Accueil  | Aperçu général de Chine  | Qui sommes nous Relations bilatérales  | Rubrique de l'ACHA  | Services presses médias
    Portada > Infomations Importantes
Wang Yi évoque deux faits fondamentaux sur la question de Hong Kong
2019-10-22

Le conseiller d'Etat et ministre des Affaires étrangères, Wang Yi, a répondu à une question concernant Hong Kong lors d'un entretien avec l'AFP, le 21 octobre 2019 à Paris.

Wang Yi a déclaré que les problèmes concernant Hong Kong relèvent des affaires intérieures de la Chine. « Selon la Charte des Nations unies, aucun pays ne peut s'immiscer dans les affaires intérieures d'autres pays. En ce qui concerne Hong Kong, il y a deux faits fondamentaux à évoquer avec vous. Le premier fait fondamental est que, ce qui se passe aujourd'hui à Hong Kong, ce n'est nullement des manifestations pacifiques. C'est de la violence de rue pure et simple. Un groupe de casseurs, portant pratiquement les mêmes vêtements et des masques similaires, armés de barres de fer et de cocktails Molotov, se sont livrés sans scrupule à des activités criminelles. Ils ont cassé des magasins, vandalisé des installations publiques, battu des passants innocents et paralysé le métro et l'aéroport. Ils ont même attaqué ouvertement des agents de police, menaçant directement la vie des policiers. Ce sont purement des actes criminels. Ce sont des actes inacceptables dans quelque pays que ce soit. Hong Kong a toujours respecté l'Etat de droit. Toute action doit être menée dans le cadre de l'Etat de droit. Aucun mécontentement ne peut servir de prétexte à la violence. A l'heure actuelle, le plus important à Hong Kong, c'est de mettre fin à la violence et au chaos, de rétablir l'ordre et de gérer les affaires administratives conformément à la loi. Le deuxième fait fondamental est que, au mépris total de la réalité, voire en faisant passer ce qui est noir pour du blanc, certaines forces étrangères, y compris certains médias, ont présenté ces violences de rue à Hong Kong comme un mouvement démocratique, et ont qualifié calomnieusement de violences les actions de la police menées conformément à la loi. »

« Diverses raisons peuvent expliquer cette distorsion, mais deux choses sont très claires. La première est que, ces personnes ont été aveuglées par leurs préjugés et leurs cœurs sont remplis de méchancetés, de sorte qu'ils ignorent les faits fondamentaux et répandent des rumeurs de toutes leurs forces. La deuxième raison est que, ces forces encouragent ces violences dans la rue dans le but de semer le chaos à Hong Kong et d'anéantir son développement et sa prospérité réalisés grâce aux efforts de générations de Hongkongais, ainsi que les progrès historiques obtenus depuis l'application de la politique d'"un pays, deux systèmes". Je peux vous dire que de tels agissement n'aboutiront jamais et ne pourront jamais aboutir. »

Wang Yi s'est dit convaincu que la population de Hong Kong reconnaîtrait les intentions sinistres de ces forces extérieures, que le gouvernement de la région administrative spéciale de Hong Kong réussirait à rétablir l'Etat de droit à Hong Kong en toute conformité avec la loi, et que le gouvernement central continuerait à appliquer la politique d'« un pays, deux systèmes » conformément à la Constitution et à la Loi fondamentale. « J'espère que les personnes ayant une conscience dans le monde adopteront une attitude objective et juste envers ce qui se passe à Hong Kong », a fait savoir M. Wang.

Wang Yi a déclaré que la violence à Hong Kong était en train de se reproduire dans d'autres pays. « En Catalogne, en Espagne, dans des installations d'utilité publique à Londres, en Angleterre, même dans les rues au Chili. Certains manifestants ont déclaré publiquement vouloir faire des lieux où ils se trouvent un second Hong Kong, en pratiquant la violence de rue à l'instar de Hong Kong. Certaines personnes sont allées jusqu'à qualifier la violence à Hong Kong de "beau spectacle". En disant cela, elles ont perdu toute forme de conscience. »

Suggest To A Friend
  Print