Accueil  | Aperçu général de Chine  | Qui sommes nous Relations bilatérales  | Rubrique de l'ACHA  | Services presses médias
    Portada > Infomations Importantes
Yang Jiechi présente la mise en œuvre de l'initiative « la Ceinture et la Route » et les préparatifs du 2e Forum de « la Ceinture et la Route » pour la coopération internationale
2019-03-30

Le Président chinois Xi Jinping a annoncé le 17 novembre 2018 que le deuxième Forum de « la Ceinture et la Route » pour la coopération internationale aurait lieu en avril 2019 à Beijing. La tenue de ce forum a attiré l'attention du monde entier. Yang Jiechi, Membre du Bureau politique du Comité central (CC) du Parti communiste chinois (PCC) et Directeur du Bureau de la Commission Affaires étrangères du CC du PCC, chargé des préparatifs du forum, a accordé une interview le 29 mars 2019 au Quotidien du peuple et au China Daily pour présenter la mise en œuvre conjointe de l'initiative « la Ceinture et la Route » et les préparatifs du deuxième Forum de « la Ceinture et la Route » pour la coopération internationale.

Q: Le Président Xi Jinping a proposé l'initiative « la Ceinture et la Route » il y a six ans. Cette initiative a déjà exercé une influence considérable et profonde sur la scène internationale et est devenue un produit public international très populaire. D'après vous, quel est le rôle de la mise en œuvre conjointe de l'initiative « la Ceinture et la Route » pour approfondir la coopération internationale ainsi que promouvoir le développement des relations internationales et la croissance économique mondiale ? Quels sont les liens internes entre l'initiative « la Ceinture et la Route » et la construction d'un nouveau type de relations internationales et d'une communauté de destin pour l'humanité?

R: L'initiative « la Ceinture et la Route » est une initiative de coopération internationale majeure proposée par le Président chinois Xi Jinping pour coordonner les situations nationales et internationales. Il s'agit d'une innovation théorique et pratique importante d'une portée importante et durable. Une fois proposée, cette initiative a été soutenue par la communauté internationale qui y a réagi avec enthousiasme. À ce jour, 124 pays et 29 organisations internationales ont déjà signé des documents de coopération dans le cadre de l'initiative « la Ceinture et la Route » avec la Chine. Tout récemment, lors de la visite d'Etat du Président Xi Jinping en Italie, la Chine et l'Italie ont signé un mémorandum d'entente sur la promotion de la coopération dans le cadre de l'initiative « la Ceinture et la Route » afin de donner un nouvel élan à ce processus de coopération. Dans le même temps, les concepts de coopération concernant l'initiative « la Ceinture et la Route » ont été inscrits dans des documents de grandes institutions internationales, parmi lesquelles les Nations Unies, le Groupe des vingt, l'APEC et l'Organisation de coopération de Shanghai (OCS). En effet, l'initiative « la Ceinture et la Route » s'est avérée être un concept populaire qui s'inscrit dans la tendance de l'époque et répond à l'aspiration de tous les pays qui sont à la recherche d'une coopération mutuellement bénéfique et d'un développement commun. Si je me réfère aux progrès de la coopération au cours des dernières années, je peux dire que l'initiative « la Ceinture et la Route » a joué un rôle positif dans les trois aspects suivants :

Premièrement, l'initiative « la Ceinture et la Route » a défini de nouvelles directions et a renforcé la confiance pour la coopération internationale. Le monde d'aujourd'hui est confronté à des changements majeurs inédits depuis un siècle : le protectionnisme et l'unilatéralisme gagnent du terrain, alors que les facteurs instables et incertains augmentent. Comme le Président Xi l'a souligné, l'initiative « la Ceinture et la Route » est une mesure importante prise par la Chine pour élargir son ouverture dans les nouvelles conditions. Elle incarne la volonté de la Chine de partager les opportunités et les résultats du développement avec le reste du monde. Cette déclaration indique l'orientation de la coopération internationale dans le cadre de l'initiative « la Ceinture et la Route ». Celle-ci poursuit le principe « concertation, synergie et partage ». Elle représente une approche de la coopération internationale basée sur le respect mutuel, la justice, l'équité et la coopération gagnant-gagnant. Et c'est un engagement en faveur du multilatéralisme et d'une économie mondiale ouverte. En tant que tel, l'initiative « la Ceinture et la Route » est propice à la promotion d'une mondialisation économique plus ouverte, inclusive, équilibrée et bénéfique pour tous.

