Accueil  | Aperçu général de Chine  | Qui sommes nous Relations bilatérales  | Rubrique de l'ACHA  | Services presses médias
    Portada > Infomations Importantes
Wang Yi évoque « la question de l'endettement africain » : La Chine accompagnera l'Afrique dans la réalisation de l'autonomie économique et du développement durable
2019-01-04

Le 3 janvier 2019, heure locale, le Conseiller d'État et Ministre des Affaires étrangères Wang Yi et le Ministre éthiopien des Affaires étrangères Workneh Gebeyehu ont rencontré ensemble des journalistes après leur entretien à Addis-Abeba. Un journaliste a demandé leurs points de vue sur la question de l'endettement de pays africains suite à leur coopération avec la Chine.

Wang Yi a souligné que la coopération sino-africaine a toujours été une référence dans la coopération Sud-Sud et qu'elle est également reconnue comme un modèle de coopération internationale avec l'Afrique. Pour la Chine, accompagner l'Afrique dans son développement et œuvrer pour le bien-être des peuples africains correspond à l'engagement initial qui n'a jamais changé. Selon des statistiques incomplètes, la Chine a aidé l'Afrique à construire, pendant plusieurs décennies, plus de 10 000 kilomètres de routes, plus de 6 000 kilomètres de voies ferrées et une centaine d'aéroports, de ports et de centrales électriques. Les installations destinées aux Africains et construites par la Chine, comme les hôpitaux et les écoles, sont innombrables et réparties dans différents pays africains. La Chine a envoyé au total plus de 20 000 membres d'équipes médicales en Afrique, qui ont soigné plus de 200 millions de patients sur place. La Chine a également investi beaucoup de ressources humaines et matérielles pour aider l'Afrique à former des centaines de milliers de professionnels et de techniciens dans divers domaines. L'assistance et la coopération de la Chine avec l'Afrique ont joué un rôle irremplaçable dans le développement socio-économique de l'Afrique et l'amélioration du bien-être des Africains, ce qui a été apprécié et salué à l'unanimité par les pays africains.

Wang Yi a affirmé que « récemment, certains pays africains ont rencontré des difficultés sur les plans financier et monétaire. La Chine se préoccupe beaucoup et attache une grande importance à cette question. En tant que bon ami et bon frère qui partage les joies et les peines de l'Afrique, la Chine entend tendre la main aux Africains en cas de besoin et les aider, dans la mesure de ses possibilités, à surmonter les difficultés. Malheureusement, certaines personnes dans le monde font un tapage continu autour de la question de l'endettement africain, cherchant même à en rejeter la responsabilité sur la Chine. Cela ne correspond en rien aux faits et ne suscitera pas l'adhésion des pays africains. Ici, je voudrais souligner quelques points :

Tout d'abord, dans l'ensemble, l'endettement africain est un problème légué par l'histoire de longue date. Il ne date pas d'aujourd'hui, et n'a pas été provoqué par la Chine. Le peuple africain sait le mieux qui en est à l'origine et certains pays en ont eux-mêmes une parfaite connaissance. Le peuple africain est le premier à nier les affirmations qui tentent de noircir la Chine ; de nombreux amis africains se sont levés pour les réfuter, et la coopération sino-africaine ne sera ni perturbée ni affectée.

Ensuite, la Chine développe avec l'Afrique une coopération en matière d'investissement et de financement, conformément au principe de sincérité, de pragmatisme, d'amitié et de franchise et à la judicieuse conception de la justice et des intérêts, avancés par le Président Xi Jinping, dans le respect permanent de la volonté du peuple africain et selon les besoins des pays africains. La Chine ne cherche jamais d'intérêts politiques égoïstes et sa coopération avec l'Afrique n'est assortie d'aucune condition politique. Dans la pratique, nous nous en tenons aux lois et aux règlements, à l'ouverture et à la transparence, nous respectons scrupuleusement les lois des différents pays et les règles du marché, nous ne permettrons jamais ni ne tolérerons aucune manipulation secrète ni aucun acte de corruption.

Enfin, pour résoudre le problème de l'endettement africain, il importe au fond que l'Afrique réalise son autonomie économique et son développement durable le plus rapidement possible. À cette fin, nous intensifierons nos efforts pour mettre en œuvre, de concert avec la partie africaine, les résultats du Sommet de Beijing du FCSA, et accélérerons la mise en place des huit initiatives majeures répondant aux besoins urgents de développement des pays africains, pour renforcer ainsi la force endogène de l'économie africaine. Dans le même temps, nous appelons la communauté internationale à accroître son attention envers l'Afrique et à y investir davantage. Il s'agit non seulement de ce que la Chine est en train de faire en tant que partenaire stratégique global de l'Afrique, mais également des obligations des autres pays, en particulier des pays développés. »

Suggest To A Friend
  Print