Accueil  | Aperçu général de Chine  | Qui sommes nous Relations bilatérales  | Rubrique de l'ACHA  | Services presses médias
    Portada > Infomations Importantes
Wang Yi rencontre quatre ministres des Affaires étrangères d'Afrique
2019-06-25

Le conseiller d'État et ministre des Affaires étrangères, Wang Yi, a successivement rencontré le 25 juin 2019 à Beijing le ministre des Affaires étrangères du Zimbabwe, Sibusiso Busi Moyo, le ministre des Affaires étrangères du Lesotho, Lesego Makgothi, le ministre des Affaires étrangères de la Côte d'Ivoire, Marcel Amon-Tanoh, et le ministre équato-guinéen des Affaires étrangères, Simeon Oyono Esono Angue.

Wang Yi a déclaré qu'au cours des échanges avec les pays africains, la Chine avait toujours insisté sur l'idée que tous les pays, grands et petits, soient égaux dans les affaires internationales, et a soutenu sans équivoque les efforts des pays africains pour sauvegarder leur souveraineté et leur sécurité et insister sur un développement autonome. La Chine soutient les efforts des pays africains pour rechercher une voie de développement adaptée à leurs conditions nationales et soutient un rôle plus important des pays africains dans les affaires internationales et régionales afin de préserver les droits et intérêts légitimes de la Chine, de l'Afrique et des autres pays en développement, et de promouvoir la construction d'un système économique mondial ouvert.

Le ministre zimbabwéen des Affaires étrangères a déclaré que la réunion de nombreux pays africains à Beijing avait montré la ferme détermination de la partie africaine à mettre en œuvre les résultats du Sommet de Beijing du Forum sur la coopération sino-africaine. L'année dernière, les relations bilatérales entre le Zimbabwe et la Chine ont été hissées au niveau de partenariat stratégique global. Le Zimbabwe s'engage à assurer une transition stable de la politique et de l'économie nationales et insiste sur la prise de décisions indépendante dans les affaires avec l'extérieur. Le Zimbabwe souhaite renforcer les échanges et la coordination stratégiques avec la Chine.

Le ministre des Affaires étrangères du Lesotho a déclaré que, malgré la grande distance qui les sépare, les deux pays étaient de bons amis, de bons partenaires et de bons frères et se sont toujours soutenus mutuellement. Le concept de coopération avec l'Afrique dit « sincérité, pragmatisme, amitié et franchise » proposé par la partie chinoise est largement apprécié par le peuple du Lesotho. Le peuple africain, y compris celui du Lesotho, considère la Chine comme un véritable ami et partenaire de développement. Sur la base de l'égalité et d'une coopération mutuellement bénéfique, la Chine apporte un soutien solide à l'Afrique en cas de difficulté. Le peuple africain est le mieux placé pour se prononcer sur cette question. Le Lesotho s'oppose à toute ingérence des forces extérieures dans les affaires intérieures de la Chine, adhère fermement au principe d'une seule Chine, soutient le « Consensus de 1992 » et soutient les efforts de la Chine visant à accomplir le plus tôt possible l'œuvre grandiose de la réunification de la patrie.

Le ministre des Affaires étrangères de la Côte d'Ivoire a félicité la Chine pour le 70e anniversaire de la fondation de la Chine nouvelle. L'année dernière, le Sommet de Beijing du Forum sur la coopération sino-africaine a été fructueux et est parvenu à de larges consensus, démontrant ainsi la vision de la construction d'une communauté de destin pour l'humanité. Fondée sur les principes d'amitié, de sincérité, de respect mutuel et de non-ingérence dans les affaires intérieures de l'autre partie, la coopération sino-africaine préconise l'idée que chaque pays a le droit de choisir sa propre voie de développement. La Chine a apporté ses contributions positives à l'interconnexion en Afrique. Sans connectivité, il n'y aurait ni le développement ni la prospérité du continent africain. La Côte d'Ivoire est disposée à participer activement à la construction de « la Ceinture et la Route » pour partager les opportunités de développement. La partie ivoirienne apprécie le soutien de la Chine au concept de multilatéralisme, car seul le multilatéralisme permet d'apporter la stabilité et la sécurité au monde et de résoudre des conflits.

Le ministre des Affaires étrangères de la Guinée équatoriale a déclaré que le peuple chinois s'est toujours tenu aux côtés du peuple africain et a contribué à son développement. Il remercie la Chine pour la proposition des « Huit initiatives majeures », qui contribue à améliorer le bien-être du peuple africain. La Guinée équatoriale continuera à respecter strictement le principe d'une seule Chine et les deux pays continueront à se soutenir mutuellement sur les questions touchant aux intérêts fondamentaux des deux parties et à défendre conjointement le multilatéralisme. La Guinée équatoriale est disposée à renforcer sa coopération avec la Chine dans divers domaines et à s'inspirer des expériences chinoises en matière de développement pour aider le pays à réaliser sa transformation économique et son développement diversifié.

A l'issue des entretiens, Wang Yi a également assisté à la signature d'accords de coopération bilatéraux respectivement avec les quatre ministres des Affaires étrangères.

Suggest To A Friend
  Print