Accueil  | Aperçu général de Chine  | Qui sommes nous Relations bilatérales  | Rubrique de l'ACHA  | Services presses médias
    Portada > Infomations Importantes
ENSEMBLE POUR UN AVENIR RADIEUX DE LA COOPÉRATION DANS LE CADRE DE L'INITIATIVE « LA CEINTURE ET LA ROUTE »
2019-04-26

—Discours de Monsieur Xi Jinping Président de la République populaire de Chine lors de la cérémonie d’ouverture du deuxième Forum « la Ceinture et la Route » pour la Coopération internationale

(Beijing, 26 avril 2019)

Excellences, Mesdames et Messieurs les Chefs d’État et de gouvernement,
Mesdames et Messieurs les Représentants de haut niveau,
Mesdames et Messieurs les Responsables d’organisations internationales,
Mesdames et Messieurs,
Chers Amis,

Bonjour ! Comme le disait un ancien poème chinois, « le printemps et l’automne sont de belles saisons pour monter en haut et écrire de nouveaux poèmes ». En cette saison du renouveau, je suis très heureux de participer ensemble avec vous au deuxième Forum « la Ceinture et la Route » pour la Coopération internationale. Tout d’abord, au nom du gouvernement et du peuple chinois et en mon nom personnel, je tiens à vous souhaiter une chaleureuse bienvenue.

Il y a deux ans, s’est tenue ici la première édition du Forum, occasion de planifier notre coopération axée sur la coordination des politiques, l’interconnexion des infrastructures, la facilitation du commerce, la coopération financière et le rapprochement des peuples. Aujourd’hui, les amis venant du monde entier se retrouvent à nouveau réunis ici. Je serai heureux de travailler ensemble avec vous pour atteindre une nouvelle hauteur et créer un avenir radieux de la coopération dans le cadre de l’Initiative « la Ceinture et la Route ».

Chers Collègues et Amis,

L’Initiative « la Ceinture et la Route » a pour objectif d’axer les efforts sur la connectivité, d’approfondir la coopération concrète, de répondre ensemble aux différents risques et défis qu’affronte l’humanité, et de réaliser des bénéfices mutuels et un développement partagé. Grâce aux efforts conjoints de tous, un cadre d’interconnexion consistant en « six corridors, six réseaux, de multiples pays et ports » a été mis en place, avec la réalisation de nombreux projets de coopération et la mise en œuvre des acquis du premier Forum dans d’heureuses conditions. Plus de 150 pays et organisations internationales ont signé avec la Chine des documents de coopération dans le cadre de l’Initiative « la Ceinture et la Route ». Cette initiative est désormais mise en synergie avec des plans de développement et de coopération des Nations Unies, de l’ASEAN, de l’Union Africaine, de l’Union européenne, de l’Union économique eurasiatique et d’autres organisations internationales et régionales, ainsi qu’avec des stratégies de développement des différents pays. En Eurasie, en Afrique, en Amérique comme en Océanie, la coopération dans le cadre de cette initiative a créé de nouvelles opportunités pour la croissance mondiale, fourni de nouvelles plateformes au commerce et aux investissements internationaux, offert de nouvelles pratiques pour l’amélioration de la gouvernance économique mondiale et apporté une nouvelle contribution au bien-être des différents peuples. « La Ceinture et la Route », c’est une voie d’opportunité et de prospérité pour tous. Les faits ont prouvé que la coopération dans ce cadre a non seulement apporté de nouvelles opportunités de développement aux autres pays du monde, mais aussi ouvert de nouvelles perspectives pour l’ouverture et le développement de la Chine.

Comme le disait un lettré de la Chine antique, « les plantes aux racines solides prospéreront, et les efforts sur la bonne voie aboutiront ». La coopération dans le cadre de l’Initiative « la Ceinture et la Route » répond au courant historique qu’est la mondialisation économique, aux exigences de la réforme du système de gouvernance mondiale et à l’aspiration profonde des peuples à une vie meilleure. Dans l’avenir, nous devons consentir des efforts plus poussés et efficaces à nos priorités et peindre un tableau « à traits fins » de nos partenariats, pour que la coopération dans le cadre de l’Initiative « la Ceinture et la Route » gagne sans cesse en qualité.

