Accueil  | Aperçu général de Chine  | Qui sommes nous Relations bilatérales  | Rubrique de l'ACHA  | Services presses médias
    Portada > Infomations Importantes
Discours prononcé par Wang Yi lors de la 5e réunion du Mécanisme sino-français de haut niveau pour le dialogue sur les échanges humains
2019-10-22

21 octobre 2019, Paris

M. le Ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian,

Mesdames, Messieurs, chers amis,

Je suis très heureux de coprésider la cinquième réunion du Mécanisme sino-français de haut niveau pour le dialogue sur les échanges humains avec le Ministre des Affaires étrangères Le Drian. En mars dernier, le Président Xi Jinping a effectué une visite d'Etat réussie en France, ouvrant un nouveau chapitre des relations sino-françaises. Les chefs d'Etat de nos deux pays ont envisagé les échanges humains dans une perspective stratégique de long terme et se sont mis d'accord pour mettre pleinement en valeur le rôle de planification et de coordination du Mécanisme. La réunion d'aujourd'hui constitue non seulement une action de suivi de la mise en œuvre du consensus des deux chefs d'Etat, mais aussi une accumulation des acquis dans le domaine des échanges humains pour les échanges de haut niveau dans les prochaines étapes.

Cette année marque le 55e anniversaire de l'établissement des relations diplomatiques entre la Chine et la France, et le centenaire du Mouvement Travail-Etudes. Elle revêt une grande importance pour nos relations bilatérales et les échanges humains entre nos deux pays. Il y a cent ans, un grand nombre de jeunes Chinois animés du noble idéal de sauver la patrie ont traversé l'océan pour arriver en France. Ils ont recherché la voie du renouveau national sur cette terre et ont approfondi la compréhension mutuelle entre les deux peuples. Les plus célèbres d'entre eux sont le Premier ministre Zhou Enlai et M. Deng Xiaoping. Depuis l'établissement des relations diplomatiques il y a 55 ans, les échanges humains entre nos deux pays ont connu un essor vigoureux. Aujourd'hui, les étudiants chinois sont devenus le plus grand groupe d'étudiants internationaux en France et ils aiment tous la France. Le nombre de Français apprenant le chinois a dépassé les 100 000. Le nombre de jumelages de provinces et de villes de nos deux pays se classe au premier rang des pays européens. Le nombre de touristes ne cesse de créer des records. Les échanges culturels et humains sino-français fonctionnent à un niveau élevé et ne cessent de progresser. La partie chinoise en est satisfaite.

Comme le Président Xi Jinping l'a souligné, pour mieux développer les relations sino-françaises, la confiance politique mutuelle est la clé, la coopération pragmatique est la voie à suivre et le soutien populaire est le socle. Envisageant l'avenir, nous devons œuvrer ensemble pour mettre pleinement en valeur nos atouts culturels uniques, raffermir énergiquement le soutien populaire et contribuer à la mise en place d'un partenariat stratégique global plus solide, plus stable et plus dynamique entre la Chine et la France. Aujourd'hui, les responsables des départements compétents chinois et français dans le domaine des échanges humains se sont réunis ici. Nous espérons que les départements compétents des deux parties mèneront une communication franche et des échanges approfondis, planifieront ensemble les priorités de la coopération dans divers domaines dans les prochaines étapes, donneront un nouvel élan et insuffleront une nouvelle vitalité aux échanges humains sino-français. Je voudrais faire des observations et suggestions sur la mise en œuvre du consensus des deux chefs d'Etat et sur l'approfondissement et l'élargissement des échanges humains entre la Chine et la France.

Premièrement, pour approfondir les échanges humains entre la Chine et la France, nous devons promouvoir davantage l'inspiration mutuelle entre civilisations. La Chine et la France appartiennent respectivement aux civilisations orientale et occidentale. Elles sont initiatrices et promotrices des échanges entre civilisations. Nous préconisons tous le respect mutuel, l'apprentissage mutuel et l'inspiration mutuelle. C'est une vision juste de la civilisation et également une force motrice importante pour un développement durable des échanges humains sino-français. Le monde d'aujourd'hui traverse des changements majeurs inédits depuis un siècle. La théorie du choc des civilisations a resurgi. Cela mérite une grande vigilance. La Chine et la France doivent approfondir leurs échanges culturels et humains pour établir un exemple de coexistence harmonieuse et de coopération gagnant-gagnant entre civilisations différentes. La culture et la langue sont des supports importants de la civilisation. La Chine soutient l'élargissement des échanges culturels sino-français et se félicite de la coopération renforcée entre les musées, les institutions culturelles et artistiques et les groupes de spectacles des deux pays. Nous espérons que l'Institut Confucius, l'Alliance française et d'autres institutions de promotion linguistique et culturelle créeront des conditions plus favorables pour que nos deux peuples puissent apprendre la langue de l'autre partie et connaître sa culture.