Deuxièmement, l'initiative « la Ceinture et la Route » a créé un nouvel élan et des opportunités pour la croissance mondiale. Depuis l'explosion de la crise financière internationale en 2008, la création de nouveaux moteurs de croissance et le démarrage d'un nouveau cycle de croissance économique mondiale sont devenus un enjeu commun pour la communauté internationale. L'initiative « la Ceinture et la Route » vise à résoudre le problème fondamental de la promotion du développement en améliorant la connectivité à tous les niveaux, aidant les pays concernés à éliminer les obstacles du développement et à mettre en œuvre le Programme de développement durable à l'horizon 2030 des Nations Unies. Cette initiative est donc devenue un moyen important pour stimuler la croissance économique mondiale. Selon les dernières études des institutions internationales dont la Banque mondiale, la coopération dans le cadre de l'initiative « la Ceinture et la Route » pourrait réduire les coûts du commerce mondial de 1,1% à 2,2%, et ceux du commerce le long du Corridor économique Chine-Asie centrale-Asie de l'Ouest de 10,2%. De plus, cette initiative contribuera pour au moins 0,1% à la croissance mondiale en 2019.

Troisièmement, l'initiative « la Ceinture et la Route » offre une nouvelle plate-forme et de nouvelles opportunités pour renforcer les liens entre les différents pays du monde. En améliorant la connectivité entre les pays, la coopération dans le cadre de l'initiative « la Ceinture et la Route » a renforcé les liens économiques et les échanges entre les peuples ainsi que les liens d'intérêts communs. Sur cette base, les différents pays augmenteront leur consensus et approfondiront la coopération afin de réaliser un développement commun. Comme l'a dit le Président Xi Jinping, l'initiative « la Ceinture et la Route » vise à remplacer l'incompréhension par la communication, à remplacer l'affrontement par l'inspiration mutuelle et à remplacer le complexe de supériorité par le souci de coexistence entre les différentes civilisations. Par ailleurs, cette initiative favorise le renforcement de la compréhension, du respect et de la confiance mutuels entre les différents pays. L'initiative « la Ceinture et la Route » est donc une véritable voie vers la paix et la coopération gagnant-gagnant.

La promotion de la construction d'un nouveau type de relations internationales et d'une communauté de destin pour l'humanité fait partie importante de la pensée de Xi Jinping sur la diplomatie. L'initiative « la Ceinture et la Route » défend le respect mutuel, la consultation sur un pied d'égalité, l'ouverture, l'inclusion et les bénéfices réciproques, insiste sur une approche de la gouvernance mondiale caractérisée par le principe « concertation, synergie et partage », et vise à promouvoir la connectivité dans le monde entier. Ce sont des dimensions importantes de la vision d'une communauté de destin pour l'humanité et d'un nouveau type de relations internationales. L'initiative « la Ceinture et la Route » est une nouvelle voie de relations entre États fondée sur le dialogue, le partenariat, l'apprentissage et l'inspiration mutuels plutôt que sur la confrontation et l'alignement. Cette approche soutient le système commercial multilatéral et promeut une mondialisation économique plus ouverte, inclusive, équilibrée et bénéfique pour tous. L'initiative « la Ceinture et la Route » offre une plate-forme majeure pour la construction d'une communauté de destin pour l'humanité et d'un nouveau type de relations internationales.

Q: Le Président Xi Jinping a souligné à plusieurs reprises que, si l'initiative « la Ceinture et la Route » était proposée par la Chine, ses avantages devraient être partagés par le monde entier. L'initiative « la Ceinture et la Route » vise à améliorer la connectivité des politiques, des infrastructures, du commerce, des finances et des populations. Des progrès satisfaisants ont été accomplis dans tous ces domaines au cours des six dernières années. Au regard des relations extérieures de la Chine, comment évaluez-vous les progrès réalisés dans la mise en œuvre conjointe de l'initiative « la Ceinture et la Route » ? Quels avantages cette mise en œuvre conjointe a-t-elle apportés aux pays participants ?

