Accueil  | Aperçu général de Chine  | Qui sommes nous Relations bilatérales  | Rubrique de l'ACHA  | Services presses médias
    Portada > Infomations Importantes
La Chine et l'Arabie saoudite continueront à se soutenir l'une l'autre sur des questions liées à leurs intérêts fondamentaux respectifs, selon le ministre chinois des Affaires étrangères
2019-09-26

Le conseiller d'Etat chinois et ministre des Affaires étrangères Wang Yi a affirmé mercredi à New York que la Chine était disposée à travailler avec l'Arabie saoudite pour poursuivre leur compréhension et leur soutien mutuels en matière des questions concernant leurs intérêts fondamentaux et leurs préoccupations majeures.

Alors qu'il rencontrait le ministre saoudien des Affaires étrangères Ibrahim al-Assaf en marge de la 74e session de l'Assemblée générale des Nations Unies, M. Wang a déclaré que la Chine condamne les récentes attaques contre des installations pétrolières saoudiennes et soutient les efforts de l'Arabie saoudite en vue de préserver sa souveraineté, sa sécurité et sa stabilité nationales.

M. Wang a également présenté les mesures préventives de lutte antiterroriste et de déradicalisation prises par la région autonome ouïghoure du Xinjiang (nord-ouest de la Chine).

M. al-Assaf a pour sa part indiqué que l'Arabie saoudite s'oppose aux accusations infondées portées contre la Chine sur les questions relatives au Xinjiang, soutient fermement la position et les mesures légitimes adoptées par la Chine et est prête à renforcer les échanges et la coopération avec le pays en matière de lutte antiterroriste et de déradicalisation.

L'Arabie saoudite s'est toujours engagée à faire progresser son partenariat stratégique global avec la Chine, a affirmé M. al-Assad, ajoutant que la partie saoudienne souhaite accélérer l'alignement du plan de développement de l'Arabie saoudite, Vision 2030, avec l'initiative "la Ceinture et la Route" de la Chine.

Il a également souligné que l'Arabie saoudite adhère fermement à la politique d'une seule Chine.

Les deux parties ont aussi exprimé leur volonté de conclure un accord de libre-échange dès que possible.

Suggest To A Friend
  Print