Accueil  | Aperçu général de Chine  | Qui sommes nous Relations bilatérales  | Rubrique de l'ACHA  | Services presses médias
    Portada > Infomations Importantes
Wang Yi : Il est d'autant plus nécessaire de jeter des bases politiques solides que l'on travaille à inaugurer une nouvelle ère des relations sino-japonaises
2019-10-26

Le conseiller d'État et ministre des Affaires étrangères, Wang Yi, a assisté le 26 octobre 2019 à Beijing à la cérémonie d'ouverture du 15e Forum Beijing-Tokyo et y a prononcé un discours.

« Les relations sino-japonaises ont connu des changements importants et positifs. La convergence des intérêts de la Chine et du Japon n'a jamais été aussi étendue et profonde qu'aujourd'hui. Le développement de la Chine et celui du Japon n'ont jamais été aussi directement et étroitement liés qu'aujourd'hui. La nouvelle ère exige que nous travaillions ensemble pour établir une relation bilatérale plus mature et plus stable et pour écrire un nouveau chapitre de coopération gagnant-gagnant. La nouvelle ère nous demande de promouvoir conjointement le développement et la prospérité de la région et d'orienter le nouvel avenir de l'Asie. La nouvelle ère exige que nous partagions les responsabilités internationales qui nous incombent et apportions de nouvelles contributions à la stabilité et au développement de la région et du monde », a déclaré Wang Yi.

« Guidés par l'important consensus des dirigeants des deux pays sur la construction des relations sino-japonaises adaptées aux exigences de la nouvelle ère, les deux parties doivent jeter des bases solides pour le développement des relations sino-japonaises, renforcer la dynamique, éliminer les perturbations et ouvrir des perspectives prometteuses pour les relations bilatérales dans la nouvelle ère », a indiqué M. Wang.

« La Chine et le Japon doivent instaurer une confiance politique mutuelle de niveau plus haut. Il est d'autant plus nécessaire de jeter des bases solides et de respecter les principes établis dans les quatre principes politiques sino-japonais que l'on travaille à inaugurer une nouvelle ère. Il est d'autant plus nécessaire d'honorer ses engagements en ce qui concerne l'histoire et la question de Taïwan. Il ne faut tolérer aucune ambiguïté, ni vaciller, encore moins revenir en arrière.

La Chine et le Japon doivent développer une coopération mutuellement avantageuse de meilleure qualité. Les deux parties doivent mettre pleinement en valeur leurs avantages respectifs, approfondir et élargir leur coopération économique et commerciale bilatérale. Elles doivent continuer à ouvrir de nouvelles voies pour la coopération pragmatique entre les deux pays, à créer de nouveaux points forts et développer davantage les intérêts communs des relations sino-japonaises en vue d'une coopération gagnant-gagnant de grande qualité.

La Chine et le Japon doivent promouvoir des échanges culturels plus riches et plus variés. Nous devons apprendre à extraire l'identité spirituelle des liens historiques. Nous devons faire en sorte que nos deux peuples aient une communion d'esprit et une meilleure impression l'un de l'autre. Nous devons veiller à ce que les relations sino-japonaises soient plus chaleureuses.

La Chine et le Japon doivent jouer un rôle moteur plus actif au niveau régional. Nous devons répondre plus activement aux attentes des pays de la région et accélérer les négociations sur le Partenariat économique régional global et celles sur la zone de libre-échange Chine-Japon-République de Corée pour piloter la coopération régionale et le processus d'intégration régionale en Asie.

La Chine et le Japon doivent établir une relation de sécurité plus constructive. Les deux parties doivent s'attacher à accroître la sécurité et la confiance mutuelle, à remplacer les soupçons par le dialogue et les échanges, à remédier aux carences en matière de sécurité et à sortir de l'impasse de sécurité. Nous devons préconiser et mettre en pratique une nouvelle conception de sécurité commune, globale, coopérative et durable, respecter les intérêts et les préoccupations légitimes de toutes les parties en matière de sécurité, nous opposer à ce que toute partie porte atteinte à la sécurité d'autrui pour sa propre sécurité, et jouer un rôle constructif dans le maintien de l'équilibre et de la stabilité stratégiques au niveau mondial.

La Chine et le Japon doivent renforcer la coopération multilatérale stratégique. Face à l'unilatéralisme qui gagne du terrain et au contre-courant du protectionnisme, nous devons faire valoir l'esprit de partenariat, préserver les normes fondamentales d'équité et de justice, sauvegarder clairement le système international centré sur les Nations unies, défendre fermement le multilatéralisme et le libre-échange, travailler ensemble pour relever les défis mondiaux, faire progresser la gouvernance mondiale et injecter plus de stabilité et d'énergie positive dans le monde d'aujourd'hui. »

Le Forum Beijing-Tokyo a été créé par le China Daily et le cercle de réflexion japonais NPO en 2005. Depuis 2015, le forum se tient tous les ans à Beijing ou à Tokyo sous l'égide de l'Administration de publication et de diffusion en langues étrangères de Chine et du NPO. Le forum a réuni plus de 600 invités, parmi lesquels, Xu Lin, chef adjoint du Département de la Communication du Comité central du PCC et directeur du Bureau de l'Information du Conseil des Affaires d'État, l'ancien Premier ministre japonais Yasuo Fukuda, l'ancien Secrétaire général adjoint de l'ONU, Yasushi Akashi, des parlementaires issus de divers partis politiques japonais, des représentants des gouvernements chinois et japonais, des représentants d'universités, des experts et des universitaires, des personnalités de renom. Avant la cérémonie d'ouverture, Wang Yi a rencontré les principaux représentants de la partie japonaise présents au forum.

Suggest To A Friend
  Print