Accueil  | Aperçu général de Chine  | Qui sommes nous Relations bilatérales  | Rubrique de l'ACHA  | Services presses médias
    Portada > Infomations Importantes
Wang Yi et le conseiller diplomatique du président français co-président les consultations entre les coordinateurs pour le Dialogue stratégique Chine-France
2019-07-19

Le conseiller d'Etat et ministre des Affaires étrangères Wang Yi et le conseiller diplomatique du président français Emmanuel Bonne ont co-présidé le 19 juillet 2019 à Beijing les consultations entre les coordinateurs pour le Dialogue stratégique Chine-France.

Wang Yi a déclaré que la Chine et la France, en tant que membres permanents du Conseil de sécurité des Nations unies, assumaient la responsabilité importante de sauvegarder la paix et la stabilité mondiales, et entretenaient une tradition diplomatique d'indépendance. « Face à la situation internationale actuelle pleine d'incertitudes et d'instabilité, la Chine et la France préconisent le maintien du multilatéralisme, du libre-échange, du système international centré sur les Nations unies et du système international basé sur le droit international, et s'opposent à l'unilatéralisme et au protectionnisme. Les deux parties doivent renforcer davantage les échanges et la coordination stratégique afin de pousser la communauté internationale à conjuguer ses efforts pour relever les différents défis mondiaux », a souligné Wang Yi.

Wang Yi a indiqué que cette année marquait le 55e anniversaire de l'établissement des relations diplomatiques entre la Chine et la France. « La visite du président Xi Jinping en France en mars dernier a été couronnée de succès. Lors du sommet du G20 à Osaka, les deux chefs d'État ont tenu une réunion fructueuse qui a permis d'orienter et de promouvoir le développement du partenariat stratégique global entre la Chine et la France. En tant que partenaires stratégiques globaux, les deux pays doivent renforcer constamment la confiance mutuelle, respecter leurs intérêts fondamentaux et leurs préoccupations principales, approfondir la coopération mutuellement bénéfique et maintenir la bonne dynamique des relations sino-françaises. Les deux pays doivent continuer à promouvoir la coopération dans la construction conjointe de "la Ceinture et la Route" et dans d'autres domaines, à renforcer la coopération sur les marchés tiers en Afrique et dans d'autres régions, à renforcer les échanges socio-culturels, à organiser conjointement des événements tels que l'Année de la culture et du tourisme et à promouvoir le dialogue entre civilisations. La Chine accorde de l'importance au rôle majeur de la France dans les affaires européennes et espère que la France jouera un rôle positif dans le développement des relations entre la Chine et l'Union européenne », a poursuivi M. Wang.

Emmanuel Bonne a déclaré que la situation internationale actuelle était complexe et changeante, et que les règles internationales devaient être maintenues et perfectionnées. « La France et la Chine doivent renforcer la coopération, bâtir un multilatéralisme plus fort et préserver les intérêts communs de tous les pays, ce qui relève de la responsabilité de la France et de la Chine en tant que membres permanents du Conseil de sécurité des Nations unies », a indiqué M. Bonne. « La France souhaite maintenir des échanges étroits de haut niveau avec la Chine, approfondir l'amitié et la confiance mutuelle et résoudre de manière appropriée les différends par le dialogue. La diplomatie du microphone n'est pas souhaitable. La France participera activement à la deuxième Exposition internationale d'Importation de Shanghai, soutiendra la Chine dans l'organisation de la 15e Conférence des parties à la Convention sur la diversité biologique et renforcera la coopération bilatérale dans les domaines de l'énergie nucléaire civile, des échanges socio-cultuels et de l'aérospatiale. La France est disposée à créer un environnement juste et non discriminatoire permettant aux entreprises chinoises de coopérer avec la France et à jouer un rôle actif pour stimuler le développement des relations UE-Chine », a souligné M. Bonne.

Les deux parties ont procédé à un échange de vues au sujet de la lutte contre le terrorisme. Wang Yi espère que la partie française comprendra et soutiendra les mesures prises par la Chine pour lutter contre le terrorisme, maintenir la stabilité sociale et assurer la paix au peuple. M. Bonne a déclaré que la France était également victime du terrorisme et comprenait parfaitement l'importance de la lutte contre le terrorisme. « La France souhaite mener une communication sincère avec la Chine pour renforcer la connaissance dans le respect mutuel de la souveraineté de l'autre partie », a souligné M. Bonne.

En ce qui concerne le dossier du nucléaire iranien, les deux parties ont réaffirmé qu'il faudrait respecter l'accord global du nucléaire iranien. La Chine et la France vont renforcer la communication et la coordination et redoubler d'efforts pour promouvoir les pourparlers et pousser les parties prenantes à revenir sur la voie politique par le biais du dialogue et des consultations, afin d'éviter une nouvelle escalade des tensions et de maintenir la paix et la stabilité régionales.

Suggest To A Friend
  Print