— Nous devons rester fidèles au principe de « consultations, coopération et bénéfices pour tous », défendre le multilatéralisme, consulter les avis de tous dans la coopération, et valoriser pleinement les atouts et les potentialités de chacun à travers des coopérations bilatérales, tripartites et multilatérales, car comme le dit un proverbe chinois, l’accumulation de terres fait la montagne et l’afflux d’eaux fait la mer.

— Nous devons poursuivre une vision de coopération marquée par l’ouverture, le développement vert et l’intégrité, rejeter les cercles exclusifs, rester fermement engagés pour le développement vert et promouvoir les projets d’infrastructures verts, les investissements verts et la finance verte pour protéger la Terre, notre planète unique. Nous devons garantir résolument la transparence de la coopération et lutter ensemble contre la corruption sans aucune tolérance. Nous avons lancé l’Initiative de Beijing pour la Route de la Soie intègre, illustration de notre volonté de travailler ensemble à la transparence et à l’intégrité dans l’Initiative « la Ceinture et la Route ».

— Nous devons travailler à réaliser une coopération de haut standard pour améliorer la vie des peuples et maintenir la soutenabilité, adopter des règles et normes largement soutenues par les différentes parties, et amener les entreprises à observer les règles et normes internationales universellement acceptées et à respecter les lois et règlements des pays partenaires dans la construction, l’exploitation, l’approvisionnement et l’appel d’offres des projets. Nous devons poursuivre le concept de développement centré sur le peuple et axer nos efforts sur l’éradication de la pauvreté, la création d’emplois et l’amélioration du bien-être social, pour que la coopération dans le cadre de l’Initiative « la Ceinture et la Route » puisse mieux bénéficier aux peuples de tous les pays partenaires et contribuer de manière effective à leur développement économique et social. Dans le même temps, il faut assurer la soutenabilité commerciale et financière pour que tout bon projet s’achève dans de bonnes conditions.

Chers Collègues et Amis,

La connectivité est la clé de la coopération dans le cadre de l’Initiative « la Ceinture et la Route ». Nous devons bâtir un partenariat mondial de connectivité en vue d’un développement partagé et d’une prospérité commune. Je suis convaincu que si nous conjuguons nos efforts et faisons preuve de solidarité, nous pourrons transcender la distance géographique et frayer une voie radieuse de coopération gagnant-gagnant.

Les infrastructures constituent la pierre angulaire de la connectivité, et le manque d’infrastructures entrave le développement de nombreux pays. Construire des infrastructures durables, résilientes, inclusives, accessibles, de haute qualité et à un coût raisonnable permettra aux différents pays de faire pleinement valoir leurs atouts en matière de ressources, de mieux s’intégrer dans les chaînes internationales industrielle, d’approvisionnement et de valeur, et de réaliser un développement interconnecté. La Chine continuera à travailler ensemble avec les autres parties pour mettre en place un réseau de connectivité constitué des corridors économiques comme le nouveau Pont terrestre eurasiatique, des voies de transport majeures comme les lignes de fret Chine-Europe et le nouveau Corridor terre-mer, des autoroutes de l’information, ainsi que des chemins de fers, des ports et des pipelines. Nous continuerons à valoriser le rôle des prêts spéciaux « la Ceinture et la Route », du Fonds de la Route de la Soie et des divers fonds d’investissement spéciaux, à développer des obligations « la Route de la Soie », et à soutenir un fonctionnement efficace des centres de coopération multilatérale sur le financement pour le développement. Nous serons heureux de voir les institutions financières multilatérales et nationales prendre part au financement et à l’investissement dans le cadre de l’Initiative « la Ceinture et la Route » et encourageons les partenariats en marchés tiers pour que l’engagement des acteurs multiples permette de réaliser l’objectif des bénéfices partagés.

