Accueil  | Aperçu général de Chine  | Qui sommes nous Relations bilatérales  | Rubrique de l'ACHA  | Services presses médias
    Portada > Infomations Importantes
La Chine et l'UE tiennent leur 37e Dialogue sur les droits de l'homme
2019-04-03

Mme Liu Hua, Représentante spéciale pour les droits de l'homme du Ministère chinois des Affaires étrangères, et Mme Paola Pampaloni, Directrice exécutive adjointe chargée de l'Asie et du Pacifique au sein du Service européen pour l'action extérieure, ont co-présidé le premier avril 2019 à Bruxelles le 37e cycle du Dialogue Chine-UE sur les droits de l'homme, auquel ont participé les représentants du Département de Travail du Front uni du Comité central du Parti communiste chinois, de la Commission nationale des Affaires ethniques, du Ministère chinois de la Sécurité publique ainsi que du Service européen pour l'action extérieure, de l'Agence des droits fondamentaux de l'Union européenne et de la Direction générale du Commerce de la Commission européenne. Les Etats membres de l'UE ont assisté au dialogue en tant qu'observateurs.

Les deux parties ont échangé leurs points de vue au sujet des nouveaux progrès réalisés dans le domaine des droits de l'homme ainsi que sur d'autres sujets, tels que les droits de l'homme et la lutte contre le terrorisme, les droits des réfugiés et la coopération internationale en matière de droits de l'homme. Au cours du dialogue, la partie chinoise a présenté de manière approfondie la voie du développement des droits de l'homme à la chinoise, les concepts et les réalisations en la matière, en exigeant que la partie européenne considère de manière juste et objective la situation des droits de l'homme en Chine, et mène, sur la base de l'égalité et du respect mutuel, des échanges et coopérations avec la partie chinoise dans le domaine des droits de l'homme. La partie chinoise a formulé ses remarques sur les problèmes liés à la partie européenne dans le domaine des droits de l'homme, tels que la violation des droits des réfugiés, la discrimination raciale, l'exclusivisme, les violences liées à l'application de la loi et les écarts entre riches et pauvres. Les deux parties ont toutes estimé que ce dialogue sincère et approfondi contribuerait à accroître la compréhension mutuelle et à réaliser des progrès communs. À l'issue du dialogue, la délégation chinoise a visité des institutions locales spécialisées dans la lutte contre le terrorisme et la prévention de la radicalisation.

Suggest To A Friend
  Print