Accueil  | Aperçu général de Chine  | Qui sommes nous Relations bilatérales  | Rubrique de l'ACHA  | Services presses médias
    Portada > Thémas > Remarques du Porte-Parole
Conférence de presse du 20 mai 2021 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Zhao Lijian
2021-05-20

Agence de presse Xinhua : Ce matin, le site Internet du Ministère des Affaires étrangères a publié une information selon laquelle le Président Xi Jinping va participer par liaison vidéo au Sommet mondial sur la Santé, organisé conjointement par l'Italie, pays assumant la présidence du G20, et la Commission européenne. La partie chinoise pourrait-elle présenter plus d'informations concernées ? Quelles sont ses attentes pour ce sommet ?

Zhao Lijian : À l'invitation du Président du Conseil des ministres italien Mario Draghi et de la Présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen, le Président Xi Jinping va participer par liaison vidéo au Sommet mondial sur la Santé le 21 mai. À l'heure actuelle, la pandémie de COVID-19 rebondit et se propage à l'échelle mondiale, la coopération antiépidémique internationale se trouve à un moment critique. La partie chinoise s'attend à ce que le Sommet mondial sur la Santé permette au G20 de jouer pleinement son rôle de plateforme importante dans la réponse à la crise mondiale, maintienne l'élan positif du G20 à l'avant-garde de la coopération antiépidémique mondiale, envoie un signal fort au monde extérieur consistant à s'attacher au multilatéralisme et à faire avancer la solidarité et la coopération, injecte de la confiance et de l'élan à la victoire mondiale rapide contre le virus et à l'amélioration de la gouvernance mondiale de la santé, afin de construire conjointement une communauté de santé pour tous.

The Paper : Selon des informations, l'Envoyé spécial du gouvernement chinois pour le Moyen-Orient Zhai Jun s'est entretenu par téléphone avec des responsables des Ministères des Affaires étrangères de la Palestine et de l'Égypte afin de promouvoir la désescalade du conflit palestino-israélien. Pourriez-vous présenter ce que la Chine a fait pour apaiser les tensions entre la Palestine et Israël ?

Zhao Lijian : Depuis l'éclatement du conflit palestino-israélien, la Chine a joué son rôle comme grand pays responsable et a fait un grand nombre de travaux constructifs. En tant que Président tournant du Conseil de Sécurité des Nations Unies, la Chine a accordé la priorité absolue à la résolution du conflit actuel entre la Palestine et Israël. Le Conseiller d'État et Ministre des Affaires étrangères Wang Yi a spécifiquement présidé un débat public d'urgence du Conseil de Sécurité des Nations Unies sur le conflit palestino-israélien et y a présenté les points de vue et la proposition de la Chine. La partie chinoise a fait de son mieux pour que le Conseil de Sécurité puisse parler d'une seule voix et prendre des actions concrètes. Toutefois, en raison de l'obstruction des États-Unis, le Conseil de Sécurité n'est pas encore parvenu à un consensus à ce jour.

Les efforts de la Chine en faveur de la paix ne s'arrêtent pas là. La Chine a participé activement à la médiation et aux bons offices par ses propres canaux et à sa manière. Récemment, l'Envoyé spécial du gouvernement chinois pour le Moyen-Orient Zhai Jun a eu respectivement des entretiens téléphoniques avec des responsables des Ministères des Affaires étrangères de la Palestine et de l'Égypte, au cours desquels il a activement offert ses bons offices, a appelé à un cessez-le-feu immédiat et à l'arrêt de la violence ainsi qu'au renforcement de l'aide à la Palestine, et a réaffirmé l'engagement ferme en faveur de la « solution à deux États ». Par la suite, l'Envoyé spécial Zhai Jun s'entretiendra également par téléphone avec des représentants d'Israël, de la Russie, des Nations Unies, de l'Union européenne (UE) et d'autres parties. Tant que le conflit au Moyen-Orient ne s'arrêtera pas, les efforts de la Chine en faveur de la paix et des pourparlers de paix ne cesseront pas. À l'avenir, la Chine tiendra également des séminaires pour les défenseurs de la paix palestiniens et israéliens et invitera les représentants de la Palestine et d'Israël en Chine pour engager des négociations directes.

