Accueil  | Aperçu général de Chine  | Qui sommes nous Relations bilatérales  | Rubrique de l'ACHA  | Services presses médias
    Portada > Infomations Importantes
La Chine espère renforcer sa coopération avec l'Amérique latine, selon son ministre des AE (PAPIER GENERAL)
2019-09-27

Wang Yi, conseiller d'État chinois et ministre des Affaires étrangères, a déclaré jeudi à New York que la Chine espérait renforcer sa coopération avec l'Amérique latine afin d'obtenir des résultats positifs pour tous.

S'exprimant lors du septième cycle du Dialogue des ministres des Affaires étrangères de la Chine et du Quatuor de la Communauté d'États latino-américains et caraïbes (CELAC), M. Wang a souligné que la coopération entre la Chine et l'Amérique latine avait donné des résultats fructueux au cours des cinq dernières années depuis la création du Forum Chine-CELAC.

La Chine et les pays de la CELAC, en tant que nations en développement, ont de nombreux intérêts communs dans la défense de l'équité et de la justice internationales, la promotion du libre-échange et la sauvegarde du multilatéralisme, a-t-il noté.

Les deux parties devraient renforcer leur coordination et leur coopération, promouvoir le dialogue et les échanges et s'efforcer de devenir un moteur de la paix et du développement dans le monde, a ajouté M. Wang.

M. Wang a également affirmé que la Chine était prête à travailler avec les États d'Amérique latine et des Caraïbes afin de concilier les intérêts fondamentaux et les préoccupations majeures de chacun sur la base de l'égalité et des avantages mutuels, respecter le choix du système politique et de la voie de développement de chacun, ainsi que pour faire progresser la construction commune de l'Initiative chinoise "la Ceinture et la Route", et réaliser un développement commun selon le principe de la consultation intensive, de la contribution conjointe et des avantages partagés.

La coopération Chine-Amérique latine est un choix volontaire des deux côtés, a souligné M. Wang, ajoutant que la Chine n'avait jamais tenu compte de considérations géopolitiques en Amérique latine.

La Chine est disposée à rechercher une coopération tripartite et multipartite fondée sur le respect de la volonté des pays de la région et à élargir la zone d'intérêt pour obtenir des résultats bénéfiques pour tous, a-t-il noté.

Le chef de la diplomatie chinoise a également proposé quatre aspects pour promouvoir une coopération étendue entre la Chine et l'Amérique latine.

En premier lieu, il a appelé la région à construire conjointement l'Initiative "la Ceinture et la Route" de haute qualité, avec comme priorité la coopération sur la "Route de la soie en ligne" et la "Route de la soie numérique".

Deuxièmement, les deux parties devraient élargir leur coopération dans de nouveaux domaines tels que la réduction de la pauvreté et la prévention de la pollution, a déclaré M. Wang.

Troisièmement, les deux parties devraient renforcer leur collaboration dans le cadre de mécanismes multilatéraux, préservant ainsi les intérêts communs et l'espace de développement des pays en développement, a-t-il indiqué.

Enfin, M. Wang a dit que le mécanisme du forum devait être amélioré et que la Chine était prête à travailler avec les pays d'Amérique latine et des Caraïbes pour surmonter les interruptions et réaliser un développement commun.

De leur côté, saluant la réussite de la collaboration entre les deux parties au cours des cinq dernières années, les diplomates latino-américains participants ont déclaré que Beijing était un partenaire stratégique important pour la région, ajoutant que la présence de la Chine dans la région était positive.

Selon les représentants de la CELAC, la coopération entre l'Amérique latine et la Chine, et en particulier la construction conjointe de l'Initiative "la Ceinture et la Route", a été bénéfique au développement des pays d'Amérique latine et des populations de la région.

La CELAC est pour sa part disposée à renforcer la communication et la coordination avec la Chine afin de défendre conjointement le multilatéralisme et l'ordre international et hisser la coopération CELAC-Chine à un niveau supérieur.

Les deux parties ont également échangé des points de vue sur d'autres questions internationales et régionales d'intérêt commun.

Suggest To A Friend
  Print