Accueil  | Aperçu général de Chine  | Qui sommes nous Relations bilatérales  | Rubrique de l'ACHA  | Services presses médias
    Portada > Infomations Importantes
La répression de Huawei reflète une psychologie lugubre (MAE chinois)
2020-02-15

Le conseiller d'Etat chinois et ministre des Affaires étrangères Wang Yi a rejeté vendredi les accusations sans fondement contre le géant chinois des télécommunications Huawei, affirmant que la répression par les Etats-Unis d'une société privée comme Huawei reflétait une psychologie lugubre.

"Huawei est une entreprise à 100% privée, qui a développé ses activités en vertu de son propre travail acharné et de sa sagesse, et par la concurrence du marché," a indiqué vendredi M. Wang dans une interview avec Reuters.

"Les Etats-Unis ont mobilisé leur puissance nationale et ont même essayé de mobiliser leurs alliés pour une répression concentrée de Huawei", a-t-il accusé, ajoutant : "je crains que ce soit surtout à cause du grand succès de Huawei".

"Pourquoi les Etats-Unis ne peuvent-ils pas accepter que les entreprises d'autres pays puissent aussi montrer leur talent dans les domaines de l'économie et de la technologie?" a demandé le chef de la diplomatie chinoise.

"Peut-être qu'au fond, ils n'espèrent pas voir d'autres pays se développer. Ils ne veulent pas voir que les entreprises d'autres pays peuvent devenir grandes et fortes", a-t-il estimé.

M. Wang a déclaré que les Etats-Unis avaient fabriqué des rumeurs contre Huawei, mais n'avaient pas réussi à trouver de preuves crédibles. Au lieu de cela, a-t-il dit, les affaires WikiLeaks et Snowden ont montré que ce sont précisément d'autres sociétés de communication qui espionnent le monde.

Selon lui, Huawei a officiellement annoncé au monde se tenir prêt à signer des accords "sans porte dérobée" avec n'importe quel pays et organisation pour prouver son innocence et sa transparence par un engagement juridiquement contraignant.

"N'est-ce pas suffisant?" a-t-il demandé, estimant que la répression de Huawei n'avait aucun sens et était immorale.

Certains pays, dont le Royaume-Uni et l'Allemagne, n'ont pas été aveuglés par les rumeurs, a apprécié M. Wang. Au contraire, ils sont prêts à fournir un environnement de concurrence équitable pour les entreprises d'autres pays, y compris Huawei, sur la base du maintien de la sécurité de leur infrastructure de communication.

"Je pense que c'est conforme aux règles du marché et que cela constitue un choix sage et correct fait par des pays souverains et indépendants", a-t-il ajouté.

Suggest To A Friend
  Print