Accueil  | Aperçu général de Chine  | Qui sommes nous Relations bilatérales  | Rubrique de l'ACHA  | Services presses médias
    Portada > Infomations Importantes
La Chine et les Etats membres de l'UE tiennent leur premier dialogue collectif entre Ministres des Affaires étrangères
2019-03-19

Le Conseiller d'Etat et Ministre des Affaires étrangères Wang Yi a participé le 18 mars 2019 à Bruxelles à un dialogue collectif avec les Ministres des Affaires étrangères des 28 Etats membres de l'Union européenne (UE).

« Les Ministres des Affaires étrangères de la Chine et des 28 Etats membres de l'UE mènent un dialogue collectif. Il s'agit du premier du genre depuis l'établissement des relations diplomatiques entre la Chine et l'UE il y a 44 ans. Cela témoigne d'un raffermissement de la confiance mutuelle entre les deux parties et émettra au monde le signal clair que la Chine et l'UE renforcent leur coopération stratégique », a déclaré M. Wang.

« Le Président Xi Jinping effectuera une tournée de visites dans trois pays européens. Cela montre pleinement que la partie chinoise attache une grande importance à l'Europe », a indiqué M. Wang. « Nous constatons que les relations sino-européennes deviennent plus stables, mutuellement bénéfiques et stratégiques, et que les deux parties partagent des intérêts communs plus vastes, un terrain d'entente plus grand et davantage d'objectifs communs. Malgré leurs divergences sur certaines questions concrètes, la coopération reste toujours l'aspect dominant des relations entre les deux parties. Face aux changements de la situation internationale, la Chine et l'UE doivent continuer de renforcer leur partenariat stratégique, de renforcer leur communication et leur dialogue stratégiques, de gérer correctement les différends, de faire preuve de solidarité et de confiance mutuelle, et de promouvoir la coopération mutuellement bénéfique. Telle est la responsabilité commune des deux parties », a poursuivi M. Wang.

M.Wang a souligné le ferme soutien de la partie chinoise au processus d'intégration européenne, à l'unité et à la croissance de l'UE, et à un rôle plus important de l'Europe dans les affaires internationales. « Ce triple soutien découle de l'évaluation stratégique et de la réflexion approfondie de la partie chinoise sur l'évolution de la situation internationale. Il ne constitue pas une mesure de circonstance, ne vise aucune tierce partie, et ne sera pas affecté par tel ou tel fait de circonstance survenu dans les échanges sino-européens. Nous souhaitons voir un monde multipolaire, des relations internationales démocratiques et des efforts conjugués pour promouvoir une mondialisation plus avantageuse pour tous, inclusive et mutuellement bénéfique. »

Lors du dialogue, M. Wang a présenté aux Ministres des Affaires étrangères des Etats membres de l'UE les dernières circonstances et la position de la partie chinoise concernant la construction conjointe de « la Ceinture et la Route », la coopération entre la Chine et les pays d'Europe centrale et orientale (la coopération 16+1), le développement de la Chine, la protection des droits de l'homme de la Chine, ainsi que la question du Venezuela et celle de l'Afghanistan. Les Ministres des Affaires étrangères des Etats membres de l'UE ont pris la parole avec enthousiasme. Les deux parties ont mené des interactions actives, ce qui a permis d'accroître leur compréhension mutuelle.

Les Ministres des Affaires étrangères des Etats membres de l'UE ont qualifié ce dialogue de « constructif et fructueux », apprécié les « dix consensus » entre l'UE et la Chine, souligné l'importance du partenariat stratégique UE-Chine et attaché de l'intérêt au développement rapide et au processus de réforme de la Chine. Ils ont exprimé leur volonté de renforcer la coordination stratégique avec la partie chinoise, de relever conjointement les défis globaux, de défendre le processus du multilatéralisme et de promouvoir la stabilité et le développement du monde.

Suggest To A Friend
  Print