Accueil  | Aperçu général de Chine  | Qui sommes nous Relations bilatérales  | Rubrique de l'ACHA  | Services presses médias
    Portada > Infomations Importantes
Le Ministre assistant des Affaires étrangères, Chen Xiaodong, présente un rapport de travail à la séance plénière de la réunion des coordinateurs sur la mise en œuvre des actions de suivi du Sommet de Beijing du Forum sur la coopération sino-africaine
2019-06-26

La séance plénière de la réunion des coordinateurs sur la mise en œuvre des actions de suivi du Sommet de Beijing du Forum sur la coopération sino-africaine (FOCAC) s'est tenue le 25 juin 2019. Le Ministre assistant des Affaires étrangères, Chen Xiaodong, qui était également l'un des deux coprésidents du Comité de suivi chinois du FOCAC, a présenté un rapport de travail concernant l'avancement de la mise en œuvre des résultats du Sommet de Beijing du FOCAC et les idées sur la coopération dans les prochaines étapes. Les représentants de 54 membres africains du FOCAC ont participé à la séance plénière.

Le Ministre assistant des Affaires étrangères, Chen Xiaodong, a déclaré que, depuis la tenue du Sommet de Beijing du FOCAC, il y a plus de neuf mois, les parties chinoise et africaine ont travaillé de concert, intensifié la coordination au sujet des « Huit initiatives majeures », et fait en sorte que la mise en œuvre des résultats du Sommet de Beijing aboutisse à des progrès remarquables. Premièrement, les échanges de haut niveau entre la Chine et l'Afrique et la confiance politique mutuelle ont atteint un nouveau sommet. Les deux parties se sont prêté mutuellement soutien sur les questions concernant leurs intérêts vitaux et leurs préoccupations majeures, et ont intensifié leur coordination dans les affaires régionales et internationales. En réponse aux tentatives de certains pays en dehors de la région de discréditer, d'attaquer, de perturber et de contenir la coopération Chine-Afrique, les deux parties ont conjointement et énergiquement réfuté ces propos sans fondement. Deuxièmement, de nouveaux progrès ont été accomplis dans l'amélioration de la qualité et de l'efficacité de la coopération économique et commerciale sino-africaine. La mise en œuvre des « Huit initiatives majeures » issues du Sommet de Beijing et l'arrangement de 60 milliards de dollars ont avancé de manière ordonnée. La coopération dans la construction d'infrastructures a été mise en œuvre de manière stable. Un grand nombre de projets ont été achevés ou ont enregistré des progrès remarquables. L'effet sur l'économie, la société et le bien-être de la population a été rapidement ressenti. Nous avons également mis au point de nouvelles méthodes de coopération en matière d'investissement et de financement. A la lumière du principe de qualité et de développement durable, la partie chinoise a encouragé les entreprises chinoises à accroître leurs investissements en Afrique et a innové dans les modes de coopération en matière de financement. Troisièmement, de nouvelles perspectives se sont ouvertes dans les échanges bilatéraux culturels et humains. L'Institut Chine-Afrique a été inauguré officiellement. Le huitième forum des groupes de réflexion Chine-Afrique se tiendra au second semestre. La partie chinoise a immédiatement réagi en se joignant aux secours au Mozambique, au Zimbabwe et au Malawi, touchés par un cyclone tropical, ce qui témoigne de la profonde amitié entre la Chine et l'Afrique, qui partagent heurs et malheurs. Quatrièmement, la coopération sino-africaine en matière de paix et de sécurité présente de nouveaux points forts. En s'engageant à aider l'Afrique à renforcer sa propre capacité de maintien de la paix, la partie chinoise appuie l'initiative « Réduire les armes au silence en Afrique » et soutient les efforts des Nations unies visant à fournir un soutien financier au maintien de la paix indépendant de l'Union africaine (UA). Le dialogue sur la mise en œuvre de l'initiative de paix et de sécurité entre la Chine et l'Afrique a été organisé avec succès. La partie chinoise a accéléré l'élaboration du plan de mise en œuvre du Fonds sino-africain pour la paix et la sécurité et tiendra le premier forum sino-africain sur la paix et la sécurité en juillet prochain à Beijing.

