Accueil  | Aperçu général de Chine  | Qui sommes nous Relations bilatérales  | Rubrique de l'ACHA  | Services presses médias
    Portada > Infomations Importantes
Entretien téléphonique entre le ministre chinois des Affaires étrangères et le conseiller diplomatique du président Macron
2019-06-03

La Chine et la France devraient bien mettre en œuvre le consensus atteint par leurs dirigeants, a déclaré le conseiller d'État chinois et ministre des Affaires étrangères Wang Yi lors d'une conversation téléphonique qu'il a eue lundi avec Emmanuel Bonne, conseiller diplomatique du président français Emmanuel Macron.

M. Wang a souligné que les deux pays devraient respecter et prendre en considération les préoccupations de base et justes de chacun afin d'élever la coopération pragmatique bilatérale à un niveau supérieur et renforcer davantage le partenariat stratégique global sino-français dans le cadre des nouvelles circonstances.

Actuellement, l'unilatéralisme, le protectionnisme et les comportements d'intimidation ont de graves répercussions sur l'ordre économique mondial et exercent une influence négative sur la gouvernance mondiale, ainsi que sur la paix et la stabilité du monde, a ajouté M. Wang.

En tant que grands pays indépendants et influents dans le monde, la Chine et la France doivent renforcer leur coordination stratégique et s'unir pour jouer le rôle qui leur revient dans le maintien de la paix et de l'ordre mondiaux, a-t-il encore dit.

Lors du prochain sommet du Groupe des 20 (G20) prévu ce mois-ci au Japon à Osaka, la Chine et la France devraient plaider en faveur d'un appel concerté et positif pour la sauvegarde du multilatéralisme, l'opposition à l'unilatéralisme et au protectionnisme, le maintien du système commercial multilatéral avec l'Organisation mondiale du commerce (OMC) en son centre, la poursuite de l'esprit de partenariat et la promotion du développement équilibré et inclusif de l'économie mondiale, a-t-il déclaré.

Le ministre chinois des Affaires étrangères a par ailleurs indiqué que la Chine était disposée à collaborer avec la France pour faire constamment pression en faveur de la mise en œuvre de l'Accord de Paris sur le changement climatique et pour promouvoir un développement mondial vert, à faible intensité de carbone et durable.

De son côté, M. Bonne a affirmé que la visite du président chinois Xi Jinping en France en mars dernier avait été une réussite et que la France entretiendrait des échanges étroits de haut niveau avec la Chine, respecterait pleinement les intérêts et les préoccupations de chacun, et continuerait à renforcer la confiance mutuelle et à approfondir la coopération pragmatique.

La France et la Chine sont des membres permanents du Conseil de sécurité des Nations Unies, et les deux pays attachent une grande importance au multilatéralisme et à la coopération internationale, auxquels elles adhèrent de manière permanente, a-t-il encore rappelé.

Les deux pays devraient renforcer leur coordination et leur coopération sur les grands problèmes mondiaux et régionaux, tels que les affaires du G20, le changement climatique et le problème du nucléaire iranien, a aussi noté M. Bonne.

Suggest To A Friend
  Print