Accueil  | Aperçu général de Chine  | Qui sommes nous Relations bilatérales  | Rubrique de l'ACHA  | Services presses médias
    Portada > Infomations Importantes
Ouverture du 3e comité préparatoire à la 10e conférence d'examen du TNP à New York
2019-04-30

Le 29 avril 2019, le troisième comité préparatoire à la dixième conférence d'examen du Traité de non-prolifération des armes nucléaires (TNP) s'est ouvert au siège des Nations unies à New York, réunissant les délégations gouvernementales de plus de 110 États membres, dont cinq pays dotés d'armes nucléaires, à savoir, la Chine, les États-Unis, la Russie, le Royaume-Uni et la France. Lors de la réunion, les participants ont discuté des progrès enregistrés dans les domaines touchant aux trois piliers du TNP, à savoir la non-prolifération nucléaire, le désarmement nucléaire et l'utilisation pacifique de l'énergie nucléaire, en menant des préparatifs pour la dixième conférence d'examen prévue en 2020. Fu Cong, directeur général du Département du contrôle des armements du ministère chinois des Affaires étrangères, était à la tête de la délégation chinoise à la réunion.

Dans son discours prononcé lors du débat général, Fu Cong a déclaré que le TNP était un pilier important du système de sécurité internationale et un fondement essentiel au niveau du droit international pour la gouvernance de la sécurité mondiale. « À l'heure actuelle, certains pays poursuivent l'unilatéralisme, exagèrent la concurrence des grands pays et les jeux géopolitiques, recherchent une supériorité militaire absolue, aggravent l'environnement de sécurité international, ébranlent la stabilité stratégique mondiale et minent le système des traités », a indiqué M. Fu. « L'année prochaine coïncidera avec le cinquantième anniversaire de l'entrée en vigueur du TNP, et les parties contractantes devront respecter le multilatéralisme, défendre les objectifs et les principes du traité, examiner sa contribution historique au cours des 50 dernières années, renforcer le rôle important du traité dans le maintien de la paix et de la sécurité internationales et ajouter la nouvelle connotation au traité consistant à servir le développement mondial pour les dizaines d'années à venir», a poursuivi M. Fu.

Fu Cong a affirmé qu'aucune partie ne sortira vainqueur d'une guerre nucléaire et que personne ne sera autorisé à recourir à la guerre nucléaire. « Les États dotés d'armes nucléaires devront abandonner la politique de dissuasion nucléaire centrée sur l'attaque préventive, mettre un frein à la course aux armes nucléaires et réduire le rôle des armes nucléaires dans les politiques de sécurité nationales afin de réduire efficacement les risques de guerre nucléaire. Les pays dotés des arsenaux nucléaires les plus importants devront s'acquitter de toutes leurs responsabilités particulières et prioritaires en matière de désarmement nucléaire, préserver et poursuivre les traités bilatéraux existants en matière de désarmement nucléaire et continuer à réduire considérablement les armes nucléaires. Toutes les parties devront consolider la solution politique et diplomatique à la question de la non-prolifération nucléaire, explorer en même temps le potentiel d'utilisation pacifique de l'énergie nucléaire et renforcer la coopération dans le cadre du TNP », a souligné M. Fu.

Fu Cong a souligné que le développement de la Chine était une contribution à la paix, et non une menace à la stabilité. « La Chine insiste toujours sur la stratégie nucléaire défensive et respecte ses engagements de ne pas utiliser en premier l'arme nucléaire, de ne pas utiliser ou de menacer d'utiliser l'arme nucléaire contre les États non dotés d'armes nucléaires et les zones exemptes d'armes nucléaires. Elle fait preuve de beaucoup de retenue dans le développement des forces nucléaires et maintient toujours ses forces nucléaires au niveau le plus bas nécessaire à sa sécurité nationale. La Chine n'a pas participé et ne veut pas participer à la course aux armements nucléaires. Elle n'a jamais déployé d'armes nucléaires dans des territoires étrangers et n'a fourni de parapluie nucléaire à aucun pays. La Chine adopte une attitude responsable pour participer au processus de règlement politique des questions nucléaires régionales brûlantes, sauvegarde et met en œuvre résolument l'Accord global sur le nucléaire iranien et s'efforce de maintenir la dynamique du dialogue sur la péninsule coréenne. La Chine attache une grande importance à la coopération en matière d'utilisation pacifique de l'énergie nucléaire et fournit des biens publics à la communauté internationale, en particulier aux pays en développement, afin de contribuer au développement commun », a poursuivi M. Fu.

Fu Cong a également présenté le rapport de conformité de la Chine soumis au comité préparatoire, soulignant qu'il s'agissait d'une mesure pratique prise par la Chine pour faire aboutir le processus d'examen du TNP et reflétait le soutien politique de la Chine au traité.

Le Traité de non-prolifération des armes nucléaires a été conclu en 1968 et est entré en vigueur en 1970. Il compte actuellement 191 États membres. La communauté internationale apprécie le rôle important de ce traité dans le système de sécurité internationale. Le troisième comité préparatoire se terminera le 10 mai.

Suggest To A Friend
  Print