Accueil  | Aperçu général de Chine  | Qui sommes nous Relations bilatérales  | Rubrique de l'ACHA  | Services presses médias
    Portada > Infomations Importantes
Wang Yi: La Chine a confiance dans la conclusion d'un accord d'investissement Chine-UE
2019-10-22

Le conseiller d'Etat et ministre des Affaires étrangères, Wang Yi, a répondu à une question concernant les relations économiques et commerciales entre la Chine et l'Union européenne (UE) lors d'un entretien exclusif avec l'AFP, le 21 octobre 2019 à Paris.

Wang Yi a déclaré que la Chine et l'UE étaient l'une l'autre des partenaires économiques et commerciaux importants. « Nous espérons tous que la coopération économique et commerciale sera plus normalisée et plus respectueuse de la loi. La Chine a une attitude positive à l'égard de la signature de l'accord d'investissement Chine-UE. Etant donné leurs stades de développement différents, la Chine et l'UE doivent conclure un accord mutuellement bénéfique, en fonction de leurs réalités et de leurs besoins, plutôt que d'imposer toujours leurs propres revendications à l'autre partie. La Chine continuera de s'ouvrir vers l'extérieur et l'accès au marché chinois sera de plus en plus facilité. La Chine applique un traitement national avant établissement et une liste négative dans l'ensemble du pays. Par ailleurs, cette liste négative se réduit. Tout cela crée les conditions favorables à la conclusion d'un accord entre la Chine et l'UE dans les meilleurs délais. Pendant le sommet Chine-UE de cette année, les dirigeants des deux parties sont convenus que les négociations aboutissent à des progrès décisifs avant la fin de l'année, pour permettre la conclusion en 2020 d'un accord de haut niveau. C'est le consensus des deux parties et l'engagement qu'elles ont pris l'une envers l'autre. La Chine est en train d'accélérer le processus de négociation selon cette feuille de route. Les négociations avancent bien et il y a grand espoir qu'on réalise ensemble cet objectif. »

Wang Yi a déclaré que la Chine était également disposée à démarrer au plus vite des négociations sur un accord de libre-échange avec la partie européenne, au moins à lancer des études de faisabilité. « La partie européenne a signé des accords de libre-échange avec de nombreux pays et ne devra plus ignorer la Chine, le plus grand marché de l'UE. La Chine n'arrêtera pas de s'ouvrir vers l'extérieur et offrira un meilleur environnement d'investissement aux entreprises étrangères, y compris aux entreprises de l'UE. Nous espérons que l'UE fera de même. La 5G, résultat des progrès de la science et des technologies humaines, doit être partagée par tous les pays. Nous espérons que l'UE maintiendra une attitude objective et juste et fournira un environnement favorable à la concurrence équitable ainsi qu'une politique non-discriminatoire à toutes les entreprises, y compris les entreprises chinoises et les entreprises de la 5G. »

Suggest To A Friend
  Print