Accueil  | Aperçu général de Chine  | Qui sommes nous Relations bilatérales  | Rubrique de l'ACHA  | Services presses médias
    Portada > Thémas > Spokesperson's Remarks
Conférence de presse du 3 décembre 2015 tenue par la porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Hua Chunying
2015-12-07

Q : Le 2 décembre, une fusillade a eu lieu à San Bernardino, en Californie, aux États-Unis, causant de lourdes pertes humaines. Quels sont vos commentaires là-dessus ? Y a-t-il des ressortissants chinois parmi les morts et blessés ?

R : Nous nous opposons à toutes formes d'actes de violence. Nous sommes choqués par cette grave fusillade. Nous exprimons nos condoléances aux victimes et présentons notre sympathie aux blessés et aux familles des victimes.

Le Consulat général de Chine à Los Angeles est pleinement mobilisé pour véréfier s'il y a des ressortissants chinois touchés dans cette fusillade.

Q : Le Sommet de Johannesburg du Forum sur la coopération sino-africaine (FCSA) sera inauguré demain. Quel est le thème de ce Sommet ? Quelles en sont vos attentes ?

R : Concernant le thème, les sujets et les résultats attendus du Sommet de Johannesburg du FCSA, le Ministère des Affaires étrangères a tenu un Forum Lanting et un point de presse en vue de présenter le déplacement du Président Xi Jinping pour coprésider le Sommet. Veuillez consulter notre site web pour les informations détaillées.

Ce Sommet sera un grand rendez-vous pour faire le bilan du passé, planifier l'avenir, approfondir la coopération et focaliser les attentions sur le bien-être social. Les dirigeants chinois et africains discuteront, dans une optique stratégique et globale, des perspectives de ces relations en fonction de la nouvelle donne. Compte tenu des deux tâches pressantes auxquelles fait face l'Afrique, celles d'accélérer l'industrialisation et la modernisation agricole, la Chine concentrera ses efforts pour lever les deux obstacles au développement de l'Afrique, à savoir le sous-développement d'infrastructures modernes et le déficit de personnels qualifiés, et aidera les pays africains à construire en priorité les trois grands systèmes que sont l'industrialisation, la sécurité alimentaire ainsi que la prévention et le contrôle en matière de santé publique. Elle veillera à faire passer la coopération pragmatique sino-africaine de simples échanges commerciaux à la coopération sur les capacités de production, les projets de construction à l'investissement et à la gestion, des assistances aux pays africains au renforcement de leurs capacités d'auto-développement, afin de réaliser le développement partagé et la prospérité commune de la Chine et de l'Afrique. Ce Sommet se penchera davantage sur les questions du bien-être social, de la réduction de la pauvreté, de l'aide aux femmes et enfants et à ceux qui en ont le plus besoin et en faveur des PMA, pour mieux illustrer les caractéristiques du FCSA, à savoir « consultations communes, efforts conjoints et bénéfices partagés », et fournir davantage de forces motrices et de vitalités au développement de long terme de la coopération sino-africaine. Nous attendons tous ce Sommet, qui aboutira, j'en suis sure, à des fuits abondants.

Par ailleurs, aujourd'hui, le Ministre des Affaires étrangères Wang Yi a publié un article signé sur le Quotidien du Peuple pour présenter les acquis des 15 ans de coopération sino-africaine dans tous les domaines et les attentes de la Chine de ce Sommet. Il a indiqué dans cet article que ce Sommet permettrait de porter les relations Chine-Afrique à un niveau supérieur et de former une synergie entre les stratégies de développement chinoise et africaines et de mettre en évidence la tendance principale de notre époque, celle de la coopération gagnant-gagnant. Je vous conseille de lire cet article.

Q : Selon Washington Post, le gouvernement chinois a arrêté des hackers qui ont volé des données de l'US Office of Personnel Management (OPM). Veuillez nous le confirmer. Selon des sources d'information, les investigations prouvent que la divulgation de données de l'OPM est une affaire criminelle plutôt qu'une cyberattaque sous l'égide de l'État. Y a-t-il un lien entre ces propos et l'arrestation de hackers par la Chine ?

