Accueil  | Aperçu général de Chine  | Qui sommes nous Relations bilatérales  | Rubrique de l'ACHA  | Services presses médias
    Portada > Thémas > Spokesperson's Remarks
Conférence de presse du 11 janvier 2016 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Hong Lei
2016-01-11

Q : Aujourd'hui, le Pakistan, l'Afghanistan, la Chine et les États-Unis ont tenu à Islamabad leur première réunion quadripartite sur la question afghane pour discuter de la relance de la feuille de route pour la paix en Afghanistan. Qui a participé à la réunion en tant que représentant chinois et quelle est la position chinoise ?

R : Le 11 janvier, la première réunion du mécanisme quadripartite Pakistan-Afghanistan-Chine-États-Unis sur la question afghane s'est tenue à Islamabad. L'Envoyé spécial du Ministère chinois des Affaires étrangères pour les affaires afghanes Deng Xijun y a participé à la tête d'une délégation. La réunion a pour objectif de favoriser les échanges d'informations et de vues sur la question afghane et de créer des conditions favorables au processus de réconciliation en Afghanistan. La Chine soutient le processus de réconciliation « des Afghans et conduit par les Afghans » et entend continuer à jouer un rôle constructif en la matière. Dans le respect de la souveraineté afghane et des volontés de tous, la Chine est prête à travailler ensemble avec les différentes parties pour soutenir et favoriser la reprise des négociations de paix en Afghanistan.

Q : Premièrement, la RPDC a affirmé que son essai nucléaire avait été mené pour l'autodéfense. Quels sont vos commentaires là-dessus ? Deuxièmement, hier, l'armée américaine a fait étalage de sa puissance en dépêchant un bombardier pour survoler la Péninsule coréenne à basse altitude. Quels sont vos commentaires là-dessus ?

R : Concernant votre première question, préserver le régime international de non-prolifération nucléaire et s'opposer aux essais nucléaires de la RPDC, telle est la position constante de la Chine. La Chine entend rester en communication avec les différentes parties pour une reprise rapide des négociations sur la question nucléaire de la Péninsule coréenne, la réalisation de la dénucléarisation de la péninsule et la préservation de la paix et de la stabilité en Asie du Nord-Est.

S'agissant de votre deuxième question, préserver la paix et la stabilité en Asie du Nord-Est est dans l'intérêt de tous. Nous espérons que les parties concernées pourront faire preuve de retenue et agir avec prudence afin d'éviter une escalade des tensions.

Q : Lors d'une conférence de presse tenue la semaine dernière, votre collègue a déclaré que le Vice-Ministre des Affaires étrangères Zhang Ming se rendrait en Arabie Saoudite et en Iran. Veuillez nous présenter sa visite en Iran.

R : Le Vice-Ministre des Affaires étrangères Zhang Ming a effectué une visite en Iran du 8 au 10 janvier. Lors de la visite, il a rencontré le Ministre iranien des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif et s'est entretenu avec son homologue iranien Ebrahim Rahimpour.

Selon le Vice-Ministre Zhang Ming, ces dernières années, la Chine et l'Iran ont eu des échanges de haut niveau intensifiés et leur coopération bilatérale dans divers domaines a connu un développement encourageant. Pour lui, la Chine, très attachée à ses relations avec l'Iran, entend œuvrer ensemble avec l'Iran pour renforcer sans cesse la confiance politique mutuelle, valoriser pleinement le potentiel de leur coopération et développer activement la coopération en matière d'infrastructures et de capacités de production dans le cadre de la construction conjointe de la « Ceinture économique de la Route de la Soie et de la Route de la Soie maritime du 21e siècle ». La partie iranienne a exprimé sa volonté de maintenir la dynamique des échanges de haut niveau avec la partie chinoise, de promouvoir ensemble avec celle-ci la construction de la « Ceinture et Route » et d'approfondir la coopération bilatérale dans les domaines tels que l'économie et le commerce, l'investissement, l'énergie, l'interconnexion, les sciences et technologies ainsi que la culture. Elle a également exprimé ses remerciements à la partie chinoise pour ses efforts actifs en faveur de la conclusion de l'accord global sur le dossier nucléaire iranien.

Le Vice-Ministre Zhang Ming a également eu des échanges de vues approfondis avec la partie iranienne sur la situation régionale actuelle, notamment sur les relations entre l'Iran et l'Arabie Saoudite, tout en espérant que les différentes parties feront preuve de sang-froid et de retenue, régleront leurs divergences à travers le dialogue et les négociations et sauvegarderont ensemble la paix et la stabilité dans la région. La partie iranienne a présenté sa position sur les questions concernées et salué le rôle actif de la Chine dans les affaires régionales.