Deuxièmement, pour approfondir les échanges humains sino-français, nous devons nous concentrer davantage sur la coopération future. L'ouverture, la coopération et le partage sont la voie à suivre pour l'innovation. Les universités et les institutions de recherche de nos deux pays, principaux acteurs du développement futur, doivent mener une coopération mutuellement bénéfique en profitant de leurs atouts respectifs. La partie chinoise souhaite travailler avec la partie française pour approfondir de manière intégrale la formation de talents de haut niveau dans les universités des deux pays et multiplier les échanges d'étudiants. Nous encourageons les ressources éducatives de premier ordre de la partie française à mener une coopération de haut niveau dans la gestion commune d'établissements d'enseignement avec des partenaires chinois. Les deux parties doivent promouvoir vigoureusement les domaines de coopération prioritaires bien définis, approfondir la coopération dans les laboratoires sino-français, explorer les mécanismes de financement commun et renforcer la coopération associant les entreprises, les universités et les établissements de recherche.

Troisièmement, pour approfondir les échanges humains entre la Chine et la France, nous devons renforcer davantage l'orientation des projets. À l'heure actuelle, la majeure partie des échanges et de la coopération entre nos deux pays dans le domaine des échanges humains ont été institutionnalisés et fonctionnent avec régularité, ce qui garantit leur continuité et leur stabilité. Nous devons concentrer nos ressources sur la mise en œuvre de projets prometteurs, tels que le Programme sino-français d'échange de cent écoles, la Semaine du sport et des arts Chine-France, les As du français de CGTN, la Journée médicale Chine-France, le Forum sino-français de haut niveau sur la coopération entre les collectivités locales, le Symposium sino-français sur l'égalité des genres et le Forum Chine-France des jeunes dirigeants. Nous devons nous efforcer d'élargir leur rayonnement parmi les populations des deux pays. Dans le même temps, les échanges humains doivent être ouverts à tous. Nous devons mener davantage d'échanges et de coopération proches de la vie des gens ordinaires afin de renforcer leur sentiment de satisfaction. À cette fin, les deux parties pourront approfondir la coopération en matière de presse, d'édition, de cinéma, et entre médias. Des efforts doivent être déployés pour présenter davantage d'œuvres reflétant notre histoire et notre réalité aux lecteurs et spectateurs de l'autre partie. Nous devons également saisir les opportunités importantes des Jeux olympiques d'hiver de 2022 à Beijing et des Jeux olympiques de Paris de 2024, améliorer énergiquement la capacité à préparer les Jeux et le niveau de coopération dans le sport de compétition, et continuer à inscrire de nouveaux chapitres dans les annales des échanges sportifs entre nos deux pays.

Quatrièmement, pour approfondir les échanges humains entre la Chine et la France, nous devons élargir la participation du public. La large participation de personnalités de tous les horizons est la source de vitalité des échanges humains sino-français. Dans les prochaines étapes, nous devrons ouvrir davantage les principaux canaux de la coopération intergouvernementale, mais aussi enrichir les plates-formes d'échanges populaires, afin de perfectionner constamment le mécanisme mobilisant à la fois le gouvernement, le secteur privé et divers acteurs de la société civile pour favoriser les échanges humains. Nous devons former une synergie dans l'élargissement des échanges entre les jeunes chinois et français. Hormis les échanges entre les adolescents des deux pays, nous devons également promouvoir activement le dialogue et les échanges entre les représentants des jeunes de tous les horizons. Nous devons également attacher de l'importance au rôle unique des femmes dans les échanges humains entre les deux pays, encourager les provinces et villes jumelées des deux pays à mener une coopération substantielle et promouvoir les échanges humains entre les deux pays au sein de la population. La France est l'une des destinations préférées des touristes chinois. Nous invitons également chaleureusement plus de touristes français à se rendre en Chine pour percevoir eux-mêmes le développement du pays au cours des 70 dernières années depuis la fondation de la Chine nouvelle, en particulier au cours des 40 dernières années depuis la réforme et l'ouverture.

En bref, nous devons prendre des actions plus riches, plus pragmatiques et plus efficaces pour mettre en œuvre le consensus important des deux chefs d'Etat sur les échanges humains et contribuer à l'approfondissement du développement du partenariat stratégique global sino-français à travers des échanges humains plus approfondis, plus vastes et plus satisfaisants.

Suggest To A Friend
  Print