Accueil  | Aperçu général de Chine  | Qui sommes nous Relations bilatérales  | Rubrique de l'ACHA  | Services presses médias
    Portada > Infomations Importantes
Le MAE chinois appelle à l'approfondissement des relations sino-suisses
2019-10-23

Le conseiller d'Etat et ministre chinois des Affaires étrangères Wang Yi a déclaré mardi que la Chine et la Suisse devraient suivre le rythme de l'époque et approfondir leur partenariat stratégique innovant.

S'exprimant lors d'une conférence de presse conjointe avec son homologue suisse Ignazio Cassis, M. Wang a indiqué que plusieurs expériences méritaient d'être partagées étant donné que l'année prochaine marquera le 70e anniversaire des relations diplomatiques entre les deux pays.

Pour approfondir leur partenariat stratégique innovant, les deux pays devraient renforcer leur coopération financière, a affirmé le ministre chinois, ajoutant que la Suisse est une puissance financière et que la Chine accélère également l'ouverture de son secteur financier, y compris dans les domaines bancaire, des titres et des assurances.

La première coentreprise de valeurs mobilières à capitaux étrangers approuvée par la Chine était une société financière suisse et les deux pays disposent de vastes possibilités de coopération dans le domaine financier.

La Chine est le plus grand pays manufacturier au monde et la Suisse dispose d'avantages dans la fabrication de pointe, a-t-il souligné, ajoutant que les deux pays peuvent travailler ensemble.

La Suisse possède des technologies uniques tandis que la Chine jouit d'une bonne base scientifique et technologique et d'un immense espace de marché, selon M. Wang. La technologie suisse bénéficierait de l'énorme marché chinois.

La Chine protégera strictement les droits de propriété intellectuelle et mènera une coopération technique en conformité avec les règles du marché, a-t-il poursuivi.

Il a noté que, afin de réaliser les perspectives de ces trois aspects de la coopération, une condition préalable importante est de consolider continuellement les fondements de la confiance mutuelle entre les deux parties.

"Cela est basé sur le respect mutuel, la compréhension mutuelle et le soutien mutuel pour les intérêts fondamentaux de chacun", a-t-il martelé.

Le ministre chinois a souligné que les relations bilatérales devraient être fondées sur trois principes.

Premièrement, il est important que les pays se traitent les uns les autres sur un pied d'égalité, ce qui est un principe fort de la diplomatie chinoise. Les pays, petits ou grands, sont des membres égaux de la communauté internationale.

Deuxièmement, le respect mutuel : bien que les deux pays aient des systèmes historiques, culturels et sociaux différents, les deux pays respectent la voie de développement choisie par l'autre et doivent respecter les différences de l'autre.

Le troisième principe est la coopération gagnant-gagnant. Selon le ministre, les deux pays peuvent compléter les avantages de l'autre pour soutenir la croissance.

"La Chine et la Suisse sont devenues un modèle de coopération gagnant-gagnant entre pays de différents systèmes sociaux, de différents stades de développement et de différentes superficies", a-t-il déclaré. "Ces précieuses expériences méritent d'être transmises aux générations futures".

Suggest To A Friend
  Print