Accueil  | Aperçu général de Chine  | Qui sommes nous Relations bilatérales  | Rubrique de l'ACHA  | Services presses médias
    Portada > Infomations Importantes
Xi Jinping et Emmanuel Macron décident de forger un partenariat sino-français plus solide, plus stable et plus dynamique
2019-03-26

Le président chinois Xi Jinping et son homologue français Emmanuel Macron ont décidé lundi de faire aller de l'avant les relations bilatérales de haut niveau et de forger un partenariat stratégique global plus solide, plus stable et plus dynamique entre leurs pays à partir d'un nouveau point de départ historique.

Ce consensus s'est dégagé lors des discussions entre les deux dirigeants au palais de l'Elysée à Paris.

M. Xi a estimé que malgré les importants changements survenus dans la conjoncture mondiale, les relations sino-françaises ont toujours continué de se développer à un rythme élevé et de façon solide et stable.

Depuis l'entrée en fonction du président Macron en mai 2017, les liens bilatéraux ont atteint de nouveaux sommets en un peu moins de deux ans, avec de nombreux résultats obtenus, a-t-il poursuivi.

M. Xi a noté l'importance particulière de cette année, marquée par le 55e anniversaire de l'établissement des relations diplomatiques Chine-France, le 100e anniversaire du Mouvement chinois travail-études, ainsi que le 70e anniversaire de la fondation de la République populaire de Chine.

"Connaître le passé aide à juger le présent et à mieux aller de l'avant", a dit le président chinois.

Le monde est en train de connaître des changements majeurs, rarement vus depuis un siècle, et l'humanité se trouve à la croisée des chemins. La Chine, la France ainsi que l'Europe arrivent également à une étape de développement critique, selon lui.

"La Chine est disposée à travailler avec la France pour recevoir le passé en héritage et créer l'avenir, permettre à notre partenariat stratégique global étroit et durable de continuer à montrer la voie et de faire davantage de contributions historiques à l'édification d'un monde ouvert, inclusif, propre et beau qui puisse jouir d'une paix durable, d'une sécurité universelle et d'une prospérité commune", a déclaré M. Xi.

CONFIANCE, COOPERATION ET SENTIMENTS D'AMITIE

Le président chinois a souligné que pour mieux développer les relations sino-françaises, les deux pays devaient connaître une confiance politique mutuelle, une coopération pratique et des sentiments d'amitié entre leurs peuples.

"Dans la situation actuelle, les deux parties doivent en faire davantage sur ces trois aspects et continuer d'explorer les moyens auxquels ont recours les grands pays pour s'entendre l'un avec l'autre, dans un esprit d'indépendance, de compréhension mutuelle, de prévoyance, de bénéfices réciproques et de résultats mutuellement bénéfiques", a-t-il préconisé.

"En politique, nous devons édifier non seulement un 'barrage' fort de confiance mutuelle, mais également un 'phare' d'idéaux", a poursuivi M. Xi.

Il a proposé que les deux pays approfondissent leurs échanges de façon globale et à divers niveaux, fassent jouer à plein le rôle du dialogue institutionnel et multiplient les échanges entre gouvernements, organes législatifs, partis politiques et forces armées.

Les deux parties se doivent d'insister sur le respect et le soutien des intérêts vitaux et des préoccupations majeures de part et d'autre, de tendre vers l'harmonie dans la diversité et de chercher un terrain d'entente en mettant de côté leurs différends, a indiqué M. Xi.

Il a exhorté les deux pays à renforcer leur coopération dans le cadre de l'ONU, du G20 et d'autres enceintes multilatérales, à faire avancer l'application de l'Accord de Paris sur le changement climatique et de l'Agenda 2030 pour le développement durable, à prendre des mesures concrètes pour préserver le système du commerce multilatéral et à soutenir les normes fondamentales régissant les relations internationales définies par les objectifs et les principes de la Charte des Nations Unies.

S'agissant de la coopération pratique entre la Chine et la France, Xi Jinping a souligné que les deux pays devaient non seulement explorer la "source des ruisseaux" sur les marchés, mais aussi faciliter les "cours fluviaux" dans le domaine politique.

Les deux parties doivent approfondir leur coopération dans les domaines traditionnels comme l'énergie nucléaire, l'aviation et l'aérospatiale, tout en accélérant la coopération dans les secteurs émergents tels que l'innovation scientifique et technologique, l'agriculture, la finance et les soins aux personnes âgées, a-t-il poursuivi.

La Chine apprécie le fait que le président Macron ait exprimé à maintes reprises sa volonté d'avoir une coopération pratique avec la Chine dans le cadre de l'Initiative la Ceinture et la Route (ICR), a indiqué M. Xi, ajoutant que les deux parties devaient consciencieusement mettre en oeuvre des projets pilotes liés à l'ICR dans des marchés tiers, ainsi que soutenir et faciliter davantage les échanges commerciaux et les investissements bilatéraux.

