Accueil  | Aperçu général de Chine  | Qui sommes nous Relations bilatérales  | Rubrique de l'ACHA  | Services presses médias
    Portada > Infomations Importantes
Wang Yi espère que la péninsule coréenne enverra plus de bonnes nouvelles au monde
2019-07-02

Le conseiller d'État et ministre des Affaires étrangères, Wang Yi, a répondu à une question concernant la question de la péninsule coréenne lors d'une conférence de presse conjointe tenue le 2 juillet 2019 à Beijing avec le ministre des Affaires étrangères du Mexique, Marcelo Ebrard. « Ces derniers jours, autour de la question de la péninsule coréenne, les parties prenantes ont lancé une nouvelle série de bonnes interactions. Le Président Xi Jinping a effectué une visite d'État réussie en RPDC et les deux chefs d'État ont confirmé le maintien de l'orientation générale d'une solution politique à la question de la péninsule coréenne. Lors de la récente rencontre entre les chefs d'État américain et chinois à Osaka, au Japon, le Président Xi Jinping a présenté au Président Donald Trump la position de principe de la partie chinoise sur la question de la péninsule et a encouragé les États-Unis à faire preuve de souplesse pour aller dans le même sens que la RPDC, à assouplir au moment opportun les sanctions imposées à la RPDC et à trouver des moyens de répondre aux préoccupations réciproques à travers le dialogue. Le Président Xi Jinping a également échangé ses points de vue avec le Président Moon Jae-In, en exprimant son soutien aux efforts constants de la République de Corée à cet égard », a déclaré M. Wang.

« Le 30 juin, nous avons vu les dirigeants des États-Unis et de la RPDC franchir la frontière militaire pour tenir leur troisième réunion à Panmunjom. Ils sont parvenus à un consensus sur la reprise du dialogue. C'est la première fois que les dirigeants des États-Unis et de la RPDC se sont entretenus en se serrant la main à Panmunjom qui symbolise la confrontation et la division. Cette scène répond aux aspirations de la population et correspond à la tendance de l'époque. Cela montre que les dirigeants des deux pays sont disposés à poursuivre un consensus et à résoudre le problème par le biais du dialogue et de la négociation. C'est un pas important dans la bonne direction. La Chine s'en félicite et attend que la péninsule coréenne enverra davantage de bonnes nouvelles au monde à l'avenir », a poursuivi M. Wang.

Wang Yi a déclaré que le monde était entré dans le 21ème siècle, mais qu'il restait encore des vestiges de la guerre froide dans la péninsule coréenne. L'hostilité et la méfiance réciproque entre les parties prenantes ont toujours freiné la paix, la stabilité et le processus de dénucléarisation dans la péninsule. Ce phénomène anormal aurait dû prendre fin. Un dicton dit que « rien d'impossible au sein de l'univers, pourvu qu'on ose escalader les cimes ». La situation de la péninsule présente à nouveau une occasion rare pour la paix. Nous espérons que les États-Unis et la RPDC pourront traduire dès que possible la volonté politique des dirigeants des deux pays en progrès substantiels du dialogue et des négociations et œuvrer avec toutes les parties pour atteindre les quatre objectifs auxquels sont parvenus les dirigeants des États-Unis et de la RPDC lors de la réunion à Singapour. Nous espérons que les deux parties conjugueront leurs efforts pour réaliser la dénucléarisation de la péninsule et mettre en place un mécanisme pacifique dans la péninsule, et qu'elles pourront accélérer le processus de règlement politique en prenant des mesures synchronisées et par étapes afin de faire régner le plutôt possible une paix durable dans la péninsule.

Suggest To A Friend
  Print