Accueil  | Aperçu général de Chine  | Qui sommes nous Relations bilatérales  | Rubrique de l'ACHA  | Services presses médias
    Portada > Infomations Importantes
Le MAE chinois exhorte les pays à éviter les soupçons infondés dans la lutte mondiale contre le COVID-19
2020-04-04

Le conseiller d'Etat chinois et ministre des Affaires étrangères Wang Yi a exhorté vendredi tous les pays à éviter toute forme de soupçons infondés et à ne pas politiser la coopération dans la lutte mondiale contre le COVID-19.

Il a tenu ces propos lors d'une conversation téléphonique avec Josep Borrell, haut représentant de l'Union européenne (UE) pour les affaires étrangères et la politique de sécurité.

Face à cette crise sans précédent, tous les pays devraient s'élever au-dessus des idéologies et, en particulier, éviter toute pratique visant à politiser la coopération contre la maladie, a-t-il indiqué.

Le chef de la diplomatie chinoise a déclaré que la Chine ressentait la même chose lorsque le coronavirus a fait de lourdes victimes dans de nombreux pays européens, et s'est dit disposé à exprimer sa sincère sympathie à l'UE et à ses pays membres.

Les virus n'ont pas de frontières et ne connaissent pas de races, a-t-il dit, notant que seule la solidarité internationale pouvait vaincre la maladie qui menace toute l'humanité.

M. Wang a déclaré que les deux parties devraient pleinement poursuivre la tradition de travailler ensemble et de s'entraider dans les bons comme les mauvais moments.

Pendant les périodes difficiles où la Chine luttait contre l'épidémie, l'UE a offert sa sympathie et son soutien à la Chine, a-t-il rappelé. Actuellement, l'UE fait tous les efforts pour relever le défi, et malgré un risque possible de reprise de l'épidémie, la Chine est prête à surmonter les difficultés et à tendre la main pour fournir un soutien et une assistance en fonction des besoins de l'UE et de ses membres.

M. Wang a dit croire que la confiance mutuelle et la coopération bilatérale entre la Chine et l'UE seraient renforcées par leur travail conjoint de lutte contre la maladie.

Quant à certains soupçons concernant les intentions de la Chine derrière son aide à l'Europe, il a souligné que la Chine était une nation reconnaissante, et que l'aide de la Chine en réponse aux besoins de l'UE était un acte de réciprocité pour sa générosité, et était basée sur l'esprit humanitaire international.

M. Wang a ajouté que l'aide de la Chine incarnait également la vision d'une communauté de destin pour l'humanité, proposée par le président chinois Xi Jinping.

La Chine ne reste jamais les bras croisés lorsque des amis sont en difficulté, et ne pense pas à son intérêt personnel lorsqu'elle apporte son aide, a-t-il noté, affirmant que la Chine et l'UE devraient délivrer un message de travail solidaire pour lutter contre le virus.

Il existe différents pays, mais les gens vivent dans un village mondial et forment une communauté de destin commun, a déclaré M. Wang, ajoutant que la Chine est prête à travailler avec les pays européens pour aider d'autres pays en développement avec des systèmes de santé fragiles, en particulier les pays africains, à faire face à l'épidémie de façon plus efficace.

Pour sa part, M. Borrell s'est dit d'accord avec M. Wang et a remercié la Chine pour sa sympathie et son soutien.

Citant la grave situation du COVID-19 en Europe, M. Borrell a estimé qu'elle continuait de s'aggraver, causant à la fois de lourdes pertes et un fort impact sur les économies de la région.

L'UE apprécie hautement le soutien et l'aide de la Chine à l'UE et à ses pays membres, et reconnaît pleinement le rôle constructif de la Chine dans l'effort mondial de lutte contre le virus, a déclaré M. Borrell, notant que l'extension d'un coup de main à d'autres pays dans le besoin était une bonne tradition chinoise.

M. Borrell s'est déclaré tout à fait d'accord avec l'idée que les virus n'ont pas de frontières, ajoutant que tous les pays partageaient un destin commun face à la maladie, et qu'elle ne pouvait finalement être vaincue qu'avec la coordination et la coopération de la communauté internationale.

Il a ajouté que l'UE était prête à se joindre à la Chine pour surmonter les difficultés actuelles.

Suggest To A Friend
  Print