Accueil  | Aperçu général de Chine  | Qui sommes nous Relations bilatérales  | Rubrique de l'ACHA  | Services presses médias
    Portada > Infomations Importantes
Wang Yi évoque la situation actuelle en Iran et dans la région du Golfe
2019/06/18

Lors d'une conférence de presse conjointe tenue avec le vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères de la Syrie, Walid Mouallem, le 18 juin 2019, le conseiller d'Etat et ministre des Affaires étrangères, Wang Yi, a présenté ses points de vue sur la question du nucléaire iranien et la situation actuelle dans le Golfe, en réponse à une question d'un journaliste.

Wang Yi a déclaré que la situation actuelle concernant le dossier nucléaire iranien était toujours tendue et que la Chine était extrêmement préoccupée par cette situation. « Nous appelons toutes les parties à promouvoir ensemble la désescalade de la question du nucléaire iranien et de la situation dans la région du Golfe, plutôt que de les laisser entrer dans un cercle vicieux, voire aboutir à un conflit », a souligné M. Wang.

Tout d'abord, nous devons défendre fermement l'accord global sur le nucléaire iranien (Plan d'action global commun). Assurer une mise en œuvre complète et effective de l'accord est non seulement une décision du Conseil de sécurité, mais également le seul moyen réaliste et efficace de résoudre la question du nucléaire iranien, ce qui touche aux intérêts communs de la communauté internationale. Nous comprenons que les préoccupations de toutes les parties sont différentes, mais nous devons d'abord mettre en œuvre l'accord global. C'est seulement avec cette condition préalable que les autres questions pourront être résolues correctement.

Deuxièmement, nous devons préserver fermement la paix et la stabilité au Moyen-Orient. La Chine appelle toutes les parties à faire preuve de raison et de retenue, à cesser de prendre toute mesure susceptible d'encourager l'escalade de la situation et à ne pas ouvrir la boîte de Pandore. Notamment, les États-Unis doivent cesser de recourir à la pression extrême. L'unilatéralisme n'a pas de fondement au niveau du droit international, il ne résoudra aucun problème, mais créera une crise plus grave.

Troisièmement, nous devons défendre fermement les droits et intérêts légitimes de toutes les parties. L'Agence internationale de l'énergie atomique a confirmé à 15 reprises consécutives que l'Iran s'était acquitté de ses obligations dans le cadre de l'accord global sur le nucléaire, et nous espérons que la partie iranienne prendra des décisions prudentes et ne renoncera pas trop facilement à cet accord. Dans le même temps, les autres parties doivent également respecter scrupuleusement les exigences raisonnables de la partie iranienne et prendre des mesures actives pour maintenir l'équilibre des droits et des obligations dans le cadre de l'accord global.

La détermination de la Chine à maintenir l'accord global est inébranlable. Dans la pratique, nous avons récemment travaillé en étroite collaboration avec les parties concernées pour faire progresser le projet de reconstruction du réacteur à eau lourde d'Arak. Nous sommes disposés à continuer à travailler sans relâche pour mettre en œuvre l'accord de manière globale et efficace, tout en sauvegardant fermement nos droits et intérêts légitimes.

Suggest To A Friend
  Print