Q : Le responsable de l'Autorité vietnamienne de l'aviation civile a déclaré que le Viet Nam avait adressé des lettres de protestation à la Chine et à l'Organisation de l'aviation civile internationale (OACI), indiquant que des avions chinois avaient, en faisant fi des règles de l'OACI, survolé l'espace aérien vietnamien en Mer de Chine méridionale sans avoir fourni de plans de vol ni avoir eu aucun contact radio avec le Centre vietnamien de contrôle du trafic aérien, et menaçaient ainsi la sécurité aérienne régionale. Comment y réagissez-vous ?

R : Tout d'abord, je voudrais réitérer que la Chine possède la souveraineté incontestable sur les îles Nansha et les eaux adjacentes. Les vols d'essai effectués par la Chine à l'aéroport nouvellement construit sur Yongshu Jiao relèvent parfaitement de la souveraineté de la Chine. Les accusations affirmant que ces vols de test affectent la sécurité régionale ne tiennent pas debout.

Il est à souligner que la déclaration faite par le Viet Nam en disant qu'il n'avait reçu aucune notification de la Chine est tout à fait fausse. Le 28 décembre 2015, conformément aux règlements et aux pratiques internationales concernés, le Centre d'inspection en vol de l'Administration de l'aviation civile de Chine a informé la Région d'information de vol Hô Chi Minh du plan de vol, de l'itinéraire et d'autres informations techniques concernant les avions chinois. Néanmoins, jusqu'à présent, la partie vietnamienne n'a donné aucune réponse.

Outre les notifications susmentionnées faites par les autorités compétentes, la partie chinoise a également pris contact avec les autorités diplomatiques vietnamiennes le 30 décembre pour les notifications techniques et les explications concernées. Pourtant, il est regrettable que la partie vietnamienne, au mépris de la nature professionnelle, technique et civile des vols d'essai effectués par la Chine dans l'intérêt public international, continue à entraver sans raison les activités normales de la Chine.

Pour assurer la sûreté et l'efficacité des vols d'essai, le gouvernement chinois a décidé d'inclure les vols concernés dans le cadre des activités de l'aviation nationale et de les faire effectuer par des aéronefs civils. Conformément au droit international, il est aux pays souverains d'effectuer en toute indépendance les activités de l'aviation nationale qui ne sont soumises ni à la Convention relative à l'aviation civile internationale ni aux règlements pertinents de l'OACI.

La Chine a accompli en toute indépendante, avec succès et de manière sûre les vols d'essai à l'aéroport construit il y a peu de temps sur Yongshu Jiao. Les résultats montrent que l'aéroport, en conformité avec les normes de l'aviation civile et capable de garantir la sûreté des vols des avions civils, représente un moyen de transport pratique pour les échanges humains et l'acheminement des aides d'urgence et permettra à la région de la Mer de Chine méridionale de mieux fournir des services publics comme la recherche et le sauvetage maritimes.

Q : Suite à l'essai nucléaire mené par la RPDC, la République de Corée a repris la diffusion sur les ondes des messages de propagande vis-à-vis de la RPDC. Quels sont vos commentaires là-dessus ?

R : Nous suivons l'évolution de l'affaire. Dans le contexte actuel, les différentes parties doivent œuvrer ensemble pour éviter une escalade des tensions qui va à l'encontre des intérêts communs de tous. Nous espérons que les différentes parties agiront avec prudence et sauvegarderont ensemble la paix et la stabilité en Asie du Nord-Est.

Q : Les visites du Vice-Ministre des Affaires étrangères Zhang Ming en Arabie Saoudite et en Iran avaient-elles pour objectif d'apaiser les tensions récentes entre les deux pays ?

R : Je viens de présenter les informations sur les échanges de vues menés par le Vice-Ministre Zhang Ming durant sa visite en Iran avec la partie iranienne sur la situation régionale actuelle et notamment sur les relations entre l'Iran et l'Arabie Saoudite. Il a aussi échangé des vues avec la partie saoudienne sur les questions concernées pendant sa visite en Arabie Saoudite. Le Vice-Ministre Zhang Ming a exprimé son souhait de voir les différentes parties faire preuve de sang-froid et de retenue, renforcer leurs dialogue et consultations et promouvoir ensemble l'évolution de la situation vers la détente. La partie saoudienne a présenté sa position sur les questions concernées et remercié la partie chinoise pour son rôle actif dans les affaires régionales.

Lors de sa visite en Arabie Saoudite, le Vice-Ministre Zhang Ming a rencontré respectivement le Vice-Prince héritier Mohammed Ben Salmane Al-Saoud, le Ministre saoudien des Affaires étrangères Adel al-Jubeir et d'autres officiers saoudiens.

Suggest To A Friend
  Print