Accueil  | Aperçu général de Chine  | Qui sommes nous Relations bilatérales  | Rubrique de l'ACHA  | Services presses médias
    Portada > Thémas > Remarques du Porte-Parole
Conférence de presse du 30 mars 2016 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Hong Lei
2016-03-30

Q : Les États-Unis espèrent que la Chine acceptera un briefing technique sur le système « THAAD » (Terminal High Altitude Area Defense) qu'ils entendent déployer en République de Corée. Est-ce que la Chine acceptera un tel briefing ?

R : Nous avons réaffirmé à maintes reprises notre position sur la question concernée. Le déploiement du système « THAAD » en République de Corée, voulu par les États-Unis, n'est pas une question purement technique, mais une question stratégique qui met en jeu la paix et la stabilité en Asie du Nord-Est. Le déploiement du système « THAAD » dépasse largement le besoin réel de la Péninsule coréenne en matière de défense, portera directement atteinte aux intérêts stratégiques et sécuritaires de la Chine, et détruira l'équilibre stratégique dans la région. La situation actuelle dans la Péninsule coréenne est complexe et délicate. Nous espérons que les pays concernés pourront faire preuve de responsabilité et de prudence, et agir davantage en faveur de la paix et de la sécurité régionales.

Q : Avec la mise en application officielle de ses nouvelles lois de défense, le Japon est désormais doté du droit à l'auto-défense collective. Le Premier Ministre japonais Shinzo Abe a également affirmé vouloir faire réviser la constitution. Beaucoup de gens estiment que ces mesures visent la Chine. Quels sont vos commentaires là-dessus ? Quels en seront les impacts sur les relations sino-japonaises ?

R : La mise en application par le Japon de ses nouvelles lois de défense constitue un changement important dans sa politique militaire et sécuritaire d'après-guerre. Cela donne lieu à des interrogations sur la poursuite par le Japon d'un développement pacifique. Et on constate aussi une vive opposition à ces lois à l'intérieur du Japon.

Pour des raisons historiques et des facteurs actuels, l'évolution du Japon fait ces dernières années l'objet d'une grande attention. En tant que pays voisin et victime de la Seconde Guerre mondiale, la Chine exhorte le Japon à tirer effectivement les leçons du passé, à écouter attentivement les voix de la justice à l'intérieur comme à l'extérieur du pays, à prendre en considération les préoccupations sécuritaires de ses voisins asiatiques, à faire preuve de prudence sur les plans militaire et sécuritaire, et à poursuivre un développement pacifique. Il est à souligner que certaines forces au Japon cherchent toujours à faire avancer l'agenda politique national en criant à la « menace de la Chine ». Nous nous y opposons fermement et demandons à la partie japonaise de ne pas nuire à la souveraineté et aux intérêts sécuritaires de la Chine, et de ne pas agir au détriment de la paix et de la stabilité dans la région.

Q : Selon des sources d'information, la Chine a déployé des missiles anti-vaisseau dans les îles Xisha. Pourriez-vous le confirmer ? Certains y voient une autre manifestation de la « militarisation » de la Mer de Chine méridionale favorisée par la Chine. Quels sont vos commentaires à cet égard ?

R : Les îles Xisha font partie intégrante du territoire chinois. Il est légitime et justifié pour la Chine de déployer des installations de défense nationale sur son propre sol. Il ne s'agit point d'une soi-disant « militarisation ».

Suggest To A Friend
  Print