La circulation des biens, des capitaux, des technologies et des personnes peut générer des forces motrices puissantes et des opportunités immenses pour la croissance économique. Un adage chinois dit : « La mer doit sa profondeur à ce qu’elle ne refuse aucun cours d’eau. » Si l’afflux des rivières est artificiellement entravé, toute mer, aussi grande soit-elle, se tarira un jour. Nous devons promouvoir la libéralisation et la facilitation du commerce et de l’investissement, nous opposer fermement au protectionnisme et faire avancer la mondialisation économique dans un sens plus ouvert, plus inclusif, plus équilibré et bénéfique pour tous. Nous travaillerons avec les pays concernés pour conclure des accords de libre-échange de haut standard, renforcer la coopération en matière de douane, de fiscalité et de supervision de l’audit, mettre en place un mécanisme de coopération sur l’administration fiscale dans le cadre de l’Initiative « la Ceinture et la Route », et accélérer la coopération internationale sur la reconnaissance mutuelle des « opérateurs économiques agréés ». Nous avons également élaboré les Principes directeurs sur le financement pour développer l’Initiative « la Ceinture et la Route », et publié le Cadre de viabilité de la dette pour les pays partenaires de l’Initiative « la Ceinture et la Route », afin de donner des orientations à la coopération en matière de financement. La Chine organisera cette année la deuxième édition de l’Exposition internationale d’importations de Chine, qui sera une plateforme plus large permettant aux différentes parties d’accéder au marché chinois.

L’innovation fait la productivité. Elle permet la performance aux entreprises et la prospérité aux pays. Nous devons nous mettre en phase avec la quatrième révolution industrielle, saisir ensemble les opportunités générées par le développement numérique, intelligent et en réseau, explorer ensemble des technologies, formes d’activités et modes commerciaux nouveaux, chercher de nouveaux moteurs de croissance et approches de développement, afin de construire une Route de la Soie numérique et une Route de la Soie de l’innovation. La Chine poursuivra l’application du Plan d’action « la Ceinture et la Route » pour la coopération en matière de science, de technologie et d’innovation, et fera avancer, ensemble avec ses partenaires, les initiatives sur les échanges humains dans le domaine technico-scientifique, sur le laboratoire conjoint, sur la coopération en matière de parc scientifique et sur le transfert des technologies. Nous mettrons activement en œuvre le programme d’échanges de talents et soutiendrons, pendant les cinq ans à venir, des échanges, formations et recherches conjointes de 5 000 talents chinois et étrangers. Nous appuierons également les partenariats entre les entreprises des différents pays sur la construction des infrastructures d’information et de communication, afin d’améliorer l’interconnexion du réseau.

Le développement déséquilibré crée le plus grand déséquilibre mondial. La coopération dans le cadre de l’Initiative « la Ceinture et la Route » doit prendre constamment en compte l’impératif du développement et intégrer la vision du développement durable dans la sélection des projets, leur exécution et leur gestion. C’est notre mission d’œuvrer à renforcer la coopération internationale pour le développement, à créer plus d’opportunités pour les pays en développement et à les aider à éradiquer la pauvreté et à réaliser le développement durable. Pour ce faire, la Chine et ses partenaires ont mis en place l’Alliance des villes durables de l’Initiative « la Ceinture et la Route » et la Coalition internationale du développement vert, élaboré les Principes d’investissement vert pour l’Initiative « la Ceinture et la Route », lancé la déclaration sur l’accélération de la réalisation des objectifs de développement durable pour les enfants par un développement partagé. Nous avons démarré la plateforme de mégadonnées environnementales de l’Initiative « la Ceinture et la Route », et nous continuerons à mettre en œuvre le programme des envoyés de la Route de la Soie verte et à travailler avec les pays concernés à promouvoir le plan de coopération Sud-Sud sur le changement climatique dans le cadre de l’Initiative « la Ceinture et la Route ». Nous travaillerons également à approfondir la coopération dans l’agriculture, la santé, la réduction des calamités naturelles et les ressources en eau, et à renforcer la coopération en matière de développement avec les Nations Unies pour réduire l’écart de développement.

