Accueil  | Aperçu général de Chine  | Qui sommes nous Relations bilatérales  | Rubrique de l'ACHA  | Services presses médias
    Portada > Thémas > Remarques du Porte-Parole
Conférence de presse du 27 avril 2016 tenue par la porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Hua Chunying
2016-04-27

Sur l'invitation du Ministre des Affaires étrangères Wang Yi, le Ministre des Affaires étrangères du Japon Fumio Kishida effectuera une visite officielle en Chine du 29 avril au 1er mai.

Q : Le Conseil de Sécurité des Nations Unies a tenu un débat public sur la question de la piraterie dans le golfe de Guinée le 25 avril. En tant que président du Conseil de Sécurité pour le mois d'avril, pourquoi la Chine a-t-elle lancé cette initiative avec des pays africains ? Qu'est-ce qu'elle a fait pour régler ce problème ?

R : Le golfe de Guinée est une route maritime internationale et une source d'énergie importantes. Ces dernières années, les actes de piraterie s'y sont multipliés et pèsent lourd sur le trafic maritime et la sécurité économique dans la région, les routes commerciales maritimes internationales et la paix et la sécurité dans la région. La communauté internationale, surtout le Conseil de Sécurité des Nations Unies, est appelée à assumer sa responsabilité pour préserver la sécurité dans les eaux du golfe de Guinée.

Le Conseil de Sécurité s'est réuni pour la question de la piraterie dans le golfe de Guinée en 2011 et en 2012. Et le présent débat public sur ce sujet initié conjointement par la Chine, l'Angola et le Sénégal a fait l'objet d'une attention particulière et d'un écho favorable de la communauté internationale. Le Conseil de Sécurité a adopté une déclaration du président sur ce sujet, répondant activement au souhait des pays riverains et des pays de la région de renfoncer la coopération internationale dans la lutte contre la piraterie, réunissant le consensus international en matière de lutte contre la piraterie dans le golfe de Guinée et proposant des pistes de réflexion pour relever ensemble ce défi, ce qui a permis de rehausser et d'approfondir la coopération de la communauté internationale dans la lutte contre la piraterie.

La Chine poursuit une politique africaine guidée par le principe de « sincérité, pragmatisme, amitié et franchise » et la juste conception de la justice et des intérêts, participe énergiquement à la coopération internationale en matière de lutte contre la piraterie dans le golfe de Guinée et aide les pays riverains à renforcer leurs capacités en matière de maintien de l'ordre dans le trafic maritime et de construction des infrastructures. Nous entendons continuer à renforcer la coopération avec les pays africains pour les aider à créer un environnement sécuritaire propice au développement économique et social en Afrique.

Q : La RPDC a annoncé le 27 avril que le 7e Congrès du Parti des travailleurs de Corée s'ouvrirait le 6 mai. Est-ce que le gouvernement chinois ou le Parti communiste chinois y a été invité ? Est-ce qu'on y verra des dirigeants chinois ?

R : Le 7e Congrès du Parti des travailleurs de Corée est une échéance importante dans la vie politique pour le parti lui-même et le peuple de la RPDC.

Q : Selon des sources d'information, le Ministre ukrainien des Affaires étrangères Pavlo Klimkin commence aujourd'hui sa visite en Chine. Il assistera à la réunion des Ministres des Affaires étrangères de la Conférence sur l'interaction et les mesures de confiance en Asie (CICA) et rencontrera le Ministre Wang Yi. Est-ce qu'il est déjà arrivé à Beijing ? Est-ce que la question de la Crimée sera abordée lors de l'entrevue entre les deux Ministres ?

R : Sur l'invitation du Ministre des Affaires étrangères Wang Yi, le Ministre ukrainien des Affaires étrangères Pavlo Klimkin se rendra en Chine les 27 et 28 avril pour assister à la réunion des Ministres des Affaires étrangères de la CICA. Comme il l'avait proposé, il rencontrera le Ministre Wang Yi en marge de la réunion et échangera avec lui notamment sur les relations bilatérales et les questions d'intérêt commun. Nous entendons développer des relations d'amitié et de coopération avec l'Ukraine sur la base du respect mutuel, de l'égalité et du bénéfice mutuel.

S'agissant des sujets de l'entretien entre les deux Ministres, nous allons publier des informations là-dessus en temps opportun.

