affirmé maintes fois l'incompétence du Tribunal arbitral dans l'arbitrage initié unilatéralement par les Philippines et sa position claire et constante de ne pas accepter l'arbitrage ni d'y participer.

L'obstination des Philippines à pousser l'arbitrage concernant la Mer de Chine méridionale qu'elles ont initié unilatéralement est une provocation politique sous le couvert de la justice, qui vise au fond à nier la souveraineté territoriale et les droits et intérêts maritimes de la Chine en Mer de Chine méridionale plutôt qu'à régler les différends.

Faisant fi du fait que l'arbitrage touche à la souveraineté territoriale, à la délimitation maritime et aux questions y relatives, éludant de manière malintentionnée la déclaration d'exceptions facultatives faite par la Chine en 2006 conformément à l'Article 298 de la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer (CNUDM), et niant le consensus sino-philippin de régler les différends à travers les négociations et les consultations, les Philippines et le Tribunal arbitral abusent des procédures et cherchent à faire avancer d'une manière forcée l'arbitrage. Cela constitue une violation grave des droits légitimes de la Chine en tant qu'État souverain et État partie à la CNUDM, va totalement à l'encontre des principes et objectifs de la CNUDM et porte atteinte à l'intégrité et à l'autorité de la CNUDM.

Sur les questions relatives à la souveraineté territoriale et aux droits et intérêts maritimes, la Chine n'accepte aucune solution imposée, ni aucun recours unilatéral à une tierce partie pour le règlement des différends. La tentative des Philippines visant à nier, par voie de l'arbitrage, la souveraineté territoriale et les droits et intérêts maritimes de la Chine en Mer de Chine méridionale n'aboutira à rien.

Q : Un attentat à la bombe a eu lieu le 24 novembre dans le centre de la capitale tunisienne, faisant de nombreux morts et blessés. Quel est votre commentaire sur ce sujet ?

R : Nous condamnons cet attentat et exprimons nos condoléances aux victimes et notre sympathie au gouvernement tunisien, aux familles des victimes et aux personnes blessées.

Suggest To A Friend
  Print