Accueil  | Aperçu général de Chine  | Qui sommes nous Relations bilatérales  | Rubrique de l'ACHA  | Services presses médias
    Portada > Infomations Importantes
Xi appelle au renforcement de la coopération pratique sino-grecque
2019-11-11

Le président chinois Xi Jinping a appelé lundi à renforcer la coopération pratique entre la Chine et la Grèce, à l'heure où les deux pays cherchent à consolider leur partenariat stratégique global.

Issues de civilisations anciennes, la Chine et la Grèce devraient conjuguer leurs efforts pour apporter des bénéfices encore plus grands à leurs peuples et contribuer davantage au progrès de l'Humanité, a déclaré M. Xi à l'occasion d'un entretien avec le Premier ministre grec Kyriakos Mitsotakis à Athènes.

Les deux dirigeants s'étaient déjà vus il y a une semaine à Shanghai, lorsque M. Mitsotakis a conduit une délégation grecque à la 2e Exposition internationale des importations de Chine (CIIE).

Le volume des transactions enregistrées par les entreprises grecques lors de cette foire a été multiplié par 2,5 par rapport à la première édition en 2018, a noté le président chinois.

La Chine est déterminée à accroître son ouverture et demeure prête à offrir davantage d'opportunités de développement à tous les pays, dont la Grèce, a-t-il fait remarquer.

Les échanges culturels et la coopération mutuellement bénéfique constituent deux piliers majeurs des relations sino-grecques, a souligné M. Xi. Selon lui, en matière de coopération pratique, les deux pays devraient concentrer leurs efforts dans quatre domaines.

Premièrement, ils pourraient mettre en synergie l'Initiative la Ceinture et la Route (ICR) proposée par la Chine et la stratégie grecque visant à transformer le pays en une plateforme internationale de transit logistique.

Deuxièmement, ils devraient accroître leurs échanges commerciaux et leurs investissements et renforcer la coopération dans des domaines tels que l'électricité, les télécoms, la manufacture et les finances. La Chine est disposée à importer davantage de produits agricoles grecs de haute qualité et encourage aussi davantage d'entreprises chinoises à investir et à faire des affaires en Grèce.

Troisièmement, les deux pays devraient approfondir les échanges culturels et entre peuples. Ils devraient non seulement renforcer les échanges et l'apprentissage mutuel, s'appuyant sur le riche patrimoine culturel de leurs ancêtres, mais aussi innover en s'inspirant des tendances actuelles du développement mondial. Ils devraient favoriser les échanges personnels et la coopération à l'échelon sous-national en organisant en 2021 une Année de la culture et du tourisme. Les deux parties devraient également soutenir la coopération en matière d'innovation scientifique et technologique.

Quatrièmement, les deux pays devraient faire progresser ensemble les relations entre la Chine et l'Union européenne (UE). La Grèce est un membre important de l'UE et un pays important de la région des Balkans. Le mécanisme de coopération entre la Chine et les pays d'Europe centrale et orientale (PECO) enrichit le partenariat stratégique global entre la Chine et l'UE et la Chine reste disposée à coopérer avec la Grèce pour consolider ce mécanisme et à préserver ensemble le multilatéralisme afin d'obtenir des résultats mutuellement bénéfiques.

Le respect sur un pied d'égalité, la coopération amicale, l'ouverture, l'inclusion ou encore l'esprit d'entreprise sont des caractéristiques communes de ces deux grandes nations, a noté M. Xi, jugeant qu'elles constituaient une force motrice dans la quête commune du développement.

Avec des efforts concertés des deux côtés, les relations bilatérales devraient donner des résultats plus fructueux et les deux pays pourraient contribuer davantage à la construction de la communauté de destin pour l'humanité, a-t-il estimé.

Pour sa part, M. Mitsotakis a dit que la Chine était une grande civilisation ancienne jouant un rôle décisif dans la promotion de la paix et du développement dans le monde.

Unique au monde, le succès du développement économique de la Chine peut être qualifié de miracle de la société humaine, a indiqué le Premier ministre grec, notant que l'ouverture accrue de la Chine offrirait davantage de possibilités à tous les pays, y compris le sien. 

La coopération sino-grecque revêt une importance stratégique et le peuple grec remercie la Chine pour son aide précieuse pendant la crise financière, a poursuivi M. Mitsotakis.

La Grèce continuera de soutenir fermement la Chine sur les questions touchant à ses intérêts fondamentaux et participera activement à l'édification conjointe de l'ICR afin de faire du port du Pirée le plus grand port d'Europe et de favoriser la connectivité eurasienne.

La Grèce espère jouer le rôle de passerelle pour relier la Chine au marché européen et souhaite que davantage d'entreprises chinoises investissent et créent des entreprises chez elle, ce qui favorisera fortement la croissance économique et l'emploi local, a-t-il souhaité.

M. Mitsotakis a également exprimé l'espoir de voir les deux parties renforcer leurs échanges et leur coopération dans les domaines du transport maritime, de l'énergie, du commerce électronique, de la culture, de l'éducation ou encore du tourisme.

La Grèce ne partage pas l'opinion selon laquelle la coopération entre les PECO et la Chine divise l'Europe, a signalé le Premier ministre grec, ajoutant que son pays resterait attaché à cette coopération et qu'il jouerait un rôle positif dans la promotion de la relation globale entre l'UE et la Chine.

Kyriakos Mitsotakis s'est dit convaincu que la visite du président Xi produira de nombreux fruits et constituera un nouveau jalon majeur dans le développement des relations entre la Grèce et la Chine et entre l'UE et la Chine.

Après leurs entretiens, les deux dirigeants ont rencontré la presse et assisté à une cérémonie d'échange de documents de coopération bilatérale portant notamment sur les investissements, les ports, la finance, l'énergie et l'éducation.

Dans une déclaration conjointe sur le renforcement de leur partenariat stratégique global, les deux parties ont par ailleurs réaffirmé leur respect de la souveraineté et de l'intégrité territoriale de chacun, ainsi que leur compréhension et leur soutien mutuel sur des questions touchant à leurs intérêts fondamentaux et préoccupations majeures.

La Chine a réaffirmé son soutien au processus d'intégration européenne et a reconnu le rôle important de la Grèce dans la promotion du partenariat Chine-UE, souligne cette déclaration conjointe.

Les deux parties s'engagent à se conformer au concept d'ouverture et d'inclusivité, à bâtir une économie mondiale ouverte, à s'opposer à toute forme de protectionnisme et d'unilatéralisme, à protéger ensemble le système commercial multilatéral avec l'Organisation mondiale du commerce (OMC) en son coeur, à promouvoir la libéralisation du commerce et la facilitation des investissements afin de rendre la mondialisation économique plus ouverte, inclusive, équilibrée et bénéfique pour tous.

La Grèce ouvrira par ailleurs un consulat général à Chengdu, chef-lieu de la province du Sichuan (sud-ouest), tandis que les deux pays encouragent l'ouverture de davantage de liaisons aériennes entre eux.

Les deux parties sont aussi convenues de renforcer de façon continue leur coopération touristique en promouvant la culture grecque en Chine et la culture chinoise en Grèce, selon la déclaration.

La Chine et la Grèce, en tant que co-initiateurs du Forum des civilisations anciennes, sont prêtes à coopérer étroitement dans ce cadre multilatéral afin de renforcer la visibilité et l'influence de ce forum à l'échelle mondiale, ajoute ce document.

Après la Grèce, M. Xi doit se rendre au Brésil, où il participera au 11e sommet des BRICS qui se tiendra mercredi et jeudi à Brasilia.

Suggest To A Friend
  Print