Accueil  | Aperçu général de Chine  | Qui sommes nous Relations bilatérales  | Rubrique de l'ACHA  | Services presses médias
    Portada > Thémas > Remarques du Porte-Parole
Conférence de presse du 19 décembre 2019 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Geng Shuang
2019-12-19

Q : Selon des reportages, le Comité des affaires étrangères de la Chambre des représentants des États-Unis a adopté, le 18 décembre, le « projet de loi 2019 sur la politique et le soutien à l'égard du Tibet ». Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ?

R : Le Comité des affaires étrangères de la Chambre des représentants des États-Unis a adopté le « projet de loi 2019 sur la politique et le soutien à l'égard du Tibet », ce qui a gravement violé le droit international et les normes fondamentales régissant les relations internationales, interféré de manière grossière dans les affaires intérieures de la Chine et envoyé un signal erroné aux forces pour l'« indépendance du Tibet ». Nous exprimons notre vif mécontentement et notre ferme opposition à cet égard et avons fait des représentations solennelles auprès des États-Unis.

La politique et la position de la Chine sur les questions liées au Tibet sont claires et constantes. Les affaires tibétaines sont des affaires intérieures de la Chine qui ne permettent aucune ingérence étrangère. Le projet de loi américain accuse la Chine d'une manière infondée et partiale. Nous n'accepterons absolument pas ce projet de loi. Nous exhortons les États-Unis à reconnaître pleinement la nature très sensible des questions liées au Tibet, à honorer scrupuleusement leurs engagements envers la Chine et à cesser d'intervenir dans les affaires intérieures de la Chine sous prétexte des questions liées au Tibet et de faire aboutir ce projet de loi.

Q : Le représentant spécial américain Stephen Biegun pour la Corée du Nord rencontrera-t-il des responsables de la RPDC à Beijing ? Quel est le message que la Chine transmettra à Biegun ?

R : Les officiels chinois concernés rencontreront le représentant spécial Biegun cet après-midi. Vous pouvez lire notre communiqué de presse qui sera publié après l'entrevue.

Q : Des dirigeants portugais ont récemment fait des commentaires sur le 20e anniversaire du retour de Macao à la souveraineté chinoise. Avez-vous des commentaires à faire à ce sujet ?

R : Le Président portugais Marcelo Rebelo de Sousa et le Premier Ministre portugais António Costa ont exprimé, sous forme respective de lettre adressée au Président Xi Jinping et de déclaration publiée dans les médias, la haute appréciation du développement socio-économique et de la mise en pratique réussie du principe « un pays, deux systèmes » à Macao pendant les 20 dernières années depuis son retour à la souveraineté chinoise. Ils se sont dits convaincus que les relations entre le Portugal et la Chine continueraient de servir d'exemple unique pour l'entente harmonieuse de pays aux systèmes politiques différents et aux traditions culturelles différentes, et que Macao contribuera davantage au partenariat stratégique global entre le Portugal et la Chine.

Nous apprécions les remarques positives des dirigeants portugais et leurs excellents vœux pour les relations sino-portugaises. Pendant les 20 dernières années, les principes d'« un pays, deux systèmes », de l'« administration de Macao par ses habitants » et d'un haut degré d'autonomie ont été appliqués sur tous les plans. Les réalisations et les progrès de Macao attirent l'attention du monde entier. La résolution judicieuse de la question de Macao dans un esprit d'amitié et de confiance mutuelle permet à la Chine et au Portugal de donner un bon exemple au monde entier. La Chine est prête à travailler avec le Portugal pour continuer à faire avancer sans discontinuer les relations bilatérales.

Q : Selon les médias, le Conseil de Sécurité est en train d'examiner des projets de résolution sur la prorogation de l'autorisation d'aide humanitaire transfrontalière à la Syrie. Il existe actuellement de grandes divergences entre les différentes parties. Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ?

R : La Chine, très attachée à la situation humanitaire en Syrie, a fourni à la Syrie une grande quantité d'aide humanitaire dans la mesure de ses capacités depuis de nombreuses années. Dans le même temps, la Chine est toujours d'avis que l'aide humanitaire à la Syrie doit être fondée sur le plein respect de la souveraineté, de l'indépendance, de l'unité et de l'intégrité territoriale de la Syrie, et les vues du gouvernement syrien à ce sujet doivent être pleinement prises en compte. À l'heure actuelle, des consultations sont en cours au Conseil de Sécurité sur des projets de résolution. La Chine a pris une part active aux discussions et continuera de déployer des efforts pour combler les divergences et aboutir à un consensus.

Q : Pouvez-vous confirmer les informations selon lesquelles une ressortissante chinoise a été arrêtée pour entrée illégale dans le complexe de Mar-a-Lago du Président américain Trump en Floride ? Si oui, pouvez-vous dire de quoi cette personne est accusée ? Pouvez-vous confirmer son identité ?

R : Je ne connais pas les détails pour le moment. Je peux vous dire que le gouvernement chinois demande toujours aux citoyens chinois d'outre-mer de respecter les lois et règlements des pays d'accueil et de ne se livrer à aucune forme d'activités illégales.

Q : J'ai une question sur le football. Le club allemand FC Cologne a annoncé son intention de suspendre la construction d'une école de football en Chine. Selon le club, cette décision est basée uniquement sur des considérations sportives. Cependant, un membre du conseil du club a déclaré que ce n'était pas le cas, que c'était parce que la Chine est un pays centralisé et autoritaire. Quel est votre commentaire à ce sujet ? Quelles mesures la Chine prendra-t-elle pour répondre à ces critiques ?

R : Je ne suis pas au courant de ce cas spécifique. En ce qui concerne les échanges et la coopération sportifs, je vous conseille de vous renseigner auprès des départements compétents.

Quant aux commentaires de la partie allemande que vous avez cités, c'est un tissu de mensonges.

Q : Selon des informations, le Président américain Trump a été censuré et il est devenu le troisième président censuré dans l'histoire américaine. Je sais que c'est une affaire intérieure des États-Unis, mais la communauté internationale est très préoccupée par cela. J'aimerais savoir quel est le commentaire de la Chine à ce sujet.

R : La réponse est dans votre question. (Le journaliste rit).

C'est une affaire intérieure des États-Unis, et nous ne ferons aucun commentaire là-dessus.

Suggest To A Friend
  Print