Accueil  | Aperçu général de Chine  | Qui sommes nous Relations bilatérales  | Rubrique de l'ACHA  | Services presses médias
    Portada > Infomations Importantes
Yang Jiechi : la Chine ne tolère aucune ingérence extérieure dans les affaires de Hong Kong
2019-08-01

Yang Jiechi, membre du Bureau politique du Comité central du PCC et Directeur du Bureau de la Commission des Affaires étrangères du Comité central du PCC, a accordé le 1er août 2019 une interview à l'Agence de presse Xinhua sur des questions concernant Hong Kong.

« Depuis la rétrocession de Hong Kong à la Chine, les principes dits "un pays, deux systèmes", de "l'administration de Hong Kong par les Hongkongais" et de haut degré d'autonomie ont été appliqués efficacement, tandis que Hong Kong continuait à maintenir la prospérité et la stabilité en s'intégrant dans le grand renouveau de la nation chinoise et en se développant avec la mère-patrie. Les faits prouvent que la pratique "un pays, deux systèmes" a été un succès universellement reconnu. "Un pays, deux systèmes" est la meilleure solution au problème de Hong Kong légué par l'histoire, ainsi que le meilleur arrangement institutionnel permettant de maintenir la prospérité et la stabilité à long terme de Hong Kong depuis sa rétrocession. Le gouvernement central continuera d'appliquer fermement le principe "un pays, deux systèmes" », a déclaré M. Yang.

« Depuis le mois de juin, plusieurs manifestations et rassemblements d'envergure ont eu lieu à Hong Kong, autour de la modification de l'Ordonnance sur les criminels fugitifs et de l'Ordonnance sur l'entraide judiciaire en matière pénale. Lors de ces événements, des manifestants radicaux ont délibérément provoqué et créé des incidents violents, et ont gravement menacé la sécurité publique, ce qui a causé de graves répercussions sur l'Etat de droit, l'ordre social, l'économie et le bien-être de la population, ainsi que sur l'image internationale de Hong Kong. Le gouvernement central soutient fermement le gouvernement de la RAS de Hong Kong dans le traitement des incidents en vertu de la loi », a indiqué M. Yang.

« Il faut souligner que les gouvernements de certains pays occidentaux, dont les Etats-Unis, ont inversé le noir et le blanc et confondu le juste et l'injuste dans les incidents concernant la modification de ces ordonnances à Hong Kong, en tenant des propos incendiaires et en faisant des commentaires irresponsables sur la situation à Hong Kong. En arrangeant des rencontres entre leurs hauts responsables et de grandes figures parmi les semeurs de troubles à Hong Kong, ils ont soutenu les actes illégaux des éléments radicaux et violents de Hong Kong et cherché à miner la prospérité, la stabilité et la sécurité de Hong Kong. Ces actes constituent une ingérence flagrante dans les affaires intérieures de la Chine et une violation flagrante du droit international et des normes fondamentales régissant les relations internationales, et portent également une grave atteinte au développement sain des relations entre la Chine et ces pays. La partie chinoise a exprimé sa forte indignation et son opposition ferme à cet égard », a poursuivi M. Yang.

« Les affaires de Hong Kong sont purement des affaires intérieures de la Chine et aucun gouvernement, organisation ou individu étranger n'a le droit d'y intervenir. Nous ne permettrons jamais à une quelconque force extérieure de saper la prospérité et la stabilité de Hong Kong. Toute tentative visant à perturber Hong Kong, à saper la bonne situation de développement de la Chine et à faire obstacle au grand renouveau de la nation chinoise est vouée à l'échec. Nous demandons solennellement aux gouvernements de certains pays occidentaux, dont les Etats-Unis, de respecter le droit international et les normes fondamentales régissant les relations internationales, d'honorer leur engagement de ne pas se mêler des affaires de Hong Kong, et de cesser immédiatement de s'y immiscer sous quelque forme que ce soit », a souligné M. Yang.附件

Suggest To A Friend
  Print