Accueil  | Aperçu général de Chine  | Qui sommes nous Relations bilatérales  | Rubrique de l'ACHA  | Services presses médias
    Portada > Infomations Importantes
Le Ministère des Affaires étrangères a tenu un point de presse sur la présence du Président Xi Jinping au 14e sommet du G20
2019-06-24

Le 24 juin 2019, le Ministère des Affaires étrangères a tenu un point de presse à l'intention des médias chinois et étrangers. Le coordinateur chinois pour les affaires du G20 et Ministre assistant des Affaires étrangères Zhang Jun, la Vice-Ministre des Finances Zou Jiayi, le Vice-Ministre du Commerce et représentant adjoint pour les négociations commerciales internationales Wang Shouwen, le Vice-Gouverneur de la Banque populaire de Chine Chen Yulu, ont présenté la présence prochaine du Président Xi Jinping au 14e sommet du G20, et ont répondu aux questions des journalistes.

Zhang Jun a fait savoir que le 14e sommet du G20 se tiendra les 28 et 29 juin à Osaka, au Japon. La participation du Président Xi Jinping au sommet du G20 ou sa présidence de l'événement pour la septième fois consécutive illustre pleinement la haute importance accordée par la Chine à la coopération entre le G20 et à la gouvernance économique mondiale. Cette fois-ci, le Président Xi Jinping assistera aux séances plénières des quatre étapes du sommet, participera aux discussions sur des questions telles que l'économie et le commerce mondiaux, l'économie numérique, le développement inclusif et durable, les infrastructures, le climat, l'énergie et l'environnement, et exposera de manière approfondie ses points de vue sur la situation économique mondiale, dans le but d'œuvrer à trouver l'origine fondamentale des problèmes actuels et à en prendre le pouls, et à prescrire de bonnes ordonnances pour bien maintenir l'orientation générale de l'économie mondiale. Le Président Xi Jinping assistera à la rencontre informelle des dirigeants des pays BRICS, à la rencontre informelle des dirigeants chinois, russe et indien, et à la rencontre restreinte des dirigeants chinois et africains, occasions qui permettront de renforcer la communication et la coordination sur l'approfondissement de la coopération entre les marchés émergents et les pays en développement, et la mise en œuvre du programme de développement durable à l'horizon 2030 de l'ONU et d'autres questions d'importance majeure, pour promouvoir la coopération pragmatique. Le Président Xi Jinping aura également des rencontres bilatérales avec les dirigeants de plusieurs pays pour œuvrer au renforcement de la coopération avec les pays concernés et à la promotion du développement des relations bilatérales.

Selon M. Zhang Jun, le G20 est le principal forum de coopération économique internationale. À l'heure actuelle, l'unilatéralisme et le protectionnisme ont gravement affecté l'ordre économique international, et les risques et les incertitudes auxquels l'économie mondiale est confrontée se sont fortement accrus. La Chine, deuxième économie mondiale, a apporté depuis longtemps une contribution importante à la promotion de la croissance économique mondiale, à l'amélioration de la gouvernance mondiale et à la gestion des risques, jouant le rôle constructif d'un grand pays responsable. Dans la situation actuelle, le Japon, pays hôte du sommet du G20, et la communauté internationale attendent beaucoup de la présence du Président Xi Jinping au sommet d'Osaka. La Chine est disposée à contribuer aux résultats positifs du sommet du G20 à Osaka. Nous entendons travailler avec toutes les parties pour défendre fermement le multilatéralisme, préserver l'ordre international fondé sur le droit international, sauvegarder l'équité et la justice internationales. Nous allons appréhender fermement l'orientation juste du G20, nous en tenir à l'esprit de partenariat, renforcer la coordination politique et maintenir l'unité et la coopération. Nous allons relever ensemble les défis planétaires, promouvoir la coopération entre les différentes parties pour affronter ensemble, dans une attitude responsable et constructive, les grandes questions d'importance majeure touchant aux perspectives de la croissance économique mondiale et à l'échiquier de la gouvernance économique mondiale pour rechercher un développement partagé et construire une communauté de destin pour l'humanité.

Selon Mme Zou Jiayi, la coopération économique et financière du G20 est stable dans son ensemble cette année avec des résultats fructueux. Nous devons non seulement nous focaliser sur la situation économique et les risques à court terme, mais également tenir compte des défis planétaires à long et moyen terme. En juin, la dernière réunion des Ministres des Finances et des Gouverneurs des banques centrales du G20 d'avant le sommet du G20 s'est tenue avec succès, ce qui a permis de faire suffisamment de préparatifs pour le sommet d'Osaka sur les plans politique et financier et a abouti aux résultats suivants : premièrement, maintenir la coordination politique et préserver la stabilité économique et financière mondiale. Les membres du G20 ont réaffirmé leur volonté d'utiliser tous les moyens politiques pour consolider la confiance à travers le renforcement du dialogue et des actions, et réaliser une croissance de l'économie mondiale puissante, durable, équilibrée et inclusive. Deuxièmement, élaborer des principes pour l'investissement dans les infrastructures de haute qualité en nous guidant sur l'orientation du développement. La réunion a approuvé les Principes d'investissement dans les infrastructures de qualité du G20. Ce document, fondé sur le développement, soutient le développement, illustre les concepts importants encouragés par la Chine depuis toujours, à savoir les consultations, la coopération et les bénéfices partagés, ainsi que l'interconnexion, qui constituent l'approfondissement et la poursuite du consensus du sommet de Hangzhou, et représentent une référence utile pour la promotion des investissements dans les infrastructures de haute qualité pour les différentes parties à l'avenir. Troisièmement, améliorer les déséquilibres mondiaux, promouvoir la croissance économique équilibrée et durable. La réunion a adopté le Résumé des déséquilibres mondiaux du G20, qui a permis de dégager un consensus assez objectif sur certaines questions importantes telles que le déséquilibre global des comptes courants, la structure des déséquilibres mondiaux et les moyens de résoudre les déséquilibres commerciaux. De nombreux pays ont affirmé les progrès importants obtenus par la Chine dans la réduction des déséquilibres extérieurs et son énorme contribution à l'amélioration des déséquilibres mondiaux. Quatrièmement, porter notre attention, en tenant compte des défis à long et moyen terme, sur le vieillissement et la couverture sanitaire générale. La réunion a estimé que toutes les parties au G20 devraient faire face activement au vieillissement par l'application des politiques inclusives sur le marché du travail, la réforme du système des soins assurés aux personnes âgées et l'amélioration de la rentabilité des recettes et des dépenses publiques, soutenir l'équité intergénérationnelle et garantir la durabilité des finances publiques.