R: Depuis que l'initiative « la Ceinture et la Route » a été proposée pour la première fois il y a près de six ans, la coopération internationale en la matière a enregistré des progrès majeurs et s'est avérée plus fructueuse que prévu.

Premièrement, la synergie entre l'initiative « la Ceinture et la Route » et les plans et les politiques de développement de toutes les parties se fait d'une manière régulière. Au niveau mondial, l'initiative « la Ceinture et la Route » s'articule efficacement avec le Programme de développement durable à l'horizon 2030 des Nations unies, créant ainsi une synergie de politiques visant à promouvoir le développement mondial. Au niveau régional, l'initiative « la Ceinture et la Route » rejoint les plans de développement régional et les initiatives de coopération telles que le Plan directeur sur la connectivité de l'ASEAN, l'Agenda 2063 de l'Union africaine, l'Union économique eurasienne et la Stratégie de l'Union européenne visant à relier l'Europe à l'Asie pour améliorer la connectivité et soutenir l'intégration économique régionale dans le monde. Lors de la récente visite d'État du Président Xi en France, les deux pays ont convenu de promouvoir conjointement la mise en œuvre de l'initiative « la Ceinture et la Route » par le biais de la coopération en marchés tiers, et une liste a été signée portant sur la troisième série de projets de démonstration de la coopération en marchés tiers.

Deuxièmement, l'initiative « la Ceinture et la Route » a stimulé la connectivité mondiale. En poursuivant le principe « concertation, synergie et partage » et en renforçant la connectivité des politiques, des infrastructures, du commerce, des finances et des populations, l'initiative « la Ceinture et la Route » a fortement stimulé la coopération internationale en matière de connectivité. Plus précisément, dans le cadre de l'initiative « la Ceinture et la Route », nous avons pu approfondir la coopération internationale en matière de connectivité matérielle dans le cadre fondamental de « six corridors économiques, six réseaux de connectivité, de multiples pays et ports dans différentes parties du monde », et également renforcer la coopération en termes de connectivité institutionnelle, notamment celle concernant les politiques, les règles et les normes. Le développement des moyens de transport majeurs, tels que les trains de fret reliant la Chine à l'Europe et le nouveau corridor terre-mer, a obtenu des résultats considérables ; la coopération sur les corridors économiques transnationaux s'intensifie ; la construction de projets d'infrastructures, tels que les chemins de fer, les ports, les autoroutes et les pipelines, avance d'une manière régulière ; la construction des parcs industriels progresse d'une manière positive.

Troisièmement, la plate-forme de coopération internationale dans le cadre de l'initiative « la Ceinture et la Route » s'améliore constamment. Le Forum de « la Ceinture et la Route » pour la coopération internationale est la plate-forme du plus haut niveau pour la coopération dans le cadre de l'initiative « la Ceinture et la Route », où toutes les parties concernées se rencontrent pour établir un consensus et adopter des plans pour une coopération future. Nous avons mis en place un Comité consultatif du forum, composé de personnalités internationales capables d'apporter de bons conseils pour le développement du forum. En outre, la Chine et d'autres pays participants ont mis en œuvre ces dernières années des plates-formes de coopération multilatérale dans les domaines des ports, des transports maritimes, des finances, de la fiscalité, de l'énergie, de la culture, des cercles de réflexion et des médias. La Chine a lancé des initiatives telles que la Route de la Soie écologique et la Route de la soie de l'intégrité.

