Accueil  | Aperçu général de Chine  | Qui sommes nous Relations bilatérales  | Rubrique de l'ACHA  | Services presses médias
    Portada > Infomations Importantes
Wang Yi: La Chine souhaite continuer à jouer un rôle constructif dans la résolution des problèmes brûlants du monde
2019-10-22

Le conseiller d’Etat et ministre des Affaires étrangères, Wang Yi, a répondu à une question concernant la question de la Syrie dans un entretien exclusif avec l’AFP, le 21 octobre 2019 à Paris.

« La Chine poursuit depuis toujours une politique étrangère indépendante. Sur toutes les questions d’actualité brûlante, nous avons déterminé notre position en faisant la distinction entre ce qui est juste et ce qui est erroné. La question de la Syrie ne fait pas exception », a déclaré Wang Yi. « Au cours du règlement des questions d’actualité brûlante, la Chine ne participe pas au bras de fer entre grands pays, n’a pas l’intention de se lancer dans des luttes géopolitiques et n’a pas d’intérêt égoïste. La Chine souhaite continuer à jouer un rôle constructif dans la résolution des problèmes brûlants du monde. Ce qui suit est très important pour régler ces problèmes : premièrement, il faut insister sur le fait que l’organisation des Nations unies constitue le principal canal ; deuxièmement, les pays de la région, en particulier les pays voisins, doivent jouer un rôle positif ; en dernier lieu, la direction et le destin du pays concerné doivent être déterminés par le peuple de ce pays. En ce qui concerne la question syrienne, la résolution 2254 du Conseil de sécurité, soutenue par la Chine, stipule clairement un processus politique "conduit et pris en main par les Syriens". »

Wang Yi a déclaré que la Chine avait toujours désapprouvé le recours à la force dans d’autres pays et qu’elle s’opposait notamment à l’utilisation de la force sans autorisation de l’ONU ni consentement du pays intéressé. « En ce qui concerne la situation récente en Syrie, toute action entreprise par le Conseil de sécurité nécessite un consensus par voie de consultation et ne peut pas refléter uniquement les revendications d’un pays. La position de la Chine n’a pas changé, nous ne sommes pas d’accord avec l’utilisation de la force par la Turquie en Syrie et souhaitons poursuivre le principe du règlement politique. En même temps, nous souhaitons collaborer avec les autres pays, dont la Turquie, pour lutter contre le terrorisme et les risques de fuite des terroristes. »

Suggest To A Friend
  Print