Accueil  | Aperçu général de Chine  | Qui sommes nous Relations bilatérales  | Rubrique de l'ACHA  | Services presses médias
    Portada > Thémas > Remarques du Porte-Parole
Conférence de presse du 28 mars 2016 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Hong Lei
2016-03-28

Q : Un attentat à la bombe s'est produit le 27 mars dans un parc de Lahore, ville de l'est du Pakistan, faisant au moins 69 morts et plus de 300 blessés. Beaucoup d'entre eux sont des femmes et des enfants. Quel est votre commentaire là-dessus ?

R : Profondément bouleversés et attristés par cet attentat terroriste meurtrier à Lahore au Pakistan, nous condamnons dans les termes les plus forts cet acte terroriste extrêmement atroce, avec l'expression de nos profondes condoléances aux victimes et de toute notre sympathie à leurs familles et aux personnes blessées. En ce moment difficile, nous sommes aux côtés des Pakistanais et nous continuerons à soutenir fermement les efforts inlassables déployés par le gouvernement et le peuple pakistanais pour lutter contre le terrorisme, préserver la stabilité du pays et assurer la sécurité de la population.

Q : Une nouvelle station radar a été activée par le Japon sur l'île de Yonaguni, près des Diaoyu Dao. Pensez-vous que cet acte est mené contre la Chine ?

R : La position de la Chine sur la question des Diaoyu Dao et de la Mer de Chine orientale est claire et constante. Notre détermination à préserver notre souveraineté sur les Diaoyu Dao est inébranlable. Nous espérons que la partie japonaise pourra agir davantage en faveur de la paix et de la stabilité dans la région et non dans le sens inverse.

Q : Demain, le gouvernement japonais mettra en application la nouvelle loi sur la sécurité. On a entendu beaucoup d'inquiétudes à ce sujet en Chine. En quoi consistent ces inquiétudes plus précisément ? Après l'application de ladite loi, le gouvernement chinois ajustera-t-il sa politique vis-à-vis du Japon ?

R : C'est pour des raisons historiques que les pays voisins asiatiques et la communauté internationale sont préoccupés de l'évolution militaire et sécuritaire du Japon. Nous espérons que la partie japonaise pourra tirer effectivement les leçons du passé, s'engager sur une voie de développement pacifique, être prudent en matière de politiques militaire et sécuritaire et agir davantage en faveur de la confiance mutuelle avec ses pays voisins ainsi que de la paix et de la stabilité dans la région.

Q : Quelles sont les mesures prises par le gouvernement chinois pour lutter contre les réseaux internationaux de blanchiment d'argent en Chine ? L'Associated Press dit aujourd'hui que la Chine devient un eldorado mondial pour le blanchiment d'argent. Quel est votre commentaire sur ce sujet ?

R : Le gouvernement chinois accorde une haute importance à la lutte contre le grave crime qu'est le blanchiment d'argent. Le gouvernement chinois a signé, ratifié et mis en application les conventions et résolutions des Nations Unies relatives à la lutte contre le blanchiment d'argent et au financement du terrorisme, et participé activement à la coopération internationale dans ce domaine. Nos position et politique sur cette question sont inébranlables. La Chine n'a jamais été, n'est pas et ne sera jamais un eldorado mondial pour le blanchiment d'argent.

Q : Une joint-venture sino-indonésienne a récemment commencé la construction des cinq premiers kilomètres de la ligne ferroviaire à grande vitesse Jakarta-Bandung, ce qui a marqué un progrès important dans la mise en œuvre de ce projet. En outre, les autorités thaïlandaises ont affirmé leur intention de construire la ligne ferroviaire à grande vitesse Bangkok-Nakhon Ratchasima avec l'achat de trains chinois et l'utilisation de technologies et du système de signalisation chinois. Comment voyez-vous les perspectives de la coopération entre la Chine et ces deux pays dans le domaine ferroviaire ?

R : Construire ensemble le projet du chemin de ferre à grande vitesse Jakarta-Bandung et le projet ferroviaire Chine-Thaïlande est un consensus important dégagé par la Chine et les pays concernés sur la base des principes du bénéfice mutuel et de la coopération gagnant-gagnant. Les autorités compétentes des deux côtés sont en contact étroit en vue d'une bonne mise en œuvre desdits projets. Nous espérons que les deux parties poursuivront leur bonne coopération pour que ces projets soient réalisés dans d'heureuses conditions, donnent rapidement leurs effets économiques et sociaux, contribuent au développement économique et aux échanges humains des pays riverains, renforcent l'interconnexion régionale et apportent des bénéfices aux peuples de la région.

Q : Le candidat républicain aux élections présidentielles américaines Donald Trump a indiqué dans une récente interview exclusive que s'il était élu, il ne s'opposerait pas au développement des armes nucléaires par la République de Corée et le Japon et qu'il envisagerait de retirer les troupes américaines stationnées sur le terrain. Qu'en pensez-vous ?

R : Nous avons pris note de ce reportage. Nous avons aussi noté que ce n'était qu'une déclaration hypothétique.

Suggest To A Friend
  Print