Accueil  | Aperçu général de Chine  | Qui sommes nous Relations bilatérales  | Rubrique de l'ACHA  | Services presses médias
    Portada > Infomations Importantes
Le président Xi Jinping publie une tribune dans un journal italien
2019-03-20

Une tribune du président chinois Xi Jinping, intitulée "L'Orient rencontre l'Occident : un nouveau chapitre de l'amitié sino-italienne", a été publiée mercredi dans le journal italien "Corriere della Sera" en amont de sa visite d'Etat en Italie.

"C'est un grand plaisir pour moi d'effectuer une visite d'Etat en République italienne à l'invitation du président Sergio Mattarella en cette belle saison de printemps", déclare M. Xi, qui se dit "profondément impressionné par le mode de vie et les concepts industriels du pays qui associe l'ancienneté à la modernité, le classique à la nouveauté", lors de ses deux déplacements en Italie respectivement en 2011 et 2016.

Selon M. Xi, la Chine et l'Italie, exemples prestigieux des civilisations orientale et occidentale, ont toutes les deux écrit de splendides chapitres dans l'histoire des progrès humains. "En tant que berceau de l'ancienne civilisation romaine et de la Renaissance, l'Italie est réputée aux yeux du peuple chinois pour ses sites historiques imposants et ses chefs d'œuvre de grands maîtres en art et en littérature".

Les relations amicales entre les deux grandes civilisations remontent à plus de 2.000 ans, la Chine et la Rome antique étant connectées par la Route de la soie malgré les milliers de kilomètres qui les séparaient, rappelle le président chinois.

En 1970, la République populaire de Chine et la République italienne ont établi des relations diplomatiques et les deux pays fêteront l'année prochaine le 50e anniversaire de leurs liens.

Au cours des dernières décennies, "nos deux pays ont bénéficié d'une confiance mutuelle et d'une coopération étroite malgré les changements sur la scène internationale. Nous avons dressé un excellent exemple de relations mutuellement bénéfiques entre deux pays ayant des systèmes sociaux, des traditions culturelles et des phases de développement différents. L'amitié traditionnelle entre nous, plus solide que jamais, est devenue un ferme pilier soutenant le développement rapide et stable de nos relations", affirme le président chinois.

L'amitié sino-italienne est ancrée dans une longue histoire d'échanges, poursuit-il. Confrontées aux transformations et aux défis du monde d'aujourd'hui et inspirées par une appréciation profonde de l'histoire, "la Chine et l'Italie conçoivent un nouveau type de relations internationales bâti sur le respect mutuel, l'équité, la justice, la coopération gagnant-gagnant et une communauté de destin pour l'humanité".

L'amitié sino-italienne fait partie intégrante de la confiance stratégique mutuelle, explique M. Xi. Les dirigeants des deux pays abordent les relations bilatérales "dans une perspective stratégique et à long terme". Depuis l'établissement d'un partenariat stratégique global en 2004, "nos deux pays, guidés et dirigés par les échanges de haut niveau, se comprennent et se soutiennent mutuellement dans les dossiers concernant nos intérêts essentiels et nos principaux sujets de préoccupation respectifs".

Selon le président chinois, l'amitié sino-italienne se reflète dans la coopération multidimensionnelle. En 2018, le volume des échanges bilatéraux commerciaux a dépassé 50 milliards de dollars et celui des investissements bilatéraux a excédé 20 milliards de dollars. M. Xi explique que l'inscription "Fabriqué en Italie" est considérée comme une garantie de qualité, que les articles de mode et les meubles italiens sont extrêmement populaires parmi les consommateurs chinois et que la pizza et le tiramisu sont aimés des jeunes chinois. D'autre part, on entend régulièrement parler des succès de la coopération sino-italienne dans la recherche et le développement de satellites et l'exploration spatiale habitée. Les initiatives telles que la Semaine de la science, de la technologie et de l'innovation Chine-Italie, les patrouilles de police conjointe et les entraînements de football sont applaudies par les peuples des deux pays.

L'amitié sino-italienne se poursuit à la faveur d'échanges culturels intensifs. M. Xi raconte par exemple l'histoire d'un professeur chinois qui avait commencé à traduire la "Divine Comédie" de Dante alors qu'il avait plus de soixante-dix ans, et qui a achevé cette mission titanesque au bout de 18 ans, peu avant sa mort. De Martino Martini, auteur de la première grammaire chinoise en Europe, à Giuliano Bertuccioli et Federico Masini, qui ont écrit "Italie et Chine", nombre de sinologues italiens ont établi des passerelles entre l'Europe et la Chine et ont contribué au succès durable des études chinoises dans la péninsule apennine.

Le président Xi espère définir avec les dirigeants italiens l'avenir des relations sino-italiennes à travers cette visite et les faire entrer dans une nouvelle ère.

"La Chine espère travailler avec l'Italie pour renforcer notre partenariat stratégique global et multiplier les échanges de haut niveau afin de consolider le fondement politique de nos relations", ajoute-t-il.

Le chef d'Etat indique également que la Chine espère travailler avec l'Italie pour faire progresser l'Initiative "la Ceinture et la Route" (ICR), notamment en alignant la coopération en matière de connectivité dans le cadre de l'ICR avec le plan italien de développement de ses ports septentrionaux et le programme InvestItalia.

"La Chine espère travailler avec l'Italie pour étendre notre coopération dans de nouveaux domaines. La Chine s'engage à s'ouvrir davantage au reste du monde", affirme le président Xi.

La Chine espère travailler avec l'Italie pour promouvoir également des liens plus étroits entre les peuples. En tant que pays possédant le plus grand nombre de sites classés au patrimoine mondial de l'UNESCO, la Chine et l'Italie apporteront de nouvelles contributions à la diversité des civilisations et à la connaissance mutuelle des différentes cultures, ajoute-t-il.

Selon M. Xi, la Chine souhaite renforcer la coordination avec l'Italie dans les affaires internationales et au sein des organisations multilatérales, et elle est prête à renforcer la communication et la collaboration avec le pays européen dans le cadre des Nations Unies (ONU), du G20, de la Réunion Asie-Europe et de l'Organisation mondiale du commerce (OMC) sur la gouvernance mondiale, le changement climatique, la réforme de l'ONU, la réforme de l'OMC ainsi que d'autres dossiers d'importance majeure.

"En travaillant ensemble, nous défendrons nos intérêts communs, le multilatéralisme et le libre-échange, et préserverons la paix, la stabilité, le développement et la prospérité dans le monde", déclare le président chinois.

Suggest To A Friend
  Print