Accueil  | Aperçu général de Chine  | Qui sommes nous Relations bilatérales  | Rubrique de l'ACHA  | Services presses médias
    Portada > Infomations Importantes
La Chine et le Japon tiennent leur 5e Dialogue économique de haut niveau
2019-04-14

Le Conseiller d’État et Ministre des Affaires étrangères, Wang Yi, a coprésidé le cinquième Dialogue économique de haut niveau sino-japonais le 14 avril 2019 à Beijing avec le Ministre des Affaires étrangères japonais, Taro Kono.

Wang Yi a déclaré que grâce aux efforts conjoints des dirigeants et de tous les milieux sociaux des deux pays, les relations sino-japonaises étaient revenues sur la bonne voie et avaient connu un nouveau développement. « En avril dernier, nos deux parties ont repris notre Dialogue économique de haut niveau après une période de huit ans, ce qui a encouragé efficacement la communication politique et la coopération pragmatique. À l’heure actuelle, avec un espace sans cesse élargi et les domaines de coopération se multipliant rapidement, la coopération économique entre nos deux pays avance simultanément dans le cadre bilatéral et multilatéral, et s’intensifie tant en envergure qu’en profondeur, avec une vitalité et une résilience constamment renforcées», a souligné M. Wang.

Wang Yi a indiqué que la Chine et le Japon, pays voisins importants et principales économies du monde, avaient d’importantes responsabilités dans la construction d’une économie mondiale ouverte et le maintien de la stabilité et du développement de la région. Selon lui, cette année marque le 70e anniversaire de la fondation de la Chine nouvelle, et parallèlement le Japon entrera également dans l’ère Reiwa. Les relations entre les deux pays se situent à un nouveau point de départ historique et font face à une opportunité historique de se développer. « Les deux parties devront continuer à mettre en œuvre le consensus important des dirigeants des deux pays afin de saisir les opportunités favorables offertes par la mise en place par la Chine d’une ouverture de haut niveau et d’un développement de qualité, et par la recherche de la part du Japon, d’une croissance économique soutenue. Elles devront également travailler ensemble pour bâtir une relation économique sino-japonaise répondant aux besoins de la nouvelle ère. Nous devons promouvoir fermement la coopération bilatérale dans les domaines des investissements et du commerce, construire ensemble ‘la Ceinture et la Route’ et explorer activement la coopération sur les marchés tiers. Nous devons promouvoir énergiquement la coopération locale et explorer de nouvelles voies d’innovation et de coopération. Nous devons consolider les acquis de la coopération dans six domaines principaux tels que l’économie d’énergies, la protection de l’environnement, l’innovation technologique, la fabrication haut de gamme, la finance, l’économie collaborative, les services aux personnes âgées et la santé. Nous devons faire avancer ensemble la libéralisation et la facilitation du commerce et des investissements, et créer un environnement d’affaires équitable, juste et non discriminatoire. Nous devons promouvoir la conclusion prompte des négociations sur un partenariat économique global régional et sur la zone de libre-échange Chine-Japon-Corée du Sud, ainsi que piloter le processus d’intégration économique en Asie de l’Est. Nous devons renforcer la communication et la coordination au sujet du sommet du G20 à Osaka et des réformes de l’OMC, adhérer au multilatéralisme et au libre-échange ainsi que faire avancer dans la bonne direction la réforme du système de gouvernance économique mondiale », a souligné M. Wang.

Pour sa part, Taro Kono a déclaré qu’après le retour des relations Japon-Chine sur la bonne voie l’année dernière, la coopération entre les deux parties dans divers domaines avait été élargie et approfondie, et le ton des relations entre les deux pays était passé de la concurrence à la coordination. Selon lui, le Japon et la Chine sont deux économies importantes dans le monde. Le renforcement de la communication et de la coopération correspond non seulement aux intérêts des deux parties, mais revêt également une importance tant pour la stabilité et la prospérité de la région que la croissance économique mondiale. La coopération économique constitue toujours le fondement et le moteur des relations entre le Japon et la Chine. Face à la situation internationale incertaine, les deux parties devront approfondir leur coopération économique, préserver conjointement le système commercial multilatéral fondé sur des règles, et saisir l’occasion du sommet du G20 à Osaka pour renforcer la communication et la coordination afin d’améliorer la gouvernance économique mondiale.

Lors du dialogue, les départements diplomatiques et économiques de la Chine et du Japon ont échangé leurs points de vue sur les politiques macroéconomiques, la coopération et les échanges économiques bilatéraux, la coopération importante dans le cadre du dialogue, l’intégration économique régionale et la gouvernance économique mondiale, et sont parvenus à une série de consensus.

Suggest To A Friend
  Print