Accueil  | Aperçu général de Chine  | Qui sommes nous Relations bilatérales  | Rubrique de l'ACHA  | Services presses médias
    Portada > Infomations Importantes
Un haut responsable chinois espère que les Etats-Unis mettront en œuvre le consensus atteint par les deux chefs d'Etat
2019-02-20

Yang Jiechi, membre du Bureau politique du Comité central du Parti communiste chinois (CCPCC), a exprimé samedi son espoir que les Etats-Unis mettront en œuvre, avec la Chine, le consensus atteint par les deux chefs d'Etat en faisant avancer les relations bilatérales fondées sur la coordination, la coopération et la stabilité.

Invité à répondre à des questions sur la relation sino-américaine après son discours prononcé à la 55e Conférence de Munich sur la sécurité (MSC), M. Yang a rappelé que le monde était confronté à la fois à des opportunités et à des défis et qu'il était nécessaire pour tous de coopérer les uns avec les autres.

Selon M. Yang, qui est également directeur du Bureau de la Commission des Affaires étrangères du CCPCC, le président Xi Jinping et son homologue américain Donald Trump ont convenu que les relations entre les deux pays devraient se fonder sur la coordination, la coopération et la stabilité, et le président Trump a indiqué que le développement d'une relation constructive et coopérative entre les Etats-Unis et la Chine était sa priorité.

L'important consensus atteint par les deux chefs d'Etat, a rappelé M. Yang, a fixé l'orientation du développement des relations bilatérales dans la prochaine période.

Cette année marque le 40e anniversaire de l'établissement des relations diplomatiques entre la Chine et les Etats-Unis. Depuis l'ouverture aux échanges entre la Chine et les Etats-Unis par le président Mao Zedong, le Premier ministre Zhou Enlai et le président américain Richard Nixon, les relations entre les deux pays se sont développées avec des accomplissements historiques contre vents et marées, apportant des avantages tangibles aux deux peuples et au monde entier, a-t-il ajouté.

Il a exhorté les Etats-Unis à poursuivre les intérêts fondamentaux des deux peuples et à mettre sérieusement en œuvre l'important consensus obtenu par les deux chefs d'Etat.

Quant aux divergences et frictions économiques et commerciales entre la Chine et les Etats-Unis, M. Yang a déclaré que la Chine était disposée à les résoudre par la coopération, mais avec des principes.

Récemment, a-t-il affirmé, les équipes commerciales sino-américaines ont mené des consultations intensives et réalisé des progrès importants. On espère que les deux parties continueront de faire des efforts concertés pour parvenir à des accords réciproquement bénéfiques.

Concernant le déséquilibre commercial entre la Chine et les Etats-Unis, M. Yang a expliqué que les causes étaient complexes et que celui-ci était principalement dû au contrôle américain des exportations vers la Chine.

En ce qui concerne les droits de l'Homme, M. Yang a fait savoir que le gouvernement chinois attachait une grande importance à leur promotion. Le peuple chinois, toutes ethnies confondues, a forgé son avenir dans l'unité et a amélioré son niveau de vie, ce qui est un fait manifeste. La Chine s'oppose fermement aux attaques sans fondement et aux accusations américaines contre la Chine sous couvert des droits de l'Homme.

Par ailleurs, le gouvernement chinois demande toujours aux entreprises chinoises de respecter les règles internationales et les lois et réglementations du pays où elles opèrent, a affirmé M. Yang.

Depuis longtemps, Huawei Technologies Co., Ltd. contribue au développement des technologies de communication de différents pays, y compris des pays européens, et suit strictement les règles internationales et les lois et réglementations locales. La Chine ne dispose d'aucune loi obligeant les entreprises à garder des "portes dérobées" ou à collecter des renseignements étrangers.

Le responsable chinois a exprimé l'espoir que certains pays afficheront leur confiance en leurs propres technologies et leur respect pour la volonté d'autres pays de développer une coopération avec les entreprises chinoises.

Il s'est dit convaincu que les Européens, grâce à l'influence de leur civilisation ancienne, avaient la sagesse de distinguer ce qui est vraiment dans leurs propres intérêts et de ne pas être troublés par des rumeurs non fondées.

La Chine est prête à conjuguer ses efforts à ceux des pays européens pour relever les défis et chercher un développement commun au cours de la quatrième révolution industrielle, a-t-il promis.

Suggest To A Friend
  Print