Accueil  | Aperçu général de Chine  | Qui sommes nous Relations bilatérales  | Rubrique de l'ACHA  | Services presses médias
    Portada > Infomations Importantes
Wang Yi espère que le Royaume-Uni respectera le droit légitime de la Chine à préserver la sécurité nationale à Hong Kong
2020-06-09

Le conseiller d'État et ministre chinois des Affaires étrangères Wang Yi a eu une conversation téléphonique le 8 juin 2020 avec le ministre britannique des Affaires étrangères Dominic Raab.

« La Chine et le Royaume-Uni, en tant que deux grands pays possédant une influence mondiale, partagent la responsabilité commune de préserver la paix et le développement dans le monde. Le renforcement de la coopération bilatérale mutuellement bénéfique entre les deux parties dans un large éventail de domaines est dans l'intérêt fondamental et à long terme des deux peuples. La paix internationale et la stabilité stratégique sont perturbées et endommagées par l'unilatéralisme. Les deux pays doivent assumer la responsabilité de défendre le multilatéralisme et de sauvegarder ensemble le système international centré sur l'ONU et l'ordre international basé sur le droit international », a déclaré M. Wang.

« Les affaires de Hong Kong relèvent purement des affaires intérieures de la Chine et aucune ingérence extérieure n'y est tolérée. La préservation de la sécurité nationale à Hong Kong concerne les intérêts fondamentaux de la Chine et constitue une question de principe majeure qui doit être respectée. Le gouvernement central a pour responsabilité de préserver la sécurité nationale en Chine, comme c'est le cas dans tout autre pays. Si le gouvernement central autorise la Région administrative spéciale de Hong Kong à légiférer de façon autonome pour préserver la sécurité nationale en fonction de l'article 23 de la Loi fondamentale, cela ne change pas le fait que la préservation de la sécurité nationale relève de la compétence des autorités centrales. Face aux menaces réelles et graves pour la sécurité nationale à Hong Kong, l'Assemblée populaire nationale (APN) a de façon décisive introduit une nouvelle législation sur la sécurité nationale à appliquer à Hong Kong, ce qui aidera à combler le plus vite possible les lacunes visibles et les défauts de longue date en matière de législation sur la préservation de la sécurité nationale à Hong Kong. Une telle mesure est raisonnable, légale et impérative », a souligné M. Wang.

M. Wang a souligné que la législation sur la préservation de la sécurité nationale à Hong Kong visait une meilleure application du principe « un pays, deux systèmes », ajoutant que l'article 1 de la décision approuvée par l'APN indique clairement que les principes « un pays, deux systèmes », « l'administration de Hong Kong par les Hongkongais » et « un haut degré d'autonomie » seront intégralement et fidèlement respectés. « Il s'agit d'un autre engagement solennel pris par l'organe suprême du pouvoir d'État chinois de défendre le principe "un pays, deux systèmes" sous la forme juridique la plus élevée, à savoir la législation de l'APN », a indiqué M. Wang, ajoutant que la Chine n'acceptera jamais l'accusation sans fondement selon laquelle la législation sur la sécurité nationale altérerait le principe « un pays, deux systèmes ».

« La législation sur la préservation de la sécurité nationale à Hong Kong ne vise qu'un très petit nombre de sécessionnistes et d'éléments violents mettant gravement en péril la sécurité nationale », a rappelé M. Wang, ajoutant qu'elle garantira mieux les différents droits et la liberté des habitants de Hong Kong, et permettra à tous les étrangers respectueux des lois de travailler et de vivre à Hong Kong en toute sécurité.

« Le système capitaliste existant à Hong Kong ne changera pas, ses droits à un haut degré d'autonomie garantis par la Loi fondamentale ne changeront pas, le mode de vie de ses habitants ne changera pas », a souligné M. Wang, ajoutant que la nouvelle législation ne fait que permettre à Hong Kong de bénéficier d'un système juridique plus complet, un ordre social plus stable et un meilleur environnement commercial. « La législation sur la sécurité nationale est un test décisif. Tous ceux qui souhaitent une paix et une stabilité durables à Hong Kong devraient la soutenir au lieu de s'en inquiéter. Tous ceux qui souhaitent voir une application solide du principe "un pays, deux systèmes" devraient apporter leur soutien à la législation plutôt que de s'y opposer », a indiqué M. Wang.

« En tant que membres permanents du Conseil de sécurité des Nations unies, la Chine et le Royaume-Uni doivent servir d'exemples en matière de respect des normes fondamentales régissant les relations internationales et de non-ingérence dans les affaires intérieures d'autres pays », a souligné M. Wang. En passant en revue l'histoire des relations bilatérales, la Chine n'a jamais interféré dans les affaires intérieures du Royaume-Uni, et n'a jamais pointé du doigt ses affaires intérieures, a rappelé M. Wang.

« La Chine souhaite que le Royaume-Uni respecte la Constitution de la République populaire de Chine (RPC) et la Loi fondamentale adoptée conformément à la Constitution, respecte le droit légitime de la Chine à préserver la sécurité nationale sur son propre territoire, ainsi que l'administration de Hong Kong par le gouvernement central chinois selon le principe "un pays, deux systèmes" », a déclaré M. Wang, ajoutant que la partie britannique devrait adopter une attitude prudente sur ce dossier.

M. Raab a déclaré que son pays était déterminé à développer une relation bilatérale solide avec la Chine, exprimant sa confiance dans le fait qu'après la pandémie de COVID-19, la coopération bilatérale jouira de perspectives prometteuses, et que notamment les deux parties renforceront davantage leur coopération sur des questions internationales et régionales d'importance majeure telles que le changement climatique et le nucléaire iranien. « Dans le cadre d'une relation mûre entre le Royaume-Uni et la Chine, les deux parties peuvent échanger de façon sincère leurs points de vue sur tous les sujets », a poursuivi le chef de la diplomatie britannique, exprimant la volonté de son pays de réfléchir sur le contenu des échanges approfondis lors de cette conversation, et de communiquer avec la Chine dans un esprit de respect mutuel.

Suggest To A Friend
  Print