La Chine apprécie les efforts de médiation que l'Égypte et d'autres parties concernées de la communauté internationale ont déployés pour aboutir à un cessez-le-feu. Elle est prête à renforcer la communication et la coordination avec toutes les parties afin de conjuguer les efforts en faveur de la paix, et à fournir une aide humanitaire et d'autres types d'assistance à la Palestine dans la limite de ses capacités.

CCTV : Le 18 mai, le Vice-Premier Ministre Han Zheng a participé par liaison vidéo au Sommet sur le financement des économies africaines. Hier, le Conseiller d'État et Ministre des Affaires étrangères Wang Yi a présidé un débat public du Conseil de Sécurité des Nations Unies sur « la paix et la sécurité en Afrique ». Dans l'ère post-COVID-19, quels sont les points de vue de la Chine sur le relèvement après la pandémie en Afrique et la promotion de la paix, de la sécurité et du développement sur le continent ?

Zhao Lijian : La Chine et l'Afrique sont depuis toujours de bons frères et de bons partenaires qui partagent le même destin et sont liés par une communauté d'avenir partagé. Sur fond de graves défis posés par la pandémie jamais connue depuis un siècle à la paix et au développement de l'Afrique, la Chine se soucie toujours de ses frères africains et s'engagent à promouvoir la paix, la sécurité et le développement de l'Afrique. Le soir du 18 mai, le Vice-Premier Ministre Han Zheng a participé par liaison vidéo au Sommet sur le financement des économies africaines, y a prononcé un discours et a avancé la proposition de la Chine pour reprendre et poursuivre l'élan de développement en Afrique. Hier, le Conseiller d'État et Ministre des Affaires étrangères Wang Yi a présidé un débat public du Conseil de Sécurité des Nations Unies sur « la paix et la sécurité en Afrique », et a avancé une proposition en quatre points pour éliminer les causes profondes des conflits dans le relèvement après la pandémie en Afrique.

La Chine est d'avis que tout d'abord, la communauté internationale doit accroître ses aides en matériel sanitaire, médicaments, techniques et financement à l'Afrique. Tous les pays dont les capacités le permettent doivent fournir en urgence des vaccins à l'Afrique afin de garantir l'accessibilité et l'abordabilité des vaccins sur le continent et de l'aider à combler le fossé sanitaire dans la lutte contre la COVID-19.

Deuxièmement, l'ONU et l'Union africaine (UA) sont invitées à coopérer étroitement pour faire progresser à la fois l'Appel à un cessez-le-feu mondial et l'initiative « Faire taire les armes en Afrique ». Il nous faut également soutenir les efforts des pays africains pour promouvoir les solutions africaines aux problèmes africains et nous opposer fermement aux ingérences injustifiées des forces extérieures dans les affaires des pays africains, afin d'aider l'Afrique à remédier au déficit de paix.

Troisièmement, nous devons soutenir les pays africains dans leurs efforts visant à explorer une voie de développement adaptée à leurs conditions nationales et aider l'Afrique à combler l'écart de développement. Les pays développés doivent prendre des mesures concrètes en matière d'allègement de dettes, d'aide au développement et de transfert de technologies et assumer les responsabilités internationales qui leur incombent.

Quatrièmement, la communauté internationale doit attacher une importance à la représentation et au droit à la parole des pays africains dans les affaires internationales et aider l'Afrique à remédier aux injustices dans la gouvernance mondiale. L'égalité des droits, des chances et des règles entre les pays sera un mot vain sans l'engagement des pays africains, lequel est nécessaire pour promouvoir le véritable multilatéralisme.