Nous devons œuvrer à promouvoir l’inspiration et l’enrichissement mutuels entre les civilisations, à approfondir la coopération dans l’éducation, la science, la culture, le sport, le tourisme, la santé et l’archéologie, à intensifier les échanges entre les parlements, les partis politiques et les organisations non-gouvernementales ainsi que les échanges entre les femmes, les jeunes et les personnes handicapées afin de créer une dynamique multidimensionnelle des échanges humains et culturels. Pendant les cinq ans à venir, la Chine invitera 10 000 représentants des partis politiques, des think-tanks et des organisations non-gouvernementales des pays partenaires de l’Initiative « la Ceinture et la Route » à venir en Chine. Nous encouragerons et soutiendrons une coopération élargie entre les associations sociales des pays partenaires en faveur du bien-être de la population, conduirons des projets de formation conjoints dans la protection de l’environnement et la lutte contre la corruption, et approfondirons la coopération en matière de développement des ressources humaines dans de différents domaines. Nous continuerons à appliquer le programme de bourses d’études de la Route de la Soie du gouvernement chinois, à organiser le Forum international des jeunes sur la créativité et le patrimoine le long de la Route de la Soie et les camps d’été « Pont du chinois ». Nous œuvrerons également à créer de nouveaux mécanismes dans le cadre de l’Initiative « la Ceinture et le Route » comme le réseau des think-tanks et l’alliance de l’information pour rassembler la sagesse et la force de part et d’autre.

Chers Collègues et Amis,

L’année 2019 marque le 70e anniversaire de la fondation de la République populaire de Chine. Il y a 70 ans, le peuple chinois, après avoir persévéré dans l’effort pendant plusieurs générations, a fondé la Chine nouvelle sous la direction du Parti communiste chinois. Depuis, le peuple chinois s’est relevé et a pris en main son propre destin.

Au cours de 70 ans écoulés, le peuple chinois, en partant des réalités nationales, a recherché inlassablement le chemin au travers de la pratique et s’est frayé la voie du socialisme aux couleurs chinoises. Aujourd’hui, la Chine est sur un nouveau point de départ historique. Nous sommes pleinement conscients que malgré les exploits remarquables obtenus, il y a devant nous des montagnes à escalader et des rapides à traverser. Nous continuerons à avancer dans la voie du socialisme aux couleurs chinoises, approfondirons la réforme sur tous les plans, rechercherons un développement axé sur la qualité, et élargirons l’ouverture sur l’extérieur. Engagés sur la voie du développement pacifique, nous œuvrerons à construire une communauté de destin pour l’humanité.

Dans l’avenir, la Chine adoptera une série de mesures majeures en matière de réforme et d’ouverture et renforcera les dispositions institutionnelles et structurelles pour promouvoir l’ouverture sur l’extérieur d’une plus haute qualité.

Premièrement, élargir l’accès au marché des investissements étrangers dans des domaines plus vastes. La concurrence équitable permet d’améliorer la performance et d’apporter la prospérité. La Chine a mis en œuvre le mode de gestion du traitement national dès la phase de pré-établissement et de la liste négative, et continuera de réduire largement la liste négative dans l’avenir. Nous œuvrerons à promouvoir une ouverture sur l’extérieur tous azimuts dans les services modernes, l’industrie manufacturière et l’agriculture et autoriserons les entreprises à capitaux majoritairement ou exclusivement étrangers à opérer dans des domaines plus vastes. Nous créerons de nouvelles zones pilotes de libre-échange et accélérerons les efforts pour construire des ports de libre-échange. Nous accélérerons l’élaboration des règlements pour assurer la stricte application de la Loi sur l’Investissement étranger. Nous œuvrerons à promouvoir la réforme structurelle du côté de l’offre par la concurrence équitable et la coopération ouverte, à éliminer effectivement les capacités de production obsolètes et excessives et à améliorer la qualité et la performance du système de l’offre.

Deuxièmement, redoubler d’efforts pour renforcer la coopération internationale sur la protection des droits de propriété intellectuelle (DPI). Il n’y a pas de progrès sans innovation. Renforcer la protection des DPI permet non seulement de protéger les droits et intérêts légitimes des entreprises chinoises et étrangères, mais aussi et surtout de promouvoir le développement tiré par l’innovation et axé sur la qualité en Chine. La Chine œuvrera à créer un climat d’affaires respectueux de la valeur du savoir, à perfectionner sur tous les plans le cadre juridique de la protection des DPI, à consolider l’application de la loi, à renforcer la protection des droits et intérêts légitimes des titulaires de DPI étrangers, à interdire tout transfert forcé de technologies, à améliorer la protection des secrets d’affaires et à lutter fermement contre les actes de violation des DPI en vertu de la loi. La Chine entend travailler ensemble avec les autres pays à renforcer la coopération en matière de protection des DPI, à créer un environnement favorable à l’innovation et à promouvoir les échanges et la coopération technologiques entre tous les pays sur la base des principes du marché et conformément à la loi.