Quatrièmement, la mise en œuvre de l'initiative « la Ceinture et la Route » a abouti à des résultats fructueux en stimulant la croissance économique et en améliorant le bien-être des populations dans les pays riverains. Grâce à la coopération dans le cadre de l'initiative « la Ceinture et la Route », certains pays ont désormais leurs premières autoroutes ou leurs premiers chemins de fer modernes, certains ont développé leur propre industrie automobile, et d'autres ont mis fin à la pénurie d'électricité dont ils souffraient depuis longtemps. Grâce à la coopération dans le cadre de l'initiative « la Ceinture et la Route », le Kazakhstan, le plus grand pays sans littoral au monde, a désormais accès à l'océan Pacifique par le port de Lianyungang en Chine, et la base logistique Chine-Kazakhstan est devenue une plate-forme économique internationale de transport, d'entreposage, de logistique et de commerce transfrontalier pour de nombreux autres pays d'Asie centrale. Grâce à la mise en service des trains de fret Chine-Europe, le nombre de sociétés chinoises investissant à Duisburg en Allemagne est passé de 40 en 2014 à plus de 100 pour le moment. Les statistiques du Conseil municipal de Duisburg montrent que, dans le seul secteur de la logistique, les services de fret ferroviaire Chine-Europe ont créé plus de 6 000 emplois pour la ville. Après avoir été loué à une entreprise chinoise, le port du Pirée en Grèce est devenu l'un des ports à conteneurs à la croissance la plus rapide au monde, occupant la 36e place du classement mondial des ports à conteneurs contre la 93e place en 2010. Le port compte une dizaine d'employés chinois mais emploie 3 000 Grecs, et il a également créé plus de 10 000 emplois indirects dans les environs. Les investissements chinois en Égypte ont fait de ce pays le troisième producteur mondial de fibre de verre, et un grand nombre de professionnels de la technique et de la gestion ont été formés. Les 82 parcs de coopération construits conjointement par la Chine et d'autres pays riverains ont généré plus de 2 milliards de dollars de recettes fiscales et environ 300 000 emplois pour les pays d'accueil. Nous pouvons encore citer nombre d'exemples de ce genre.

Toutes ces réussites démontrent pleinement que l'initiative « la Ceinture et la Route » a fourni de bonnes opportunités à toutes les parties pour relever ensemble les défis mondiaux, promouvoir la croissance mondiale et réaliser une prospérité commune, à travers une connectivité renforcée. Bien évidemment, ces progrès ne sont que le début et il nous reste un long chemin à parcourir dans le cadre de la mise en œuvre de l'initiative « la Ceinture et la Route ». La Chine continuera de travailler avec toutes les autres parties pour créer encore plus d'opportunités et obtenir des résultats encore plus fructueux.

Q: Les efforts déployés au cours des six dernières années ont jeté des bases solides pour la coopération dans le cadre de l'initiative « la Ceinture et la Route ». Quelles sont les nouvelles opportunités de cette coopération dans le nouveau contexte ? Comment cette coopération sera-t-elle approfondie et axée sur les résultats ? L'initiative « la Ceinture et la Route » est généralement partagée et soutenue par la communauté internationale, mais nous avons également entendu différents points de vue, voire des doutes, à l'encontre de cette initiative. Quelle est votre réponse à ce propos ?

R: Après six années d'efforts, l'initiative « la Ceinture et la Route » a consolidé ses bases et est entrée dans une phase de croissance globale. Elle portera ses fruits et créera plus d'opportunités de coopération. Les opportunités proviennent de l'influence internationale croissante de l'initiative « la Ceinture et la Route », de son attrait moral et de son potentiel de coopération. Dans le contexte marqué par la montée du protectionnisme et de l'unilatéralisme dans le monde, le principe « concertation, synergie et partage » régissant la coopération dans le cadre de l'initiative « la Ceinture et la Route », a été largement reconnu. Le soutien à cette initiative est l'opinion dominante de la communauté internationale, et les opportunités créées par la coopération dans le cadre de l'initiative « la Ceinture et la Route » sont largement appréciées par la communauté internationale. Les opportunités découlent de la synergie entre les stratégies et les plans de développement de tous les partenaires dans le cadre de l'initiative « la Ceinture et la Route », du développement de la coopération pragmatique dans divers domaines ainsi que des progrès de la coopération bilatérale, trilatérale et multilatérale. En tant que tel, une base solide a été posée pour une coopération de qualité dans le cadre de la mise en œuvre de l'initiative « la Ceinture et la Route ». Les opportunités sont liées à l'industrialisation accélérée d'un grand nombre de pays en développement, processus qui génère de nouvelles demandes en matière de connectivité des infrastructures et d'investissement industriel, et libère d'énormes potentiels de coopération internationale. Les opportunités viennent également avec la transition de l'économie chinoise vers un développement de qualité. À mesure que la Chine ouvre davantage ses portes au monde, de plus en plus d'opportunités sont offertes à d'autres pays pour participer à la coopération dans le cadre de l'initiative « la Ceinture et la Route » et accéder au vaste marché chinois.