La Chine a toujours apporté un soutien ferme à la lutte africaine contre la COVID-19, participé activement au développement et au redressement de l'Afrique et défendu avec énergie la paix et la stabilité en Afrique. Elle a soutenu toute initiative qui est dans l'intérêt des pays africains et s'est engagée dans toute action qui favorise le bien-être des peuples africains. Après avoir mené des consultations, les deux parties sont prêtes à lancer ensemble l'Initiative sur le partenariat pour le développement de l'Afrique, dont l'objectif est de soutenir l'Afrique dans son relèvement après la pandémie, son développement et son redressement, et d'appeler la communauté internationale à accroître le soutien à l'Afrique dans des domaines tels que la riposte sanitaire, la reprise post-COVID-19, le commerce et l'investissement, la suspension et l'allègement de la dette. Nous serons heureux de voir davantage de pays et d'organisations internationales participer à cette initiative. Nous entendons travailler en solidarité avec nos frères africains et renforcer la coopération avec les partenaires internationaux pour jouer un rôle agissant dans la promotion de la paix et de la sécurité en Afrique et œuvrer inlassablement à l'avènement d'une communauté d'avenir partagé pour l'humanité.

Reuters : Un porte-parole de l'armée américaine a déclaré fausse l'assertion de l'armée chinoise selon laquelle le destroyer USS Curtis Wilbur a été chassé, et a dit que le navire américain n'avait pas été chassé. Quelle est la réponse de la Chine à ce sujet ?

Zhao Lijian : Face à l'intrusion illégale du navire américain dans les eaux territoriales des îles Xisha de la Chine, le Théâtre d'opération du Sud de l'Armée populaire de libération (APL) de la Chine a mené des opérations de surveillance, d'avertissement et de chasse en mobilisant des forces navales et aériennes. Un porte-parole du Théâtre d'opération du Sud a publié une déclaration à ce sujet.

Les États-Unis ont pénétré dans les eaux territoriales des îles Xisha de la Chine sans la permission du gouvernement chinois, ce qui a violé la souveraineté et la sécurité de la Chine et mis en danger la paix et la stabilité dans la région de la Mer de Chine méridionale. La Chine y exprime sa ferme opposition. La Chine exhorte les États-Unis à cesser immédiatement leurs actions provocatrices violant les droits d'autrui et continuera de prendre les mesures nécessaires pour défendre fermement la souveraineté et la sécurité nationales et maintenir la paix et la stabilité en Mer de Chine méridionale.

Reuters : Concernant l'accord d'investissement Chine-UE, certains parlementaires européens estiment qu'avant de pousser la ratification de l'accord, la Chine doit lever les sanctions contre les individus concernés de l'UE. La Chine envisagera-t-elle de lever les sanctions concernées ?

Zhao Lijian : Je ne sais pas si vous étiez présent à la conférence de presse d'hier. J'ai pleinement exposé la position de principe de la Chine sur cette question.

Beijing Youth Daily : Hier, l'Administration nationale de l'Espace de la Chine (CNSA) a publié des images de la séparation entre l'orbiteur et l'atterrisseur de la sonde Tianwen-1 pendant le processus d'atterrissage, ainsi que celles capturées par son rover martien après son atterrissage. Il s'agit de la première mission d'exploration de Mars de la Chine. Selon des reportages, le Chef de l'Administration nationale de l'Aéronautique et de l'Espace (NASA) des États-Unis Bill Nelson a publié une déclaration le même jour félicitant la CNSA d'avoir reçu les premières images envoyées par le rover Zhurong, et faisant savoir que les États-Unis et le reste du monde s'attendaient tous aux résultats de l'exploration de Zhurong afin de faire progresser la compréhension de l'humanité sur la planète Mars. Quels sont vos commentaires à ce sujet ?

Zhao Lijian : Comme tout le monde, ces jours-ci, j'avais aussi hâte de voir le paysage martien enregistré par le rover Zhurong.

