Accueil  | Aperçu général de Chine  | Qui sommes nous Relations bilatérales  | Rubrique de l'ACHA  | Services presses médias
    Portada > Thémas > Remarques du Porte-Parole
Conférence de presse du 4 mars 2016 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Hong Lei
2016-03-04

Q : Le Chef du Commandement américain du Pacifique Harry Harris a dit le 2 mars en Inde que certains grands pays cherchaient à malmener les petits par intimidation et coercition, et que les États-Unis, l'Inde, le Japon, l'Australie et beaucoup d'autres pays qui partagent les mêmes opinions pourraient aspirer à agir n'importe où en haute mer et dans ses espaces aériens. Quels sont vos commentaires là-dessus ?

R : Nous avons noté que ces derniers temps, certains officiers américains ne cessaient de tenir des propos négatifs. Nous exhortons le gouvernement américain à prendre des mesures strictes pour les empêcher de tenir des propos irresponsables et de faire du matraquage, et ce pour ne pas compromettre la paix et la stabilité dans la région.

Q : Première question, la République de Corée et les États-Unis ont signé officiellement un accord le 4 mars sur la mise en place d'un groupe de travail conjoint pour discuter du déploiement du système THAAD. Quels sont vos commentaires là-dessus ? Deuxième question, comment évaluez-vous les impacts de la résolution 2270 du Conseil de Sécurité des Nations Unies sur le commerce Chine-RPDC ?

R : S'agissant de votre première question, j'ai noté les informations concernées. La situation actuelle de la péninsule coréenne est hautement complexe et sensible. Toutes les parties concernées doivent s'abstenir de prendre des actions susceptibles d'exacerber la tension dans la péninsule coréenne. Nous nous opposons fermement au déploiement du système THAAD dans la péninsule coréenne et exhortons les pays concernés à agir avec prudence et à ne pas compromettre les intérêts de la Chine en matière de sécurité stratégique.

Concernant votre deuxième question, la résolution 2270 du Conseil de Sécurité des Nations Unies vise à empêcher le développement par la RPDC des programmes d'armes nucléaires et de missiles balistiques, à promouvoir la dénucléarisation de la péninsule coréenne et à préserver le régime international de non-prolifération nucléaire. Dans le même temps, la résolution réclame aussi que le bien-être de la population de la RPDC et leurs besoins humanitaires ne soient pas affectés. La Chine appliquera strictement cette résolution et s'acquittera effectivement de ses obligations internationales y relatives.

Je tiens à souligner que toutes les parties doivent, comme l'a réaffirmé la résolution, œuvrer pour régler la question nucléaire de la péninsule coréenne par le dialogue et les négociations et relancer les pourparlers à six. Nous espérons que les parties concernées pourront travailler à créer des conditions favorables pour ramener au plus vite la question nucléaire de la péninsule coréenne dans la voie du dialogue et des négociations. Nous appelons également les différentes parties à discuter de manière approfondie avec la partie chinoise sur la piste de promouvoir parallèlement la dénucléarisation de la péninsule coréenne et le remplacement de l'accord d'armistice par un mécanisme de paix, afin de trouver une solution pour assurer la stabilité durable dans la péninsule coréenne.

Q : Ce matin, lors de la conférence de presse de la quatrième session de la 12e Assemblée populaire nationale, Madame Fu Ying a indiqué que le budget militaire de la Chine de cette année augmenterait d'environ 7%-8%. Pourriez-vous expliquer pourquoi le taux d'augmentation de cette année est inférieur à ceux des années précédentes ? Est-ce que cela affectera la capacité de réaction militaire de la Chine en Mer de Chine méridionale et dans d'autres régions ?

R : Concernant le budget militaire et le développement de la force militaire de la Chine, j'aimerais faire quelques remarques :

Premièrement, la Chine poursuit fermement une voie de développement pacifique et une politique de défense nationale à caractère défensif. Le développement de la défense nationale de la Chine vise à préserver la souveraineté nationale, la sécurité et les intérêts de développement du pays, et aussi à défendre la paix dans le monde. Le renforcement de la défense nationale par la Chine ne vise ni ne menace aucun autre pays.

Deuxièmement, les dépenses de la défense nationale de la Chine restent toujours à un niveau rationnel. Nous veillons à promouvoir de manière coordonnée le développement de la défense nationale et de l'économie du pays, et à contrôler le montant des dépenses militaires.

Troisièmement, la Chine accroît sans cesse la transparence sur le plan militaire. Chaque année, nous soumettons de notre propre initiative à l'ONU des rapports sur nos dépenses militaires.

Nous espérons que les autres pays pourront voir de manière impartiale les dépenses militaires de la Chine.

Q : Conformément à la résolution 2270 du Conseil de Sécurité des Nations Unies, il est interdit d'importer de charbon, de minerai de fer et de fer de la RPDC. Depuis des années, la Chine a été l'importatrice principale de charbon de la RPDC. Comment la Chine appliquera-t-elle cette résolution ?

R : La Chine s'acquitte effectivement de ses obligations internationales depuis toujours. Nous appliquerons sérieusement la résolution 2270 du Conseil de Sécurité. Cette résolution interdit l'exportation par la RPDC du charbon, du minerai de fer et du fer, mais elle ne s'applique pas aux transactions qui sont menées à des fins de subsistance et qui ne sont pas liées à la production de recettes pour les programmes nucléaire ou de missiles balistiques de la RPDC.

Q : Le leader suprême de la RPDC Kim Jong-un a ordonné le 4 mars à son armée de se tenir prête à utiliser son arsenal nucléaire à tout instant. Quels sont vos commentaires là-dessus ?

R : À la suite du quatrième essai nucléaire et du lancement de satellite en recourant à la technologie des missiles balistiques par la RPDC, le Conseil de Sécurité des Nations Unies a adopté la résolution 2270. La situation actuelle de la péninsule coréenne étant très complexe et sensible, nous espérons que les parties concernées pourront faire preuve de retenue et agir avec prudence pour éviter une escalade des tensions.

Q : Le Département américain de la Défense a fait savoir que la US Navy avait envoyé un Carrier strike group comprenant deux destroyers et deux croiseurs dans les eaux contestées en Mer de Chine méridionale. Avez-vous noté les actions des États-Unis et quels sont vos commentaires là-dessus ?

R : Nous avons noté les informations concernées. La Chine respecte et soutient toujours la liberté de navigation et de survol en Mer de Chine méridionale dont jouissent les pays au regard du droit international, mais s'oppose fermement à ce que certains pays menacent et compromettent la souveraineté et la sécurité des pays côtiers sous le prétexte de la liberté de navigation et de survol. Nous espérons que la partie américaine pourra exercer selon la loi la liberté de navigation et de survol, et se garder d'agir à l'encontre du droit international et de la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer.

Suggest To A Friend
  Print