En août dernier, lors du séminaire dédié au cinquième anniversaire de la mise en œuvre de l'initiative « la Ceinture et la Route », le Président Xi Jinping a souligné la nécessité de faire progresser la coopération dans le cadre de l'initiative « la Ceinture et la Route » axée sur le développement de qualité. C'est l'objectif que nous nous efforçons d'atteindre dans les prochaines étapes. À cette fin, nous travaillerons dur pour exploiter les opportunités de développement, renforcer davantage la synergie entre les stratégies de développement des différentes parties, mettre en œuvre les projets concrets conformément aux normes de qualité plus strictes, et promouvoir davantage la coopération internationale.

Nous avons remarqué que certains avaient exprimé des points de vue différents sur l'initiative « la Ceinture et la Route », affirmant que celle-ci était un outil géopolitique de la Chine et pourrait amener certains pays à tomber dans le piège de la dette. De tels points de vue sont loin d'être objectifs et justes, s'agissant de malentendus, de fausses interprétations et même d'une vision biaisée à l'égard de l'initiative « la Ceinture et la Route ». Nous avons souligné à maintes reprises que l'initiative « la Ceinture et la Route » était une initiative de coopération économique visant à soutenir le développement commun. Toutes les parties concernées sont des participants égaux, qui contribuent à l'initiative et en bénéficient. L'initiative « la Ceinture et la Route » est ouverte, inclusive et transparente. La Chine ne fait pas de calculs égoïstes géopolitiques, ne cherche pas à créer des blocs exclusifs et n'impose sa volonté à quiconque.

Personne n'est mieux placée que les participants à l'initiative « la Ceinture et la Route » pour réfuter le prétendu « piège de la dette ». En fait, les gouvernements, les milieux d'affaires et la population des nombreux pays qui ont participé à l'initiative « la Ceinture et la Route » et en ont bénéficié, ont dénoncé et réfuté ces assertions sans fondement avec des faits et des chiffres. Les décisions prises dans le cadre de l'initiative « la Ceinture et la Route », qu'il s'agisse de la sélection de projets ou de la coopération en matière d'investissement et de financement, reposent toutes sur une consultation approfondie entre toutes les parties concernées et sur la base d'une évaluation adéquate des risques et d'une étude de faisabilité des investissements. La Chine et 27 autres pays ont conjointement élaboré les Principes directeurs sur le financement dans le cadre de l'initiative « la Ceinture et la Route ». Le document souligne la nécessité de garantir la durabilité de la dette dans le financement des projets. Au cas où ses partenaires rencontreraient une difficulté à s'acquitter de leurs dettes, la Chine s'attaquerait correctement à ce problème par le biais de consultations amicales et ne forcerait jamais le remboursement. En fait, aucun pays n'a été piégé dans une crise de la dette en raison de sa participation à l'initiative « la Ceinture et la Route ». Bien au contraire, c'est en participant à la coopération dans le cadre de l'initiative « la Ceinture et la Route » que de nombreux pays sont sortis du « piège du sous-développement ».

Q: Le premier Forum de « la Ceinture et la Route » pour la coopération internationale organisé par la Chine en mai 2017 a été un franc succès. Le Président Xi Jinping a annoncé que la Chine organiserait le deuxième Forum de « la Ceinture et la Route » pour la coopération internationale en avril 2019. Quel est le thème de ce forum ? Quelles activités seront organisées ? Quels sont les résultats attendus par la Chine du Forum de cette année ?

R: Le Forum de « la Ceinture et la Route » est la plate-forme du plus haut niveau pour la coopération internationale dans le cadre de l'initiative « la Ceinture et la Route ». En mai 2017, le premier Forum « la Ceinture et la Route » s'est tenu avec succès à Beijing, permettant de parvenir à un consensus positif sur la coopération internationale dans le cadre de l'initiative « la Ceinture et la Route », et d'aboutir à des résultats fructueux. En réponse aux souhaits des parties participantes, le Président Xi a annoncé lors du premier forum que la Chine organiserait le deuxième en 2019.