Q : Le 26 avril, le chef de l'opposition sud-soudanaise Riek Machar est retourné à Juba et a prêté serment comme Premier Vice-Président du pays. Quel est votre commentaire là-dessus ?

R : Le 26 avril, le Président sud-soudanais Salva Kiir a rencontré le chef de l'opposition Riek Machar à Juba. Par la suite, M. Riek Machar a prêté serment comme Premier Vice-Président. C'est un progrès important du processus de paix au Soudan du Sud. La Chine s'en félicite.

La Chine est un partenaire important du Soudan du Sud. Depuis l'éclatement du conflit interne au Soudan du Sud en 2013, elle a toujours participé de manière constructive au processus de paix dans le pays, soutenu fermement les efforts africains visant à trouver une solution africaine à ce problème africain et joué un rôle important pour la signature d'un accord de paix définitif entre les parties au conflit.

Nous souhaitons du fond du cœur que les parties sud-soudanaises puissent poursuivre les efforts communs pour former rapidement un gouvernement de transition, accélérer la reconstruction et réaliser la paix, la stabilité et le développement du pays le plus tôt possible. Nous entendons travailler ensemble avec la communauté internationale pour continuer à jouer un rôle constructif dans ce sens.

Q : Premièrement, pourriez-vous nous en dire plus sur la visite en Chine du Ministre japonais des Affaires étrangères Fumio Kishida ? Deuxièmement, quelles sont vos attentes de la 5e réunion des Ministres des Affaires étrangères de la CICA ?

R : Sur l'invitation du Ministre des Affaires étrangères Wang Yi, le Ministre japonais des Affaires étrangères Fumio Kishida effectuera une visite officielle en Chine du 29 avril au 1er mai. Les deux Ministres auront un entretien lors duquel ils échangeront des vues sur les relations sino-japonaises et les questions internationales et régionales d'intérêt commun. La Chine et le Japon sont voisins importants l'un pour l'autre. Assurer un développement sain et stable des relations sino-japonaises est dans l'intérêt des deux pays et des deux peuples et joue un rôle important pour la paix, la stabilité et le développement dans la région. Actuellement, la tendance est à l'amélioration des relations sino-japonaises. Mais, dans le même temps, les défis ne manquent pas. Nous espérons que la partie japonaise pourra travailler dans la même direction que nous, respecter scrupuleusement l'esprit des quatre documents politiques sino-japonais et du consensus de principe en quatre points entre les deux pays, gérer adéquatement les problèmes concernés et faire des efforts concrets en vue de l'amélioration et du développement continus des relations sino-japonaises.

La Chine accorde une haute importance à la réunion des Ministres des Affaires étrangères de la CICA. Le Président Xi Jinping se présentera à la cérémonie d'ouverture et y prononcera un discours important. Nous espérons travailler ensemble avec tous les participants et rassembler les consensus sur les grandes questions liées à la sécurité régionale pour faire jouer à la CICA un rôle plus actif en faveur de la paix, de la sécurité et de la stabilité dans la région. Nous allons publier des informations plus détaillées sur la réunion en temps opportun.

Q : Selon des médias, le Président américain Barack Obama se rendra à Hiroshima durant sa visite au Japon en mai prochain. Quel est votre commentaire sur ce sujet ?

R : Je ne dispose pas d'informations sur le programme du Président Barack Obama pour le Sommet du G7 au Japon. Vous pouvez vous adresser à la partie américaine pour des informations là-dessus.

Q : Que pensez-vous de la visite du Président Barack Obama à Hiroshima ?

R : La partie américaine l'a-t-elle déjà confirmé ? Nous allons suivre cette affaire.

Q : Le gouvernement australien a signé un contrat avec une entreprise française sur la construction de sous-marins. Quel est votre commentaire là-dessus ?

R : Nous avons pris note des informations concernées.

Q : Des officiels américains disent que les États-Unis et l'Inde prendront des actions conjointes en Océan indien pour surveiller les activités de navires militaires et de sous-marins dans ces eaux. Cela pourrait avoir des impacts sur la Chine. Comment y réagissez-vous ?

R : Nous avons pris note de la coopération militaire intense entre certains pays dans la région. Nous espérons que c'est une coopération normale et qu'elle contribuera à la paix et à la stabilité dans la région.

Suggest To A Friend
  Print