Notant que son pays avait récemment adopté une loi sur les investissements étrangers, le chef de l'Etat chinois a promis que la Chine continuerait d'élargir grandement les accès à son marché, d'optimiser le climat des affaires, de renforcer la protection des droits de propriété intellectuelle et de créer une nouveau modèle d'ouverture de haut niveau.

"Nous invitons davantage d'entreprises françaises à investir et à se développer en Chine, et en même temps, nous souhaitons que la partie française accorde un traitement équitable, ouvert et non-discriminatoire aux entreprises chinoises qui investissent en France", a souhaité Xi Jinping.

S'agissant des échanges culturels et entre peuples, il a appelé à renforcer tant la coopération intergouvernementale que les contacts non-gouvernementaux.

Les deux pays doivent user pleinement du mécanisme d'échanges culturels et humains de haut niveau et favoriser la coopération dans des domaines tels que la culture, le tourisme, la langue et la jeunesse ainsi qu'au niveau local, a-t-il précisé.

Par ailleurs, M. Xi a appelé les deux pays à bien organiser les célébrations du 55e anniversaire de l'établissement des relations diplomatiques Chine-France et du centenaire du Mouvement chinois travail-études en France, ainsi que l'Année de la culture et du tourisme en 2021.

Considérant la Chine et l'Union européenne (UE) comme deux forces majeures, deux marchés majeurs et deux civilisations majeures dans le monde d'aujourd'hui, il a indiqué que son pays attachait de l'importance au statut stratégique et au rôle de l'Europe, faisant de l'approfondissement des relations sino-européennes une priorité diplomatique.

Beijing soutient Paris dans ses efforts pour continuer à jouer les premiers rôles dans le processus d'intégration de l'Europe, a poursuivi le président chinois, souhaitant que la France exerce une influence plus positive dans la promotion des relations Chine-UE.

Enfin, il a appelé les deux parties à accélérer leurs négociations sur le traité d'investissement Chine-UE et à lancer au plus tôt une étude conjointe de faisabilité d'un accord de libre-échange Chine-UE.

Pour sa part, M. Macron a indiqué que depuis l'établissement des relations diplomatiques entre la France et la Chine il y a 55 ans, les deux parties s'étaient toujours respectées, ce qui leur a permis de mener une coopération étendue et productive.

Qualifiant la coopération de mot clé du partenariat stratégique global entre la France et la Chine, le président français a transmis les félicitations de son pays à la République populaire de Chine pour ses grands accomplissements depuis sa fondation il y a 70 ans.

La France a promis d'être un partenaire stratégique fiable et fidèle de la Chine, et est prête à conjuguer ses efforts avec celle-ci pour un monde équilibré, stable, pacifique et prospère, a-t-il ajouté.

La France accorde une confiance totale à l'avenir des relations franco-chinoises, a fait savoir M. Macron, s'engageant à renforcer la coopération bilatérale dans des domaines tels que l'aviation, l'aéronautique, l'énergie nucléaire, l'agriculture, la finance, la recherche scientifique, l'automobile et les soins aux personnes âgées, et à coordonner l'initiative française "Industrie du Futur" avec le plan "Made in China 2025".

La France est disposée à participer activement au deuxième Forum de "la Ceinture et la Route" pour la coopération internationale et à la deuxième Exposition internationale des importations de la Chine (CIIE), a-t-il poursuivi, ajoutant que son pays était déterminé à renforcer les échanges bilatéraux et la coopération dans l'éducation, la culture, le sport, le tourisme et les affaires militaires et de la défense.

Saluant le rôle de premier plan de la Chine dans la lutte contre le changement climatique et dans les affaires multilatérales telles que le maintien de la paix, M. Macron a réitéré que le protectionnisme était inacceptable pour son pays.

La France et la Chine partagent de grands intérêts communs dans les affaires internationales et ont maintenu une communication et une coordination étroites, selon lui.

Les deux pays, tout comme l'UE et la Chine, peuvent travailler ensemble dans la promotion de davantage de programmes mondiaux, dans l'amélioration du système de gouvernance mondiale et dans la protection du multilatéralisme et du libre-échange, a-t-il estimé.

Le président français a également promis de promouvoir davantage les relations de coopération entre l'UE et la Chine, indiquant que la stratégie européenne sur la connectivité Europe-Asie et l'ICR devaient se compléter.

A l'issue de leur entretien, les deux dirigeants ont assisté à l'échange de plusieurs documents de coopération bilatérale, y compris la coopération sur les marchés tiers, et ont tenu une conférence de presse conjointe.

Après avoir quitté la ville de Nice (sud), M. Xi est arrivé lundi à Paris pour poursuivre sa visite dans ce pays, à bord d'un avion escorté par deux avions de combat français. M. Macron a organisé à l'Arc de Triomphe une cérémonie de bienvenue en l'honneur de son homologue chinois.

Il s'agit de la deuxième visite d'Etat effectuée par M. Xi dans ce pays européen depuis cinq ans. La France constitue la dernière étape de la tournée européenne de M. Xi, qui l'avait conduit en Italie et à Monaco.

Suggest To A Friend
  Print