Le 15 mai, après l'atterrissage en douceur de l'atterrisseur de la sonde Tianwen-1 dans la zone d'atterrissage présélectionnée au sud de la plaine de l'Utopie sur Mars, le rover martien a établi la communication avec la Terre. Le 17 mai, l'orbiteur a effectué son quatrième frein à l'approche de Mars et est entré en orbite de communication de relais, établissant une liaison stable pour la communication entre le rover martien et la Terre et envoyant successivement des images et des données à la Terre. Hier, nous avons vu la première photo prise par le rover Zhurong après l'atterrissage, ce qui marquait un bon commencement de l'exploration du rover sur la surface de Mars. À l'heure actuelle, le rover martien se prépare à quitter la plateforme d'atterrissage à un moment opportun pour se diriger vers la surface de Mars et commencer la navigation et l'exploration.

Le premier projet chinois d'exploration de Mars a attiré une large attention. La Chine continuera de promouvoir la coopération internationale avec une attitude ouverte et inclusive, dans l'esprit de contribution au bien-être de toute l'humanité comme toujours, et apportera une nouvelle et plus grande contribution à la noble cause de l'exploration de l'univers et de la promotion de la paix et du développement de l'humanité.

De l'« atterrissage de Chang'e sur la Lune » à l'« exploration de Tianwen sur Mars », la poursuite du rêve spatial de la Chine ne s'est jamais interrompue. Celui qui est aujourd'hui de plusieurs centaines de millions de kilomètres de chez nous dans l'espace est non seulement le rover Zhurong, mais aussi l'aspiration que porte le peuple chinois à l'univers depuis des milliers d'années. Nous sommes le 20 mai aujourd'hui (date phonétiquement ressemblant à « je t'aime » en chinois), nous souhaitons que le rover Zhurong, plein d'amour pour l'univers, continue d'avancer vaillamment dans sa mission et renvoie à la Terre plus de résultats de son exploration sur Mars et nous apporte davantage de bonnes nouvelles.

Reuters : Selon nos informations, la Cheffe du parti d'opposition du Samoa a affirmé envisager de suspendre le projet du port de Vaiusu impliquant la partie chinoise, déclarant qu'il y avait des tâches plus urgentes que ce projet. Quels sont les commentaires de la Chine à ce sujet ?

Zhao Lijian : À la demande du gouvernement du Samoa, la Chine discute actuellement avec la partie samoane de la faisabilité de la construction du port de Vaiusu, dans le but d'améliorer les infrastructures du pays, de stimuler le développement économique local et de créer des emplois.

Je tiens à souligner que la Chine mène depuis toujours une coopération mutuellement avantageuse avec les pays insulaires du Pacifique, comme le Samoa, avec la vision de la communauté d'avenir partagé pour l'humanité et à la lumière des principes de « sincérité, résultats réels, amitié et bonne foi ». Nous leur fournissons une assistance dans la mesure de nos moyens et sans aucune condition politique assortie. Notre coopération bilatérale, basée sur le respect mutuel et les consultations d'égal à égal, contribue activement au développement économique et social ainsi qu'à l'amélioration du bien-être populaire des pays insulaires.

Shenzhen TV : Nous avons appris que la Chine et les Philippines tiendraient bientôt la 6e réunion dans le cadre du Mécanisme de consultation bilatérale sur la Mer de Chine méridionale. Pourriez-vous fournir plus de détails ?

Zhao Lijian : La Chine et les Philippines ont mis en place en 2017 le Mécanisme de consultation bilatérale sur la Mer de Chine méridionale en vue de discuter de l'établissement des mesures de confiance et de promouvoir la sécurité et la coopération maritimes. Au cours des cinq réunions précédentes dans ce cadre, les deux parties ont eu des communications et des dialogues approfondis sur les questions maritimes, ce qui a permis de gérer adéquatement les divergences maritimes et a fait progresser les échanges et la coopération dans divers domaines tels que la recherche et le sauvetage maritimes, la sécurité maritime, le développement pétrolier et gazier ainsi que la pêche maritime. Ces réunions ont joué un rôle actif pour promouvoir le développement sain et régulier des relations sino-philippines et maintenir la paix et la stabilité en Mer de Chine méridionale.

