Accueil  | Aperçu général de Chine  | Qui sommes nous Relations bilatérales  | Rubrique de l'ACHA  | Services presses médias
    Portada > Infomations Importantes
Wang Yi présente le consensus atteint à l'occasion de son entretien avec le Ministre cubain des Affaires étrangères
2019-05-29

Le Conseiller d'Etat et Ministre des Affaires étrangères Wang Yi a présenté le consensus atteint à l'occasion de son entretien avec le Ministre cubain des Affaires étrangères, Bruno Rodriguez Parrilla, lors d'une conférence de presse conjointe tenue à l'issue de l'entretien le 29 mai 2019 à Beijing.

« Cette année marque le 70e anniversaire de la fondation de la Chine nouvelle et le 60e anniversaire de la victoire de la Révolution cubaine. La Chine et Cuba sont deux pays socialistes et nous nous trouvons tous dans une période historique critique en termes de développement et de renouveau national. L'année prochaine, nous célébrerons également le 60e anniversaire de l'établissement des relations diplomatiques entre nos deux pays et les relations sino-cubaines se situent aussi à un nouveau point de départ historique », a déclaré le chef de la diplomatie chinoise.

M. Wang a rappelé que Cuba était le premier pays de l'hémisphère occidental à avoir établi des relations diplomatiques avec la Chine nouvelle. « Depuis 60 ans, quelle que soit l'évolution de la situation internationale et régionale, nos deux pays se montrent toujours compréhensifs et se prêtent mutuellement soutien, conformément aux normes fondamentales régissant les relations internationales, se faisant bons amis, bons camarades et bons frères ; nous soutenons toujours fermement les efforts de l'autre partie pour suivre une voie de développement adaptée à ses réalités nationales ainsi que pour sauvegarder sa souveraineté, son indépendance et son intégrité territoriale ; nous travaillons toujours pour défendre l'équité et la justice et faire respecter la justice dans le monde », a poursuivi M. le Ministre, avant de souligner que la confiance mutuelle et l'amitié entre les deux pays, bien éprouvées, sont aussi inébranlables qu'indéfectibles.

« Nous sommes convenus d'accélérer la mise en œuvre de l'important consensus atteint par le Président Xi Jinping et le Président Miguel Diaz-Canel lors de leur rencontre l'année dernière, de renforcer la communication et la coordination stratégiques, de promouvoir les échanges amicaux dans divers domaines et de perpétuer l'amitié traditionnelle entre nos deux pays », a déclaré M. Wang.

« Nous partageons le constat que la coopération pragmatique entre la Chine et Cuba couvre un large éventail de domaines et bénéficie d'un énorme potentiel », a fait savoir le chef de la diplomatie chinoise, avant d'indiquer que la Chine souhaite travailler avec Cuba pour promouvoir la coopération dans des domaines clés tels que les énergies nouvelles, le tourisme et l'industrie biopharmaceutique, et encourage Cuba à participer activement à la construction de « la Ceinture et la Route » en discutant de la coopération et en partageant les résultats. « La Chine espère et croit que la cause du socialisme de Cuba remportera continuellement de nouveaux succès en surmontant diverses difficultés », a souligné M. Wang.

« Nous estimons unanimement que l'unilatéralisme et l'intimidation sévissent actuellement et que la conscience internationale et le droit international sont gravement touchés. Une cause juste bénéficie toujours d'un large soutien et une cause injuste en trouve peu. Nous sommes prêts à travailler avec le reste du monde pour défendre les objectifs et les principes de la Charte des Nations unies et préserver les droits et intérêts légitimes des pays en développement. Le fait d'imposer des sanctions unilatérales et une juridiction au bras long à d'autres pays est impopulaire et ne pourra pas persister. La lutte de Cuba pour défendre la souveraineté nationale et combattre l'ingérence étrangère est juste et la Chine continuera à se tenir fermement aux côtés du peuple cubain », a fait remarquer le chef de la diplomatie chinoise.

« Nous avons échangé nos points de vue sur la question du Venezuela et sommes convenus que la question du Venezuela ne peut être pacifiquement résolue que par le gouvernement vénézuélien et l'opposition de manière autonome et par le biais des consultations et du dialogue, ce qui correspond non seulement aux intérêts communs du peuple vénézuélien, mais permet aussi de défendre la non-ingérence dans les affaires intérieures des autres, l'une des normes fondamentales régissant les relations internationales », a poursuivi M. Wang, avant d'ajouter que la Chine et Cuba renforceront la communication avec les pays de la région et la communauté internationale et continueront à jouer un rôle constructif dans le règlement de la question du Venezuela.

Suggest To A Friend
  Print