R : Je ne dispose pas d'informations concernées. Hier, j'ai fait une présentation sur le premier dialogue conjoint sino-américain de haut niveau sur la lutte contre la cybercriminalité et les questions connexes, coprésidé par le Conseiller d'État chinois Guo Shengkun, le Procureur général américain Loretta Lynch et le Secrétaire à la Sécurité intérieure Jeh Johnson à Washington ainsi que les résultats du dialogue. Les deux parties sont convenues d'échanger des expériences notamment sur la luttre contre la cybercriminalité et d'établir une liaison de communication directe pour ce faire, de rester en contact pour les questions d'application de la loi, et ont identifié les mesures concrètes pour combattre la cybercriminalité. Cela montre la volonté commune de la Chine et des États-Unis de renforcer la communication et de relever ensemble les défis communs de la cybersécurité de manière constructive.

Q : Lors du Conseil de l'Atlantique Nord du 2 décembre, les Ministres des Affaires étrangères des pays membres de l'OTAN ont approuvé le démarrage officiel des négociations sur l'adhésion du Monténégro à l'OTAN. Quels sont vos commentaires là-dessus ?

R : Nous avons noté les informations concernées. L'OTAN est née de la guerre froide. Dans un monde globalisé, les différents pays sont interdépendants et interconnectés sur le plan sécuritaire, aucun pays ni groupe ne peut rechercher seul la sécurité absolue. La communauté internationale doit rejeter la logigue de la guerre froide sous toutes ses formes, adopter le nouveau concept de sécurité commune, globale, coopérative et durable et bâtir ensemble un nouvel ordre de sécurité juste et partagé.

Q : Selon des sources d'information, le Ministre russe de la Défense a déclaré hier que la Turquie était impliquée dans le trafic de pétrole avec l' « État islamique ». Quels sont vos commentaires là-dessus ? En êtes-vous préoccupés ?

R : Nous avons noté les informations concernées. La lutte contre le terrorisme est un défi commun et urgent auquel fait face la communauté internationale. Nous espérons que les différentes parties pourront respecter les buts et principes de la Charte des Nations Unies, renforcer la solidarité et la concertation et conjuguer les efforts pour s'opposer au terrorisme sous toutes ses formes et le combattre. Sur la lutte contre le financement du terrorisme, nous soutenons les efforts de la communauté internationale visant à intensifier davantage la coordination et la coopération et le rôle constructif du Conseil de Sécurité des Nations Unies.

Q : La Chine a appelé à plusieurs reprise à couper le financement des organisations terroristes. Disposez-vous des informations sur les pays ou individus ayant financé des organisations terroristes ? Avez-vous soupçonné quelqu'un ?

R : La Chine et la communauté internationale travaillent à renforcer la coopération dans le domaine que vous évoquez. La lutte contre le terrorisme est un défi commun et une mission urgente auxquels fait face la communauté internationale. Couper le financement du terrorisme en est un moyen important. La Chine s'oppose fermement à toute forme de facilitation ou coopération sur le financement du terrorisme menée par qui que ce soit et quelque pays que ce soit. Nous sommes d'avis qu'il faut renforcer la coopération internationale sur la lutte contre le financement du terrorisme et que le Conseil de Sécurité doit y jouer rôle constructif.

Q : Selon des sources d'information, la China General Nuclear Power Corporation (CGN) a acquis une entreprise énergétique du groupe 1Malaysia Development Berhad (1MDB) au prix de 2,3 milliards de dollars américains, dans le but d'accroître l'influence de la Chine sur les pays de l'Asie du Sud-Est, y compris la Malaisie. Quels sont vos commentaires là-dessus ?

R : Je n'ai pas de commentaires sur les intentions ou stratégies de développement de coopération internationale menée par les sociétés concernées. Or, je voudrais souligner que la Malaisie est un pays voisin important de la Chine. Les deux pays maintiennent depuis toujours des échanges économiques et commerciaux étroits. Nous sommes heureux de voir les entreprises chinoises et malaisiennes engager la coopération mutuellement bénéfique sur la base des règles du commerce.

Suggest To A Friend
  Print