Comme convenu par les deux parties, la 6e réunion du Mécanisme de consultation bilatérale sur la Mer de Chine méridionale aura lieu demain par liaison vidéo. Le Ministre assistant chinois des Affaires étrangères Wu Jianghao et la Vice-Ministre philippine des Affaires étrangères Elizabeth Buensuceso participeront à la réunion avec des représentants des Ministères des Affaires étrangères, de la Défense nationale, des Ressources naturelles, de l'Agriculture ainsi que de l'Écologie et de l'Environnement des deux pays. Les deux parties échangeront leurs points de vue sur la situation actuelle de la Mer de Chine méridionale et les questions maritimes entre les deux pays, et discuteront des moyens d'élargir davantage les échanges et la coopération dans les secteurs de la recherche et du sauvetage maritimes, de la pêche maritime, de la protection de l'environnement maritime, ainsi que de la recherche scientifique. Nous espérons que cette réunion portera des résultats positifs.

China Daily : Nous avons remarqué que le groupe d'experts médicaux de lutte contre la COVID-19 envoyé par la Chine au Laos était parti pour rentrer en Chine dans l'après-midi du 18 mai après avoir accompli sa mission. Pourriez-vous présenter plus d'informations concernées ?

Zhao Lijian : À la demande du gouvernement laotien, la Chine a envoyé encore une fois au Laos un groupe d'experts médicaux de lutte contre la COVID-19 qui y est resté du 4 au 18 mai. Pendant son séjour au Laos, le groupe d'experts a établi un mécanisme de coopération et de coordination avec le Laos, visité 5 provinces et villes pour faire des recherches, aidé le Laos à perfectionner le mécanisme de prévention et de contrôle et le processus de diagnostic et de traitement, et est allé maintes fois sur les lieux de projets de coopération Chine-Laos pour donner des conseils sur les mesures de prévention et de contrôle. Son travail a été hautement apprécié par le Laos et des conseils concernés ont été largement acceptés par celui-ci.

Cette année marque le 60e anniversaire de l'établissement des relations diplomatiques entre la Chine et le Laos ainsi que l'Année d'amitié entre les deux pays. La Chine a envoyé en urgence un groupe d'experts médicaux au Laos pour partager des expériences antiépidémiques avec le peuple laotien et lutter contre l'épidémie côte à côte avec lui. Cela illustre une fois de plus et de manière vivante l'esprit de la communauté d'avenir partagé Chine-Laos marqué par la solidarité et l'entraide. La Chine s'attachera à la vision de la communauté d'avenir partagé pour l'humanité et continuera d'apporter dans la mesure de son possible de l'assistance aux pays de la région, y compris le Laos, dans leur lutte contre l'épidémie, afin de vaincre ensemble l'épidémie le plus tôt possible.

Reuters : Le Ministre australien du Commerce a déclaré qu'un lot de raisins australiens destinés à la Chine est actuellement bloqué aux douanes chinoises. La Chine peut-elle le confirmer ?

Zhao Lijian : Je ne suis pas au courant de ce que vous avez mentionné. Veuillez vous informer auprès des autorités chinoises compétentes.

Reuters : Selon des informations, une entreprise chinoise aurait expédié par voie maritime une cargaison de kérosène d'aviation au Myanmar le mois dernier. La Chine peut-elle le confirmer ?

Zhao Lijian : Je ne dispose pas d'informations précises sur ce que vous avez mentionné. Je vous conseille de vous renseigner auprès des autorités compétentes. Je tiens à souligner que la politique d'amitié de la Chine envers le Myanmar s'oriente vers tout le peuple du Myanmar. Quelle que soit l'évolution de la situation au Myanmar, la Chine n'affaiblira pas son engagement à faire progresser les relations avec le Myanmar et ne changera pas son orientation de la promotion de l'amitié et de la coopération avec le pays. La Chine et le Myanmar sont des frères unis par l'amitié « pauk-phaw » et forment une communauté d'avenir partagé. La Chine respecte toujours les principes de consultations d'égal à égal, de bénéfice réciproque et de gagnant-gagnant pour mener une coopération pragmatique avec le Myanmar et contribuer à son développement socio-économique afin de bénéficier à la population locale.

Suggest To A Friend
  Print