Accueil  | Aperçu général de Chine  | Qui sommes nous Relations bilatérales  | Rubrique de l'ACHA  | Services presses médias
    Portada > Infomations Importantes
Wang Yi préside une réunion informelle entre la Chine, le Myanmar et le Bangladesh
2019-09-24

Le Conseiller d'Etat et Ministre des Affaires étrangères, Wang Yi, a présidé une réunion informelle entre la Chine, le Myanmar et le Bangladesh, le 23 septembre 2019 au siège des Nations unies à New York, aux Etats-Unis. U Kyaw Tint Swe, Ministre du Bureau du Conseiller d'Etat du Myanmar, A.K. Abdul Momen, Ministre des Affaires étrangères du Bangladesh, et Christine Schraner Burgener, Envoyée spéciale du Secrétaire général de l'ONU pour le Myanmar, ont participé à la réunion.

« Depuis l'année dernière, la Chine, le Myanmar et le Bangladesh ont tenu trois réunions informelles des Ministres des Affaires étrangères, chacune d'entre elles a marqué des progrès. Toutes les parties ont beaucoup travaillé sur la question du rapatriement des personnes déplacées de l'Etat de Rakhine. Les conditions pour résoudre le problème se réunissent et deviennent matures. Toutes les parties doivent renforcer davantage la communication et la consultation afin de faire en sorte que le travail relatif au rapatriement connaisse des progrès substantiels le plus rapidement possible. En tant qu'ami commun du Myanmar et du Bangladesh, la partie chinoise est disposée à fournir une aide dans la limite de ses moyens », a déclaré Wang Yi.

U Kyaw Tint Swe, A.K. Abdul Momen et Christine Schraner Burgener ont hautement apprécié et remercié la partie chinoise pour ses énormes efforts constructifs visant à promouvoir une solution adéquate au rapatriement des personnes déplacées de l'Etat de Rakhine, et ont convenu de rechercher des moyens efficaces de résoudre le problème par la coopération dès que possible.

Un consensus en trois points a été atteint lors de la réunion. Premièrement, réaliser le rapatriement dans les meilleurs délais est une volonté politique forte et un important consensus politique des trois pays. Le Myanmar et le Bangladesh estiment tous deux que le rapatriement des personnes déplacées ne peut plus être retardé et doit être résolu le plus rapidement possible. Deuxièmement, toutes les parties sont convenues de mettre en place un mécanisme de groupe de travail mixte entre la Chine, le Myanmar et le Bangladesh. Le Myanmar et le Bangladesh jouent un rôle majeur dans le groupe de travail, auquel la Chine participe, et qui se charge de la mise en œuvre concrète du travail relatif au rapatriement sous la direction politique des Ministres des affaires étrangères des trois pays. Troisièmement, le développement est le moyen fondamental de résoudre le problème de l'Etat de Rakhine. Les trois parties sont convenues de renforcer la coopération tripartite, notamment en mettant en valeur les mécanismes de coopération bilatéraux existant entre la Chine et le Myanmar ainsi qu'entre la Chine et le Bangladesh, pour créer davantage d'emplois et améliorer le bien-être de la population dans l'Etat de Rakhine et dans les zones frontalières entre le Myanmar et le Bangladesh, afin de créer fondamentalement les conditions nécessaires à la réalisation de la stabilité et du développement de la région.

Suggest To A Friend
  Print