Troisièmement, accroître encore davantage l’importation des biens et des services. La Chine est non seulement l’« atelier du monde » mais aussi le « marché du monde ». Avec le plus grand nombre, et qui s’accroît le plus vite, de personnes à revenu moyen au monde, la Chine dispose d’un fort potentiel de progression de la consommation. Pour répondre aux besoins matériels et culturels croissants de la population et offrir plus de choix et de bénéfices aux consommateurs, nous œuvrerons à baisser davantage les droits de douane, à éliminer les barrières non-tarifaires et à ouvrir encore davantage notre marché aux produits de qualité de différents pays. La Chine ne cherche pas l’excédent commercial et souhaite importer davantage de produits agricoles, produits manufacturés et services compétitifs et de qualité afin de promouvoir le développement équilibré du commerce.

Quatrièmement, promouvoir une coordination internationale plus effective des politiques macroéconomiques. L’économie mondialisée appelle une gouvernance mondiale. La Chine renforcera avec les autres principales économies la coordination des politiques macroéconomiques afin de créer des répercussions positives et de promouvoir une croissance mondiale forte, durable, équilibrée et inclusive. La Chine ne recourira pas à la dévaluation du yuan RMB au détriment des autres et elle continuera à perfectionner le régime de change, fera en sorte que le marché joue un rôle déterminant dans l’allocation des ressources et que le taux de change du yuan reste stable à un niveau raisonnable et équilibré. Ces efforts contribueront à la stabilité de l’économie mondiale. Les règles et la crédibilité constituent la base du fonctionnement efficace du système de la gouvernance mondiale et la condition préalable au développement des relations économiques et commerciales internationales. La Chine soutient la réforme de l’OMC et y prend une part active, et elle œuvrera avec les autres à instaurer des règles économiques et commerciales internationales de plus hauts standards.

Cinquièmement, intensifier l’effort pour assurer la mise en œuvre de la politique d’ouverture sur l’extérieur. Les Chinois disent souvent qu’honorer une promesse vaut de l’or. Nous accordons une haute importance à l’application des accords économiques et commerciaux bilatéraux et multilatéraux conclus avec d’autres pays. Nous travaillons à l’édification d’un gouvernement respectueux du droit qui honore ses engagements et à l’établissement d’un mécanisme contraignant d’application des accords internationaux. Pour élargir l’ouverture, les lois et règlements seront révisés et perfectionnés. Les efforts seront déployés pour que les gouvernements de tous les niveaux soient mieux réglementés en ce qui concerne les autorisations administratives et la régulation du marché, et que soient révisés ou éliminés les règlements, les subventions et les pratiques inadaptés qui nuisent à la concurrence loyale et distordent le marché. Toutes les entreprises et tous les acteurs économiques bénéficieront d’un traitement égal. Et nous œuvrerons à créer un cadre d’affaires propice basé sur les règles du marché et le respect de la loi.

Toutes ces mesures visant à élargir l’ouverture sont un choix que fait la Chine pour faire avancer la réforme et le développement, car cela permet de promouvoir un développement économique axé sur la qualité, de répondre à l’aspiration de la population à une vie meilleure, et de contribuer à la paix, à la stabilité et au développement dans le monde. Nous espérons que les autres pays pourront également créer un environnement d’investissement favorable, assurer un traitement égal aux entreprises, étudiants et chercheurs chinois et leur offrir un environnement équitable et amical pour les échanges et coopérations internationaux normaux. Nous sommes convaincus qu’une Chine plus ouverte aura de meilleures interactions avec le reste du monde et apportera plus de progrès et de prospérité pour la Chine elle-même et pour le monde.

Chers Collègues et Amis,

Que nous travaillions la main dans la main pour semer les graines de la coopération, récolter les fruits du développement, apporter plus de bonheur à nos peuples et créer un monde meilleur pour tous.

Pour terminer, je souhaite un plein succès au deuxième Forum « la Ceinture et la Route » pour la Coopération internationale !

Je vous remercie.

Suggest To A Friend
  Print