Accueil  | Aperçu général de Chine  | Qui sommes nous Relations bilatérales  | Rubrique de l'ACHA  | Services presses médias
    Portada > Infomations Importantes
Wang Yi rencontre une délégation américaine d'anciens hauts fonctionnaires
2019-02-20

Le Conseiller d'Etat et Ministre des Affaires étrangères Wang Yi a rencontré le 19 février 2019 à Beijing une délégation d'anciens hauts fonctionnaires américains dirigée par Myron Brillant, Vice-Président Exécutif de la Chambre de Commerce des Etats-Unis.

Lors de la rencontre, Wang Yi a indiqué que les relations sino-américaines étaient l'une des relations bilatérales les plus importantes dans le monde d'aujourd'hui. « Le respect mutuel et la coopération mutuellement bénéfique constituent non seulement un bon choix pour les deux parties, mais également une attente universelle de la communauté internationale », a noté M. Wang. « La réforme et l'ouverture de la Chine correspondaient à la demande de développement de la Chine, mais aussi aux tendances du progrès de l'époque. La porte de la Chine sera de plus en plus ouverte. Tant que nos deux parties iront dans le même sens, la coopération économique et commerciale pourra continuer de jouer un rôle stabilisateur dans les relations sino-américaines », a poursuivi le chef de la diplomatie chinoise.

« Tout comme les Etats-Unis, la Chine a également droit au développement et le peuple chinois a droit à une meilleure vie. La partie américaine doit réaliser que le développement de la Chine correspond aux intérêts du monde, mais également à ceux des Etats-Unis. C'est seulement en considérant le développement de la Chine comme une opportunité pour les Etats-Unis que cela pourra contribuer à trancher de manière radicale des questions entre les deux pays comme l'économie et le commerce », a souligné M. Wang, avant d'émettre le souhait que la partie américaine puisse accepter dans un esprit d'ouverture qu'une Chine peuplée de quelque 1,4 milliard d'habitants marche vers le développement et la prospérité.

« La civilisation chinoise ne prône jamais l'expansionnisme. La Chine s'engage dans une voie de développement toute différente de celle des grandes puissances traditionnelles qui pratiquaient l'hégémonie », a indiqué M. Wang. « La Chine persévère dans le développement pacifique et poursuit une stratégie d'ouverture mutuellement bénéfique. A l'époque de la mondialisation, toutes les parties doivent abandonner les mentalités de la guerre froide et du jeu à somme nulle », a conclu M. Wang.

Selon la partie américaine, la Chine est un grand pays et le peuple chinois est un grand peuple. Les Etats-Unis accueillent favorablement une Chine prospère, ce qui est une bonne chose pour les Etats-Unis et pour le monde. Les relations Etats-Unis-Chine sont pluridimensionnelles. Les deux parties doivent faire plus d'efforts pour accroître la confiance mutuelle, et maintenir le dialogue et la coopération dans de nombreuses questions internationales et régionales. Les relations économiques et commerciales ont joué depuis longtemps un rôle stabilisateur dans les relations entre les deux pays. Les Etats-Unis suivent de près les consultations économiques et commerciales de haut niveau en cours, et souhaitent que les deux parties puissent conclure un accord complet et ambitieux qui aura un impact positif durable sur les relations entre les deux pays. Les hommes clairvoyants des deux partis américains sont disposés à faire des efforts pour promouvoir le dialogue entre les Etats-Unis et la Chine, ainsi que le développement des relations bilatérales. A l'occasion du 40e anniversaire de l'établissement des relations diplomatiques entre les Etats-Unis et la Chine, on s'attend à ce que les relations bilatérales puissent être portées à un nouveau palier.

La délégation américaine était composée, entre autres, de l'ancien Conseiller à la sécurité nationale du président américain Stephen Hadley, de l'ancienne représentante commerciale Charlene Barshefsky, de l'ancien Secrétaire d'Etat adjoint Thomas R. Nides, de l'ancien Secrétaire adjoint au Trésor Robert Kimmitt, ainsi que de l'ancien Secrétaire adjoint au Commerce Bruce Andrews.

Suggest To A Friend
  Print