Du point de vue de M. Wang Shouwen, dans le contexte actuel, la communauté internationale souhaite que le sommet du G20 à Osaka continue à faire preuve de cohésion et de force d'action, à mener un dialogue franc, approfondi et constructif sur d'importantes questions économiques et commerciales internationales, pour donner une nouvelle orientation et de nouvelles pistes de réflexion pour le développement de l'économie mondiale dans la nouvelle situation. La réunion des Ministres du Commerce du G20 tenue en juin a publié une déclaration commune permettant de dégager un consensus positif sur la création d'un environnement propice au commerce et aux investissements, la promotion de la réforme de l'Organisation mondiale du Commerce (OMC), le renforcement des liens entre le commerce et l'économie numérique, la promotion d'une croissance durable et inclusive, et de dynamiser l'approfondissement de la coopération économique et commerciale du G20. La partie chinoise espère que toutes les parties pourront, sur cette base, promouvoir l'aboutissement à plus de consensus au sommet d'Osaka dans les domaines suivants : premièrement, la promotion de manière constructive de la réforme nécessaire de l'OMC. La Chine soutient la réforme nécessaire de l'OMC pour renforcer son autorité et son efficacité. Nous espérons que le sommet renforcera encore le consensus positif consistant à appuyer le système commercial multilatéral et à lutter contre l'unilatéralisme et le protectionnisme. Deuxièmement, la création d'un environnement politique libre et ouvert en matière de commerce et d'investissement. La Chine souhaite travailler de concert avec toutes les parties pour poursuivre une orientation politique ouverte et créer un environnement de commerce et d'investissement libre, juste, non discriminatoire, transparent, prévisible et stable pour les entreprises et les investisseurs de tous les pays. Troisièmement, le renforcement de la coopération pragmatique dans le commerce et les investissements pour promouvoir une croissance inclusive et durable. Nous espérons que le sommet explorera activement de nouvelles dynamiques de croissance et voies de développement, encouragera l'intégration approfondie du commerce, de l'investissement et de l'économie numérique, et que les nouvelles technologies et les nouvelles connaissances profiteront à davantage de pays et de populations. Nous avons la certitude que le sommet d'Osaka parviendra à des résultats économiques et commerciaux positifs et pragmatiques, favorisera une mondialisation économique plus ouverte, plus inclusive, plus équilibrée et gagnant-gagnant, et donnera un élan à la promotion de la croissance économique mondiale.

M. Chen Yulu, quant à lui, a présenté notamment les aspects suivants : premièrement, la coordination des politiques macroéconomiques. La partie chinoise souhaite que les parties au G20 maintiennent le consensus précédent, adressent des signaux clairs et positifs au monde extérieur, s'en tiennent au multilatéralisme, renforcent le dialogue et la communication, améliorent encore la coordination des politiques macroéconomiques et utilisent les différents moyens politiques de réforme budgétaire, monétaire et structurelle pour préserver ensemble la stabilité financière mondiale et promouvoir une croissance puissante, durable, équilibrée et inclusive de l'économie mondiale. Deuxièmement, l'architecture financière internationale. La Chine soutient toujours un Fonds monétaire international fort, basé sur des quotes-parts et disposant d'abondantes ressources. Le sommet d'Osaka devra continuer à affirmer la position centrale du FMI dans le filet de sécurité financier mondial et à engager un dialogue constructif avec toutes les parties dans le but de faire avancer les activités concernées. Troisièmement, les sujets liés au secteur financier. La Chine espère que le sommet donnera son accord pour renforcer la coopération en matière de supervision financière, prêtera de l'attention aux risques en question tout en affirmant l'importance positive des nouvelles technologies dans le domaine financier et en encourageant l'innovation. La Chine travaillera avec les autres parties pour favoriser conjointement la coopération internationale dans la lutte contre le blanchiment d'argent et le financement à la lutte antiterroriste. Quatrièmement, la finance verte. Le développement de la finance verte est favorable à la promotion d'un développement de haute qualité. La partie chinoise souhaite que le sommet d'Osaka continue d'affirmer l'importance de la finance verte dans la croissance économique mondiale, et continue de renforcer la coopération avec toutes les parties pour promouvoir le développement durable de l'économie mondiale par le développement financier vert. Cinquièmement, la finance inclusive. Le développement de la finance inclusive est favorable à la disponibilité et à la commodité des services financiers, ainsi qu'à la croissance de l'économie mondiale inclusive. La Chine entend continuer à partager ses expériences avec toutes les parties et à promouvoir conjointement la croissance inclusive de l'économie mondiale.

Suggest To A Friend
  Print