Accueil  | Aperçu général de Chine  | Qui sommes nous Relations bilatérales  | Rubrique de l'ACHA  | Services presses médias
    Portada > Infomations Importantes
Rencontre entre le ministre chinois des A.E. et la ministre sud-africaine des Relations internationales et de la Coopération
2019-10-18

Wang Yi, conseiller d'État chinois et ministre des Affaires étrangères, et Naledi Pandor, ministre sud-africaine des Relations internationales et de la Coopération, se sont entretenus vendredi à Durban en Afrique du Sud.

Selon M. Wang, la Chine et l'Afrique du Sud sont des pays en développement majeurs et des économies émergentes ayant une influence importante. Avec le développement harmonieux de leurs relations bilatérales, la coopération pragmatique entre les deux pays est au premier plan de la coopération sino-africaine et elle devient un modèle pour la coopération Sud-Sud.

La Chine, a-t-il dit, voit toujours les relations bilatérales d'un point de vue stratégique et à long terme et considère l'Afrique du Sud comme un partenaire stratégique de confiance et un véritable ami. La Chine est désireuse de travailler avec l'Afrique du Sud pour mettre en œuvre le consensus atteint par les chefs d'État des deux pays et élever les relations bilatérales à un nouveau niveau.

M. Wang a déclaré que les deux parties devaient préparer le programme d'échanges importants et de coopération lors de sa prochaine étape, approfondir l'échange d'expériences sur la gouvernance et continuer à se comprendre et à se soutenir mutuellement sur des questions concernant leurs intérêts fondamentaux et leurs préoccupations majeures.

Selon M. Wang, la Chine est disposée à promouvoir le rapprochement entre l'initiative "La Ceinture et la Route" et les huit initiatives majeures proposées lors du Sommet de Beijing du Forum pour la coopération sino-africaine (FCSA) et le plan du développement national de l'Afrique du Sud, et à renforcer la coopération pratique entre les deux pays dans des domaines tels que les capacités industrielles, les parcs industriels, l'agriculture, les sciences et technologies et l'économie marine, afin de contribuer à la réindustrialisation de l'Afrique du Sud.

Il a ajouté que la Chine était également disposée à travailler avec l'Afrique du Sud et d'autres pays africains pour promouvoir la mise en œuvre des résultats du Sommet de Beijing du FCSA et pour construire une communauté de destin plus étroite entre la Chine et les pays africains.

M. Wang a souligné que la Chine et l'Afrique du Sud devraient renforcer leur communication et leur coopération stratégiques dans les affaires internationales et régionales, œuvrer de concert pour préserver le multilatéralisme et la démocratisation des relations internationales, s'opposer à l'unilatéralisme et au protectionnisme et préserver conjointement les intérêts communs des pays en développement.

De son côté, Mme Pandor a remercié la Chine pour son soutien précieux au développement économique de l'Afrique du Sud et d'autres pays africains.

Mme Pandor a déclaré que le partenariat stratégique global entre l'Afrique du Sud et la Chine reposait sur des bases profondes et qu'il était dynamique. L'Afrique du Sud se félicite des investissements croissants de la Chine en Afrique du Sud et souhaite apprendre de l'expérience de la Chine en matière de développement.

L'Afrique du Sud souhaite approfondir la coopération pratique entre les deux pays au profit des deux peuples, a-t-elle ajouté.

Selon la ministre sud-africaine, l'initiative "La Ceinture et la Route" offre de grandes opportunités de développement à l'Afrique du Sud et à l'Afrique dans son ensemble. L'Afrique du Sud continuera à soutenir fermement l'initiative et à y participer activement.

L'Afrique du Sud et la Chine ont la même position sur d'importantes questions internationales et régionales, a poursuivi Mme Pandor, ajoutant que l'Afrique du Sud était disposée à renforcer la communication et la coordination avec la Chine dans les affaires multilatérales, à renforcer la coopération entre les pays du groupe BRICS, à défendre le multilatéralisme et à préserver système commercial mondial.

Les deux ministres ont également procédé à un échange de vues approfondi sur les sujets internationaux et régionaux actuels et les défis communs, renforçant ainsi leur coordination stratégique.

Suggest To A Friend
  Print