Accueil  | Aperçu général de Chine  | Qui sommes nous Relations bilatérales  | Rubrique de l'ACHA  | Services presses médias
    Portada > Infomations Importantes
Wang Yi participe au débat ministériel sur la coopération entre les Nations unies et les organisations régionales et sous-régionales dans le maintien de la paix et de la sécurité
2019-09-25

Le Conseiller d'Etat et Ministre des Affaires étrangères, Wang Yi, a participé au débat ministériel du Conseil de sécurité sur la coopération entre les Nations unies et les organisations régionales et sous-régionales dans le maintien de la paix et de la sécurité, le 25 septembre au siège des Nations unies à New York.

« Le terrorisme est un ennemi commun de l'humanité. La lutte contre le terrorisme doit être une responsabilité commune de toutes les nations. La situation du terrorisme dans le monde reste toujours grave et complexe. Le lien étroit entre les idées extrémistes et le terrorisme devient encore plus saillant. Par conséquent, la coopération internationale sur la lutte contre le terrorisme doit être renforcée plutôt qu'affaiblie. Tous les pays doivent garder à l'esprit le concept de communauté de destin pour l'humanité, s'attaquer aux symptômes et aux causes profondes par des mesures globales, lutter conjointement contre le terrorisme, promouvoir le règlement politique des questions d'actualité brûlante et préconiser le respect mutuel et la coexistence harmonieuse entre les différentes civilisations et religions », a déclaré Wang Yi.

« Face à un nouveau cycle de résurgence du terrorisme, la Chine avance une proposition en quatre points : premièrement, une répression résolue doit être menée, avec des normes cohérentes, contre les activités terroristes, quels que soient leurs auteurs, l'endroit où elles ont lieu, ou leur prétexte. Il ne faut recourir ni à la pratique du deux poids deux mesures, ni à l'approche sélective dans la lutte contre le terrorisme. Et il ne faut pas profiter des forces terroristes pour rechercher des avantages géopolitiques. Aucun lien ne doit être fait entre le terrorisme et des pays, groupes ethniques ou religions spécifiques.

Deuxièmement, la lutte contre le cyberterrorisme doit être une priorité. Internet ne doit en aucun cas devenir un "refuge" pour les terroristes. La propagation d'idées extrémistes en ligne par des groupes terroristes pour inciter à des activités terroristes doit être sévèrement réprimée.

Troisièmement, la prévention doit être privilégiée et les causes profondes du terrorisme doivent être éliminées. Des mesures de déradicalisation doivent être activement adoptées pour empêcher la propagation d'idées extrémistes, afin d'éliminer tout terrain propice à la naissance du terrorisme. L'allégation du "choc des civilisations" doit être rejetée afin qu'elle ne soit pas instrumentalisée par les terroristes. Et la solution fondamentale au terrorisme réside dans le développement, en particulier le développement durable.

Quatrièmement, l'ONU doit jouer un rôle central. Les Etats membres de l'ONU doivent déployer leurs propres efforts tandis que l'ONU et son Conseil de sécurité doivent jouer un rôle central et renforcer la coordination aux niveaux national, régional et mondial afin de mettre activement en œuvre la Stratégie antiterroriste mondiale des Nations unies et les résolutions concernées du Conseil de sécurité. La Chine continuera d'être profondément engagée dans la coopération internationale contre le terrorisme », a souligné M. Wang.

Le chef de la diplomatie chinoise a présenté les mesures préventives de lutte contre le terrorisme et celles de déradicalisation adoptées au Xinjiang. « Le gouvernement de la Région autonome ouïgoure du Xinjiang a adopté des mesures positives pour promouvoir l'approche préventive dans la lutte contre le terrorisme et le travail relatif à la déradicalisation conformément à la loi et en s'inspirant des expériences d'autres pays. Ceci a permis d'enrayer efficacement les activités terroristes fréquentes dans la région et de préserver au maximum les droits fondamentaux, y compris le droit à l'existence et au développement, des 25 millions d'habitants du Xinjiang. Cela bénéficie du soutien et de l'approbation de la population chinoise, y compris de tous les groupes ethniques du Xinjiang. Les personnalités étrangères qui ont visité la région reconnaissent toutes ce fait fondamental. Comme la pratique l'a prouvé, les mesures de déradicalisation dans le Xinjiang ont été très efficaces. Il s'agit d'une exploration utile de l'approche préventive de la lutte contre le terrorisme, d'une action concrète dans la mise en œuvre du Plan d'action des Nations unies pour la prévention de l'extrémisme violent et d'une contribution importante de la Chine à la cause de la lutte antiterroriste internationale. Certains pays occidentaux, y compris les Etats-Unis, ont attaqué et diffamé les mesures justes prises par la Chine, au mépris des faits et selon des buts politiques. La Chine s'oppose fermement à cela. Leurs calomnies ne seront jamais reconnues par la communauté internationale », a souligné M. Wang.

Suggest To A Friend
  Print