Accueil  | Aperçu général de Chine  | Qui sommes nous Relations bilatérales  | Rubrique de l'ACHA  | Services presses médias
    Portada > Thémas > Remarques du Porte-Parole
Conférence de presse du 3 janvier 2020 tenue par le Porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Geng Shuang
2020-01-03

Q : Tôt le matin du 3 janvier, heure locale, le commandant de la Force Al-Qods des Gardiens de la Révolution islamique d'Iran, Qasem Soleimani, a été tué lors d'une frappe aérienne à l'aéroport de Bagdad. Les Etats-Unis ont confirmé avoir lancé l'attaque. La Chine a-t-elle un commentaire à faire à ce sujet ?

R : La Chine suit de près la situation. Nous nous opposons au recours à la force dans les relations internationales et pensons que toutes les parties doivent respecter sérieusement les buts et principes de la Charte des Nations unies et les normes fondamentales régissant les relations internationales. La souveraineté, l'indépendance et l'intégrité territoriale de l'Irak doivent être respectées et la paix et la stabilité de la région du Golfe au Moyen-Orient doivent être préservées. Nous exhortons les parties concernées, en particulier les Etats-Unis, à garder leur sang-froid, à faire preuve de retenue et à éviter une nouvelle escalade des tensions.

Q : La Chine a-t-elle un commentaire à faire sur les résultats de la 5e session plénière du 7e Comité central du Parti des travailleurs de Corée ?

R : La 5e session plénière du 7e Comité central du Parti des travailleurs de Corée s'est clôturée et a publié un communiqué. Nous avons noté que cette réunion a permis de passer en revue les réalisations récentes de la RPDC dans divers domaines, en particulier dans le domaine économique, et de préciser les objectifs et l'orientation de son futur développement social et économique. En tant que proche voisine et amie, la Chine soutient la RPDC dans son engagement à développer son économie, à améliorer le niveau de vie de sa population et à s'efforcer d'accomplir de nouvelles réalisations pour sa cause socialiste.

Le communiqué fournit également des informations importantes sur les relations entre la RPDC et les Etats-Unis. La Chine espère que la RPDC et les Etats-Unis reprendront le dialogue dès que possible et parviendront à des résultats, iront dans le même sens en vue d'interactions positives, et travailleront à sortir de l'impasse et à faire de nouveaux progrès dans le règlement politique de la question de la péninsule.

Q : La Russie a commencé à assumer la présidence des BRICS le 1er janvier. Elle aurait fait des propositions sur la future coopération des BRICS. La Chine a-t-elle des attentes spécifiques concernant la présidence russe et la coopération des BRICS cette année ?

R : Les BRICS sont un mécanisme de coopération avec une influence mondiale entre les marchés émergents et les pays en développement. Au cours des dernières années, la cohésion n'a cessé de se renforcer et la coopération pragmatique s'est constamment approfondie au sein des pays BRICS. Avec une influence croissante, les BRICS sont devenus une force importante dans les affaires internationales.

La situation internationale actuelle est très complexe : l'unilatéralisme et le protectionnisme ressurgissent, la politique du plus fort et les pratiques d'intimidation font fureur. La communauté internationale observe attentivement la manière dont les pays BRICS réagissent à ces défis et jouent un rôle constructif dans les affaires internationales. Pays assumant la présidence de cette année, la Russie prévoit de tenir le 12e sommet des BRICS à Saint-Pétersbourg. Sous la direction stratégique des chefs d'Etat des deux pays, les relations sino-russes entrent dans une nouvelle ère, caractérisée par le soutien mutuel, l'intégration approfondie, l'innovation et les avantages mutuels. La Chine soutient pleinement la Russie dans sa présidence et collaborera étroitement avec la Russie et les autres pays BRICS pour assurer le succès du sommet de Saint-Pétersbourg.

Alors que les BRICS entrent dans « l'année de la Russie », la Chine espère que la coopération des BRICS fera de nouveaux progrès et produira de nouveaux résultats. Les pays BRICS consolideront leur partenariat stratégique, feront progresser la coopération dans les domaines de l'économie, du commerce, des finances, de la paix et de la sécurité ainsi que des échanges cultuels et humains, et étendront la coopération « BRICS plus ».

La Chine espère également que les pays BRICS joueront un rôle positif dans le maintien de la paix et du développement dans le monde, la sauvegarde de l'équité et de la justice internationales, la préservation du multilatéralisme et du système commercial multilatéral, en apportant une plus grande contribution à la construction d'une communauté de destin pour l'humanité.

Q : Une question complémentaire sur les frappes aériennes américaines à Bagdad. La Chine pense-t-elle que cette opération était un acte licite ? Un responsable iranien a déclaré que l'Iran prendrait des mesures de représailles. Quelle influence cela aura-t-il sur la situation dans la région ?

R : Comme je viens de le dire, nous nous opposons au recours abusif à la force ou à la menace du recours à la force dans les relations internationales, et pensons que toutes les parties doivent suivre les buts et principes de la Charte des Nations unies et les normes fondamentales régissant les relations internationales pour gérer leurs relations et résoudre leurs divergences.

La souveraineté, l'indépendance et l'intégrité territoriale de l'Irak doivent être respectées et la paix et la stabilité de la région du Golfe au Moyen-Orient doivent être préservées. Nous exhortons les parties concernées, en particulier les Etats-Unis, à garder leur sang-froid, à faire preuve de retenue et à éviter une nouvelle escalade des tensions. Cela sert les intérêts de toutes les parties.

Q : Le général iranien Soleimani, qui a joué un rôle important dans la lutte contre ISIS, al-Nusra et d'autres groupes terroristes dans la région, a été tué par les forces américaines à Bagdad tôt ce matin. Comment évaluez-vous cet acte provocateur et ses effets sur la paix et la stabilité au Moyen-Orient ?

R : Comme je viens de le dire, la Chine suit de près la situation. Nous nous opposons au recours à la force dans les relations internationales et pensons que toutes les parties doivent respecter sérieusement les buts et principes de la Charte des Nations unies et les normes fondamentales régissant les relations internationales. La souveraineté, l'indépendance et l'intégrité territoriale de l'Irak doivent être respectées et la paix et la stabilité de la région du Golfe au Moyen-Orient doivent être préservées. Nous exhortons les parties concernées, en particulier les Etats-Unis, à garder leur sang-froid, à faire preuve de retenue et à éviter une nouvelle escalade des tensions.

Suggest To A Friend
  Print