Après consultation de toutes les autres parties, nous avons décidé d'organiser le deuxième Forum de « la Ceinture et la Route » à Beijing fin avril prochain. Le Président Xi a envoyé des invitations aux dirigeants des pays concernés pour leur participation au deuxième Forum de « la Ceinture et la Route », placé sous le thème « Construire ensemble la Ceinture et la Route en vue d'un meilleur avenir ». Parmi les événements prévus figureront la cérémonie d'ouverture, une table ronde des dirigeants, une réunion de haut niveau, des forums thématiques, une conférence des entrepreneurs et d'autres événements parallèles.

Des représentants de plus de 100 pays, dont une quarantaine de dirigeants étrangers, ont confirmé leur présence. En tant que pays hôte, nous allons, avec les autres parties au Forum, faire le bilan des résultats obtenus et élaborer un plan de coopération future pour enrichir davantage la coopération dans le cadre de l'initiative « la Ceinture et la Route ».

Nous espérons que les parties participantes enrichiront davantage la vision d'une coopération de qualité dans le cadre de l'initiative « la Ceinture et la Route ». Nous espérons qu'elles continueront à suivre le principe « concertation, synergie et partage », à s'en tenir à une philosophie de développement centrée sur le peuple, à nouer de vastes partenariats, à promouvoir conjointement la connectivité à tous les niveaux et à mettre en œuvre le Programme de développement durable à l'horizon 2030 des Nations Unies. Nous espérons que le Forum enverra un message positif de renforcement de la coopération économique internationale, de promotion de la croissance mondiale et de construction d'une économie mondiale ouverte.

Nous espérons que les parties participantes fixeront des priorités claires en matière de coopération et réaliseront des progrès concrets dans le cadre d'une coopération de qualité. La coopération dans le cadre de l'initiative « la Ceinture et la Route » n'est pas un atelier de discussion, mais une initiative orientée vers l'action qui produit des résultats concrets. Le deuxième Forum de « la Ceinture et la Route » aboutira à une série de résultats, notamment des accords et des initiatives de coopération intergouvernementaux, ainsi que des projets de coopération concrets impliquant la participation du secteur des entreprises. Tous ces éléments figureront sur une liste de résultats et seront publiés en temps voulu. Nous sommes convaincus que le deuxième Forum de « la Ceinture et la Route » aboutira à un nombre encore plus grand de résultats d'une la coopération de meilleure qualité.

Nous espérons que les parties participantes renforceront les mécanismes de coopération pour étayer une coopération de qualité dans le cadre de l'initiative « la Ceinture et la Route ». Les parties concernées participent actuellement à la coopération dans le cadre de l'initiative « la Ceinture et la Route » sous différentes formes. Nous espérons que les parties participant au forum feront le bilan des pratiques réussies et élaboreront conjointement un cadre de coopération à plusieurs niveaux. Premièrement, nous améliorerons les mécanismes de coopération bilatéraux afin de renforcer la synergie entre l'initiative « la Ceinture et la Route » ainsi que les politiques, plans et initiatives de développement de toutes les parties prenantes. Deuxièmement, nous renforcerons la coopération trilatérale et encouragerons la coopération entre les pays participants sur les marchés tiers. Troisièmement, nous intensifierons la coopération multilatérale en veillant au bon développement du Forum « la Ceinture et la Route » ; et nous renforcerons la coopération avec les institutions économiques et financières multilatérales pour explorer la coopération multipartite dans des domaines spécifiques.

Nous sommes convaincus que grâce aux efforts concertés de toutes les parties participantes, le deuxième Forum de « la Ceinture et la Route » aboutira à des résultats fructueux, créera davantage de forces motrices pour la croissance économique des pays participants et celle de l'économie mondiale, offrira plus d'opportunités pour la coopération économique internationale et contribuera davantage à la construction d'une communauté de destin pour l'humanité et d'un nouveau type de relations internationales.

Suggest To A Friend
  Print