Accueil  | Aperçu général de Chine  | Qui sommes nous Relations bilatérales  | Rubrique de l'ACHA  | Services presses médias
    Portada > Infomations Importantes
Le ministre des Affaires étrangères chinois appelle au multilatéralisme lors de la Conférence de Munich sur la sécurité
2020-02-15

Le conseiller d'Etat et ministre chinois des Affaires étrangères Wang Yi, a appelé samedi à aller au-delà des différences entre l'Orient et l'Occident et à pratiquer le multilatéralisme dans un discours prononcé lors de la 56e Conférence de Munich sur la sécurité (MSC).

Dans son discours, M. Wang a expliqué aux participants la situation actuelle de la lutte menée par la Chine contre l'épidémie de nouveau coronavirus sous la direction du président chinois Xi Jinping.

Il a indiqué que les mesures strictes prises par le gouvernement chinois faisaient à présent sentir leurs effets et que la Chine était pleinement confiante et capable de gagner son combat contre l'épidémie.

"Je crois qu'après l'épidémie, l'économie chinoise progressera sur une voie plus saine et plus durable. Le peuple chinois deviendra plus résolu à construire une société modérément prospère sous tous ses aspects, à éradiquer la pauvreté absolue et à parvenir au grand renouveau de la nation chinoise", a déclaré le chef de la diplomatie chinoise.

Il a ajouté que l'épidémie avait fait comprendre à l'humanité que notre époque est une ère où les menaces à la sécurité traditionnelles et non traditionnelles sont imbriquées. Un problème régional peut se transformer en problème mondial et vice versa, et c'est pourquoi aucun pays ne peut rester seul et à l'abri des menaces. Bien au contraire même, tous les pays sont interconnectés et partagent un destin commun.

"Le renforcement de la gouvernance mondiale et de la coordination internationale est urgent, et cela dès maintenant. Nous devons nous débarrasser de la division entre l'Orient et l'Occident et aller au-delà des différences entre le Sud et le Nord, afin de construire une communauté de destin pour l'humanité", a conclu M. Wang.

M. Wang a fait quatre suggestions pour le multilatéralisme :

Premièrement, les pays doivent adhérer au multilatéralisme et rechercher un développement commun. Le multilatéralisme nie la priorité d'un seul État ; au contraire, il considère que tous les pays partagent le même droit au développement.

"Si seuls les pays occidentaux prospèrent alors que les pays non occidentaux sont en retard pour toujours, ce n'est pas du multilatéralisme. Cela ne permettra pas le progrès commun de l'humanité", a-t-il affirmé.

"La modernisation de la Chine est une nécessité de l'histoire. Les conditions nationales de la Chine ont décidé qu'elle ne pouvait pas copier le modèle occidental, et les gènes culturels de la Chine ne lui permettent pas de suivre une vieille façon de rechercher l'hégémonie comme les grandes puissances de l'histoire", a poursuivi le ministre.

Il a rappelé que la Chine adhère au principe du développement pacifique, recherche la coopération et un résultat gagnant-gagnant avec le monde. Le chemin socialiste à caractéristiques chinoises a obtenu de grands succès, et il possède une vitalité énergétique et un avenir prometteur.

La Chine respecte les choix des pays occidentaux et espère tirer les leçons de l'expérience des pays développés dans le but de parvenir à une prospérité commune, a-t-il affirmé.

Dans le même temps, a indiqué le chef de la diplomatie chinoise, l'Occident devrait également se débarrasser de sa mentalité subconsciente de suprématie en matière de civilisation, abandonner ses préjugés et son anxiété à l'égard de la Chine, et accepter et saluer le développement et le renouveau d'un pays de l'Orient avec un système différent de celui de l'Occident, a dit M. Wang.

Deuxièmement, le ministre a noté que les grandes nations doivent mettre en pratique ce qu'elles prêchent lorsqu'il s'agit d'adhérer au principe du multilatéralisme. Le succès du multilatéralisme appelle les grandes nations à jouer des rôles clés et à assumer des responsabilités majeures, et c'est pourquoi elles doivent assumer leurs responsabilités et sauvegarder les intérêts communs de tous les pays, a déclaré M. Wang.

Il a ajouté que les grands pays doivent s'efforcer de maintenir l'ouverture du monde, ne pas se confronter et s'opposer, et s'unir pour sauvegarder la paix et la stabilité mondiales.

M. Wang a déclaré que la Chine approfondira encore le partenariat stratégique de coordination avec la Russie, continuera d'explorer des moyens de coexistence pacifique et de coopération gagnant-gagnant avec les États-Unis, et approfondira la coopération avec l'Europe.

Troisièmement, M. Wang a noté que les normes internationales doivent être respectées dans l'adhésion au multilatéralisme, soulignant que le multilatéralisme n'accepte pas les actes unilatéraux et implique que les relations internationales soient démocratisées et fondées sur la primauté du droit international et le maintien de la justice mondiale.

La Chine a toujours adhéré à son engagement initial et est un ardent défenseur du droit international et des objectifs de la Charte des Nations unies, a-t-il souligné.

Il a ajouté que la politique étrangère de la Chine est fondée sur l'objectif de maintenir la paix mondiale et de promouvoir le développement commun, et qu'elle découle de l'adhésion aux principes fondamentaux du droit international et des relations internationales. Elle n'est donc pas affectée par des événements temporaires et n'a aucun intérêt personnel. Enfin, elle a résisté à l'épreuve de l'histoire et s'est acquis la confiance des pays du monde entier, a déclaré M. Wang.

Quatrièmement, le ministre a noté que la prise de conscience de la communauté doit être encouragée dans son adhésion au multilatéralisme.

M. Wang a indiqué que la proposition de la Chine de construire une communauté de destin pour l'humanité est basée sur la tradition culturelle chinoise selon laquelle "tous ceux qui vivent sous le ciel appartiennent à la même famille", reflétant la pensée profonde et l'attention humaniste de l'avenir de l'humanité.

Le ministre a conclu en disant que la Chine était disposée à travailler avec toutes les parties pour transcender les systèmes sociaux, l'histoire, la culture et les différents stades de développement, pour bien prendre soin de la planète et pour construire un village mondial partagé par tous.

Suggest To A Friend
  Print