Chen Xiaodong a déclaré que la pression croissante à la baisse dans l'économie mondiale actuelle, la résurgence de l'unilatéralisme, du protectionnisme et de l'intimidation, ainsi que les incertitudes grandissantes dans la situation internationale posaient des défis à la mise en œuvre des résultats du Sommet de Beijing. Les deux parties doivent maintenir le cap vers la construction d'une communauté de destin, poursuivre la voie de développement de la construction conjointe de « la Ceinture et la Route », persévérer dans la position juste en faveur du multilatéralisme, s'attacher à l'esprit de coopération caractérisé par l'égalité et l'ouverture. Nous devons profiter de l'occasion de la réunion des coordinateurs pour porter à un nouveau palier le partenariat stratégique global entre la Chine et l'Afrique.

Premièrement, perpétuer l'amitié traditionnelle pour construire ensemble une communauté de destin plus étroite entre la Chine et l'Afrique. Les deux parties doivent bien mettre en œuvre le consensus stratégique des dirigeants des deux parties, continuer à se soutenir mutuellement sur les questions concernant leurs intérêts vitaux et leurs préoccupations majeures, maintenir la dynamique des échanges de haut niveau, renforcer les échanges dans des domaines tels que la gouvernance de l'État, la consultation politique et la planification du développement, ainsi que multiplier les investissements dans des domaines tels que l'éducation, la santé, l'agriculture et la protection de l'environnement.

Deuxièmement, saisir fermement les possibilités pour promouvoir la construction conjointe de haute qualité de « la Ceinture et la Route » entre la Chine et l'Afrique. La partie chinoise est disposée à articuler avec précision la construction conjointe de « la Ceinture et la Route » avec l'Agenda 2063 de l'Union africaine et les stratégies de développement de divers pays africains. Nous alignerons également avec précision la construction conjointe de « la Ceinture et la Route » sur le processus d'intégration africaine et soutiendrons la construction d'une zone de libre-échange sur le continent africain. Nous encourageons davantage de pays africains à participer à la construction conjointe de « la Ceinture et la Route ».

Troisièmement, se tenir sur le terrain pour promouvoir la mise en œuvre des résultats du Sommet de Beijing de manière scientifique et efficace. Nous devons pleinement jouer le rôle de planification et de coordination du Comité de suivi chinois du FOCAC et du mécanisme de suivi de la mise en œuvre de la partie africaine, afin de faire avancer les plans nationaux de mise en œuvre de manière scientifique. Nous devons nous orienter vers les avantages économiques et sociaux pour faire avancer les grands projets d'infrastructure et de développement industriel. Nous encouragerons la coopération intégrée de l'investissement, de la construction et de l'exploitation afin d'améliorer le niveau d'exploitation et de gestion des projets.

Quatrièmement, renforcer l'unité et la coordination pour préserver les intérêts communs de la Chine, de l'Afrique et des pays en développement. La partie chinoise continuera à aider la partie africaine à jouer un rôle plus important dans les affaires internationales, à défendre les intérêts de la partie africaine à des occasions internationales, à mettre en œuvre de façon régulière l'assistance militaire à l'Union africaine et au Groupe des cinq du Sahel, et à collaborer avec l'Afrique pour défendre conjointement le multilatéralisme, la justice et l'équité internationales.

Le Vice-Ministre du Commerce, Qian Keming, un des deux coprésidents du Comité de suivi chinois du FOCAC, et le Ministre sénégalais des Affaires étrangères, Amadou Ba, dont le pays assume la co-présidence du FOCAC, ont rendu compte de la mise en œuvre des résultats du Sommet de Beijing et des idées sur la coopération dans les prochaines étapes, respectivement du point de vue de la coopération économique et commerciale ainsi que de la partie africaine. Les représentants des cinq sous-régions africaines, de la Commission de l'UA ainsi que des pays africains présents à la séance plénière ont respectivement fait une intervention. Ils ont hautement apprécié la mise en œuvre des résultats du Sommet de Beijing et ont formulé leurs points de vue et leurs suggestions sur le travail dans les prochaines étapes. A l'issue de la séance plénière, une déclaration commune a été adoptée.

A l'issue de la séance plénière, une cérémonie de clôture et une conférence de presse conjointe de la réunion des coordinateurs ont eu lieu. Le Ministre du Commerce, Zhong Shan, et le Ministre sénégalais des Affaires étrangères, Amadou Ba, ont respectivement prononcé un discours lors de la cérémonie de clôture. Le Vice-Ministre du Commerce, Qian Keming, le Ministre sénégalais des Affaires étrangères, Amadou Ba, et le Coordinateur sénégalais, Oumar Demba Ba, ont rencontré conjointement la presse. Ils ont présenté les circonstances de la réunion et ses résultats, puis ont répondu aux questions des journalistes.

Suggest To A Friend
  Print